Partagez | .
 

 Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Lun 29 Juin - 19:06

Un beau lundi après midi s’annonçait aux élèves, de plus l’année étant presque terminé, tous profitait du soleil. Enfin ceux qui pouvait se le permettre. En effet, à part les sixièmes et les septièmes années et leurs emploie du temps alléger, généralement, les autres avaient encore cours à cette heure ci. Mais Matthieu avait fait partit des exceptions. Il avait passé toute la journée à regarder des catalogues, des annuaires mais en même temps, Matthieu allait bientôt se marier ! Certains pensent que c’est bien entendu trop tôt, que se marier quelques jours après son dix septième anniversaire était irréfléchi, surtout avec une fille qu’il ne connaissait que depuis quelques mois. Mais Matthieu aimait tendrement Hécate et aucun doute ne perçait son esprit. Et bien des signes avant-coureurs lui dictait de continuer dans cette voie.

Le père d’Hécate qui pourtant détestait sa fille, la encourageait à épouser Matthieu étant donné que ce dernier était un Sang Pur, avec beaucoup de moyen et étant de la maison des Serpentards. Quand au père de Matthieu, il avait reçut une lettre de sa part à celle qu’il lui avait annoncé ses noces. Ce dernier était tellement heureux qu’il avait informé son fils que s’il le fallait, tout l’héritage y passerait pour le mariage. Incroyable comment deux hommes qui n’avait presque pas d’attache avec leurs enfants puissent à ce point se réjouir de cette union que beaucoup trouve précipité.

Mais cloitrés dans la bibliothèque rendait Matthieu irascible et c’est pour se dégourdir les pattes et se changer les idées que Matthieu sortit prendre l’air. Mais au moment de descendre les escaliers, Matthieu rata une marche et était en équilibre dans le vide. Le temps parut s’être figé, le cerveau du Serpentard crié « Danger ! Danger ! » Et Matthieu ferma les yeux, attendant le choc de la chute. Mais une main lui empoigna le bras et le ramena en arrière. C’était une femme, à vu d’œil elle avait surement bientôt finit ses études et sa robe bleu à motif d’aigle l’informait que son « héroïne » était chez les Serdaigles


-Merci, merci beaucoup, dit Matthieu dans un souffle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Lun 29 Juin - 20:00

    C'était une magnifique journée à laquelle les étudiants et les professeurs de Poudlard avaient droit en ce lundi après-midi. Le soleil était au beau-fixe et seuls de très rares nuages venaient de temps en temps assombrir légèrement le ciel. Mais c'était déjà un miracle d'avoir un temps aussi clément en Angleterre (). La fin de l'année approchait et le temps n'était pas le seul indicateur de cette arrivée si rapide. En effet, les 5èmes et 7èmes années de toutes les maisons, sans exception, étaient en pleines révisions. Heureusement pour elle, Jane était en 6ème année. Elle avait eut énormément de travail pendant toute l'année malgré son emploi du temps allégé, mais désormais que les examens approchaient, les professeurs étaient moins exigeants et moins sévères à leur encontre, surement trop occupés à préparer les 5èmes et les 7èmes années dans de bonnes conditions pour leurs examens.
    C'était juste après la pause du déjeuner, et Jane n'avait pas cours à cette heure là, comme tous les Lundis. D'habitude, elle profitait de cette heure pour avancer ses devoirs ou pour réviser un éventuel cours qui allait avoir lieu, mais ce jour-là, aucun devoir à l'horizon, aucun cours à réviser ou à apprendre, elle aurait certes put pratiquer un peu la magie pour s'entrainer pour le cours de sortilèges, mais au dernier cours, le professeur Flitwick l'avait félicité en lui disant que son sortilège de Têtenbulle était absolument parfait.
    En effet, Jane avait toujours été douée à l'école et les sortilèges ne faisaient pas exceptions à la règle. Le soleil qui brillait dans le ciel et qui éclairait magnifiquement le lac lui faisait envie et elle décida de s'accorder une petite heure de repos avant de reprendre les cours et d'aller en Métamorphose.
    Après le déjeuner, elle monta néanmoins dans la tour de Serdaigle histoire de déposer ses affaires de classe et de prendre son livre de métamorphose - sait-on jamais, un Serdaigle ne se repose jamais vraiment ! . Elle passa devant la statue de Rowena Serdaigle et eut toujours ce léger pincement au coeur qui la prenait dés qu'elle passait devant. En effet, elle lui rappelait toujours Mike et même si on pouvait dire qu'elle l'avait oublié, il n'en restait pas moins qu'elle n'aimait pas avoir à faire à des choses qui le lui rappelait.
    Elle prit donc ses affaires, déposa les autres et commença à descendre les escaliers doucement pour aller dehors et se promener au bord du lac. Vers le 4ème étage cependant, elle fut interrompu dans sa longue descente par un jeune homme qui semblait sur le point de se casser la figure dans les escaliers en avant. Heureusement, elle se trouvait seulement à quelques mètres du Serpentard en question. Elle faillit le laisser tomber juste parce qu'il portait sa robe de Serpentard, mais sa conscience lui dit de l'aider quand même .
    Elle fit un grand pas vers lui et le retint par le bras au moment où il allait basculer vers l'avant, risquant de se faire très mal. Avant qu'elle ait put dire quoique ce soit, elle entendit le jeune homme lui dire :


    - Merci, merci beaucoup

    Jane le dévisagea poliment pendant quelques secondes et ne le reconnut pas. Il semblait avoir à peu près son âge en tout cas et une chose était sure, il était à Serpentard.

    - De rien, heureusement que je passais par là.

    Elle sourit doucement. D'habitude elle n'aimait pas les Serpentards, mais cette fois-ci c'était légèrement différent. Peut-être était-ce du au fait que la première chose qu'il lui ait dit, c'était "merci", mais elle le trouvait plus sympathique que ses camarades. Aussi, elle prit le risque de se faire envoyer balader royalement et lui tendit sa main en souriant, tenant son livre de métamorphose de l'autre :

    - Enchantée je m'appelle Jane. Je suis en 6ème année à Serdaigle et toi ?

    Elle lui tendait toujours la main, attendant qu'il la sert, espérant qu'il ne soit pas comme les autres Serpentards de sa classe qui l'aurait envoyé balader.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Lun 29 Juin - 20:28

Matthieu jeta un regard au escalier et remercia le ciel ou plutôt l’inconnue exhibant les couleurs des Sedaigles, de l’avoir rattrapé et ainsi évité une douloureuse chute.

- De rien, heureusement que je passais par là.

Un petit silence s’installa, comme toujours. Matthieu se demandait si la jeune Serdaigle allait ainsi le planter là, apeuré par le vert argent de Matthieu comme presque tout le monde dans ce fichu château ou serrait-elle plus en clin à se présenter et à mettre de côté les préjugés qui frappait les Serpentards. Ce fut la deuxième option qu’elle prenait

- Enchantée je m'appelle Jane. Je suis en 6ème année à Serdaigle et toi ?

Matthieu lui adressa un sourire, décidemment, tous les Serdaigles qu’il rencontrait étaient les seuls à essayer au moins de communiquer avec lui et à ne pas le regarder comme un animal pestiféré. Matthieu se présenta donc lui aussi

-C’est un jolie prénom. Je m'apelle Brenel Matthieu et je suis enchanté de même de faire votre rencontre. Pour ma part, je suis moi aussi en sixième année et n’est donc pas à subir les examens de fin d’année.

Il serra donc volontiers la main de Jane et regardait comme à son habitude la demoiselle dans les yeux. Son regard pétillait et formait une harmonie parfaite avec les traits fins de son visage. Il remarqua aussi qu’elle avait un livre dans les mains. Cet accessoire est-il toujours aussi indispensables aux Serdaigles ? Leurs réputations de puits de sciences n’étaient vraiment pas surfaites. Matthieu était lui aussi un grand lecteur certes mais pas un aussi grand bosseur que les bleus.

-Un livre, en fin d’année et par ce soleil d’été ! Les Serdaigles ne se reposent-ils donc jamais ?

Sa remarque n’était ni sarcastique ni sincère. C’était plutôt une question rhétorique visant à souligné l’admiration que portait Matthieu face à ses bosseurs nées. Comment pouvait-on supporter une cadence pareille ? Le Serpentard était un peu jaloux du don naturel au travail qu’avait la maison au symbole de l’aigle. Il regardait maintenant son interlocutrice avec attention, se demandant si son ouverture d’esprit à son encontre perdurerait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Lun 29 Juin - 22:52

    Jane attendait toujours le verdict, le jeune Serpentard à qui elle tendait la main et qu'elle venait de sauver d'une chute qui s'annonçait pour le moins douloureuse, allait-il la rembarrer comme presque tous les autres membres de sa maison l'auraient fait ou alors allait-il accepter de lui serrer la main. Jane aurait plutôt penché pour la première option, que voulez-vous les préjugés à l'égard des Serpentard ne se perdaient pas si facilement.
    Mais elle fut détrompée quand elle vit le sourire qu'affichait à présent le jeune homme. C'était assez rassurant au final. Cela voulait déjà dire qu'il n'allait pas l'envoyer balader, car son sourire était sincère et ce n'était le genre de sourire sadique ou tout du moins moqueur qu'elle lisait la plupart du temps sur les visages des membres de la maison vert et argent. Et en effet, il lui serra finalement la main, lui rendant toujours son sourire, se présentant au passage :


    - C’est un jolie prénom. Je m'apelle Brenel Matthieu et je suis enchanté de même de faire votre rencontre. Pour ma part, je suis moi aussi en sixième année et n’est donc pas à subir les examens de fin d’année.

    Jane sourit doucement. C'était vrai que le fait d'être en sixième année leur assurait une fin d'année assez tranquille, enfin en théorie car Jane n'arrêtait pas de se rajouter du travail. Il fallait dire qu'avec tout le retard qu'elle pensait avoir accumulé durant cette fameuse période "Mike", elle était loin d'avoir assez travaillé durant son année selon elle. Elle répondit donc :

    - Oh oui c'est sur ! Je suis aussi soulagée de ne pas avoir d'examens à passer cette année ! Les BUSE m'ont suffis l'an passé.

    Elle sourit de nouveau, et se rendit soudain compte qu'elle arrivait presque à communiquer normalement, et par là elle voulait entendre facilement. Avant, elle n'aurait presque rien dit, elle se serait contenter d'acquiescer en silence, de ne rien rajouter et de se faire oublier, mais bizarrement, sa mésaventure amoureuse semblait lui avoir donné plus confiance en elle au final. Comme quoi, il y a toujours du bon partout, même lorsque notre coeur se retrouve brisé du jour au lendemain. Mais elle chassa cette pensée de sa tête, elle ne voulait pas se remettre à déprimer, pas désormais qu'elle avait enfin franchi un cap.
    Et d'ailleurs, même le fait que Matthieu la fixe de ses yeux pétillants, ne la rendait pas embarrassée ou confuse. Non, elle se sentait à l'aise, presque normale. Depuis quand était-elle capable d'avoir des relations normales avec les gens ? Il devait y avoir un problème quelque part quand même, ce n'était pas possible d'avoir autant changé ! Elle devait juste être de bonne humeur.. Voilà tout.


    - Un livre, en fin d’année et par ce soleil d’été ! Les Serdaigles ne se reposent-ils donc jamais ?

    Sur le coup Jane ne comprit pas et puis elle se souvint qu'elle avait apporté son manuel de métamorphose avec elle, comme quoi, elle était fidèle à sa réputation. Elle sourit doucement, légèrement amusée par sa remarque. Après tout, c'était vrai qu'elle était studieuse et incapable d'arrêter de travailler, à part circonstances exceptionnelles, mais elle en était à vrai dire plutôt fière. Il n'y avait pas de quoi avoir honte d'être curieuse et de vouloir toujours en apprendre plus, si ? De toute façon, selon son point de vue, non, et c'était le plus important à ses yeux.

    - De toute évidence.

    Dit-elle, un sourire amusé se dessinant sur son visage.

    - Non je te rassure, je ne suis pas accro au boulot. C'est juste que je me suis dit que si je m'ennuyais, je pourrais toujours revoir un peu mes formules de métamorphose avant le cours..

    Un peu d'auto-dérision ne faisait jamais de mal. Elle était parfaitement consciente du fait que la plupart des élèves normalement constitués, s'ils s'ennuyaient et aimaient lire, prenaient plutôt un roman et pas un manuel scolaire. Mais ce livre lui suffisait à elle. Elle sourit malicieusement de nouveau.

    - Au fait, tu n'as pas cours à cette heure là ?

    La cloche avait sonné il y a deux petites minutes déjà et s'il avait cours, elle l'avait mis en retard. Aussi elle espérait que le jeune Serpentard n'aurait pas cours.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mar 30 Juin - 18:24

Sur le moment, la remarque de Matthieu n’eut pas l’air de faire réagir la Serdaigle. Analyser t’elle la phrase de Matthieu à la recherche d’une once d’ironie propre généralement à la maison des Serpentards et à ses protagonistes ? Ou était-ce le sujet de la remarque du jeune homme qu’elle n’avait pas compris ? Surement la seconde car dés qu’elle jeta un regard à son livre, elle dit aussitôt avec un petit sourire aux lèvres.

- De toute évidence. Non je te rassure, je ne suis pas accro au boulot. C'est juste que je me suis dit que si je m'ennuyais, je pourrais toujours revoir un peu mes formules de métamorphose avant le cours…

Matthieu regarda le manuel de Métamorphose. Il n’était pas sûr d’apprécier les passe-temps de Jane. Il n’avait pas envie d’essayer non plus et surtout pas la métamorphose. En même temps, si réviser était un passe temps, il comprenait mieux l’aciduité des Bleus. Matthieu afficha un petit sourire en coin. La sonnerie sortit Matthieu de la conversation. Hécate avait-elle cours ? Non, mais elle enverrait surement son futur mari dans les roses au profit des révisions pour les ASPIC. Le Serpentard ne lui en voulait pas le moins du monde mais il aurait voulut passer le plus de temps possible avec sa douce. Bien que la compagnie de Jane n’était en rien un supplice, tout au contraire.

- Au fait, tu n'as pas cours à cette heure là ?

-Nan, je suis libre comme l’air.

Il regardait le manuel de Jane et se sentait un peu coupable. Il n’avait pas très bien maitrisé le dernier sortilège de Métamorphose et aurait peur être dut lui aussi prendre un bouquin pour réviser. Mais Matthieu était nul en autodidactique. Pour lui, 80% était maitrisé en cours et lorsqu’il n’avait pas compris dans une salle de classe, il comprenait rarement par lui-même. Hélas…

-Tu veux qu’on sorte dehors peut être, enfin si la présence d’un vert argent ne te dérange pas.

Il avait dit cela avec un ton amusé mais redouté que cette nouvelle rencontre le délaisse à cause de la décision d’un chapeau ripé. Ce vulgaire morceau de tissu savait-il le mal qu’il pouvait faire un élève en rendant son verdict ? Chaque maison avait une réputation que le Choipeaux ordonnait d’assumer ceux qu’il répartissait. Avait-il conscience d’un tel pouvoir d’influence dans la vie de ces élèves ? Pourquoi n’est-ce pas les premiers concernées qui choisissent ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mar 30 Juin - 18:48

    - Nan, je suis libre comme l’air.

    Répondit-il quand Jane lui demanda s'il n'avait pas cours à cette heure là. Elle lui aurait bien proposé de venir dehors avec elle, mais elle ne doutait pas qu'il devait avoir mal de ses copains qui eux non plus n'avaient pas cours à cette heure là, et qu'il préférerait surement largement sortir avec eux plutôt qu'avec une Serdaigle, qui passe son temps à réviser. D'ailleurs, ne venait-elle pas de lui en donner une preuve irréfutable ?
    Non mais c'est vrai ça, quelle idée elle avait eut d'emmener son manuel scolaire avec elle pendant une heure sans cours, sans que rien ne l'y oblige, sans devoir à faire, et en plus pour aller dans le parc ? Après, vous vous étonnez que tous les élèves prennent les Serdaigles pour des rats de bibliothèques
    Bon d'un autre côté, il fallait bien assumer son image. Jane était telle qu'elle était et si les gens n'étaient pas capables de l'accepter telle qu'elle était, alors ils ne méritaient pas d'être ses amis. C'était peut-être un cliché, mais en l'occurrence c'était vrai. Et puis, on ne pouvait pas changer qui on était, comme dit le proverbe moldu qu'on lui avait rabâché pendant toute son enfance "Chassez le naturel, il revient au galop" (je suis fatiguée, j'ai faillit écrire la réplique de camping à la place ). Alors à quoi s'efforcer de cacher sa véritable nature aux autres ? Exactement, ça ne servait à rien, aussi était-ce pour ça qu'elle avait choisit d'être elle-même, se fichant de ce que les autres penseraient du fait qu'elle soit en accord avec sa réputation de Serdaigle. Après tout, qu'en avait-elle à faire des qu'en-dira-t-on ?
    Pour en revenir à nos moutons, Jane fut pour le moins surprise lorsque finalement Matthieu lui dit en souriant :


    - Tu veux qu’on sorte dehors peut être, enfin si la présence d’un vert argent ne te dérange pas.

    Elle sourit, contente qu'il le lui ait proposé de lui même et qu'elle n'ait pas eut à le faire. Comme quoi, il n'était pas comme les autres Serpentard. A moins que ce ne soit un stratagème déguisé pour se moquer encore plus d'elle ? (heu Parano, vous croyez ? Non, elle devait arrêter de psychoter comme ça, et elle devait arrêter de mettre tous les Serpentards dans le même sac. Surtout si elle voulait qu'on arrête de juger les Serdaigles juste sur leur maison et qu'on arrête de se fier à leur réputation - même si dans son cas, c'était assez vrai quand même !
    Elle sourit donc gentiment à Matthieu et acquiesça en ajoutant :


    - D'accord ! Non, bien sur, tu ne me déranges pas du tout !

    Elle sourit de nouveau et commença à descendre les marches de pierres. Ils n'allaient pas rester ici toute leur vie en attendant que l'un ou l'autre se décide à entreprendre le chemin jusqu'au parc après tout. Elle se tourna vers Matthieu et lui rétorqua, avec humour bien sur :

    - Fais attention de ne pas tomber cette fois-ci.

    Elle rit doucement. Il fallait bien avouer que Jane avait de l'humour, c'était indéniable, aussi elle ne serait pas capable de s'entendre avec quelqu'un qui en manquait et lui non plus ne la supporterait pas non plus, dans le sens où elle se moquait toujours gentiment des autres. Elle adorait taquiner, et en règle général, plus elle taquinait, et plus elle appréciait la personne. Décidément, encore un autre proverbe moldu résume bien cette pensée : "Qui aime bien, châtie bien". Jane se retrouvait tout à fait dans ce proverbe. Elle sourit en y repensant et espéra que Matthieu ne le prenne pas mal. Après tout, il n'y avait rien de méchant dans ce qu'elle avait dit.
    Néanmoins, elle était curieuse. Pourquoi le jeune homme n'était-il pas entrain de trainer avec des amis de son âge plutôt que de s'afficher avec une Serdaigle ? Autrefois, elle aurait ravalé sa question, la trouvant trop personnelle surement, mais désormais, elle avait assez confiance en elle pour le lui demander sans gêne :


    - Au fait, tu n'avait rien de prévu avec tes copains pour cette heure ? Rassure-toi, ce n'est pas que je n'apprécie pas ta compagnie, mais je suis curieuse, c'est tout.

    Elle sourit. Manière légèrement déguisée de demander pourquoi il n'était pas avec ses amis. Elle avait rajouté la dernière partie de sa réplique pour s'assurer qu'il ne le prendrait pas mal ou quoi que ce soit. Elle n'allait quand même pas commencer à vexer les gens avec qui elle arrivait finalement à discuter à peu près normalement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mar 30 Juin - 22:33

Il regardait Jane avec un peu d’inquiétude. Allait-elle le laisser là et ce prendre comme dis les Moldus un vent (Enfin, c’est ce qu’il avait lut dans une BD Moldu). Après tout, il comprendrait avec l’image que traînent les Serpentards qu’elle ne veuille pas ainsi s’affichait en public avec lui. Si c’était le cas, Matthieu serrait seul encore une fois. Bien que Matthieu avait toujours était solitaire et aimer le silence et le calme mais plus le temps passé, plus les moments seul avec lui-même n’était plus apprécié voir été regretté. Un peu de compagnie et moins béta qu’à l’ordinaire lui ferrait un peu de bien. Heureusement, la Serdaigle lui sourit, acquiesça et répondit

- D'accord ! Non, bien sur, tu ne me déranges pas du tout !

En plus d’accepter sa compagnie, elle lui affirmait que celle-ci ne lui déplaisait pas. Enfin quelqu’un qui essayait de le connaitre avant de la juger. Ca changeait ! Peut nombreux était ceux qui lui avait accordé le bénéfice du doute, très peu. On ne peut pas savoir à quelle point c’est insupportable d’être ainsi jugé juste par la couleur d’une robe que si on la vécut. Est-ce les Serdaigles avaient ce genre de problème ? La réputation de « premier de la classe » était certainement plus facile à supporter que celle de « fourbe immondice ». Matthieu ne bougea pas, attendant que Jane le fasse en premier, galanterie oblige. Mais cette dernière préféra la joute verbale au silence. D’une voix taquine et avec un sourire angélique et rétorqua au Serpentard.

- Fais attention de ne pas tomber cette fois-ci.

Matthieu ne bougea pas pendant un moment. Le ton qu’elle avait prit lui indiqué que sa remarque n’avait aucun but agressif mais le Serpentard était estomaqué de la vanne qu’il avait reçut en traître s’il l’on peut dire. Puis, il sourit. Les Serdaigles ne se défendaient pas mal en humour, ce n’était pas un don réservé au vert et argent. Amusé, il descendit les premières marches usant de milles prés cotions cette fois ci. Jane avait l’air gentille, ouverte, intelligent, amusante et son physique n’était en rien disgracieux au contraire. Alors pourquoi n’avait-elle pas un garçon pour lui tenir la main en ce moment même…bizarre.

- Au fait, tu n’avais rien de prévu avec tes copains pour cette heure ? Rassure-toi, ce n'est pas que je n'apprécie pas ta compagnie, mais je suis curieuse, c'est tout.

Matthieu ne put s’empêcher de rire, un rire étouffé et impossible à arrêter. Des amis ? Matthieu n’avait jamais trop d’amis. Quoique Poudlard avait augmenté le nombre de ses fréquentations, passant de zéro à une petite dizaine. Et pouvait-il se faire des amis ? Dans sa maison ? Malheureusement, ceux-ci étaient généralement l’image même du Serpentard : ville, ironique, acerbe et hautain. Nan, des amis, il ne s’en ferrait certainement pas là-bas. Et puis à part Hécate et Kaede, il n’avait encore trouvé personne qui le comprenne. Mais Hécate préparait ses examens et Kaede était au chevet de son grand père malade. A cette pensée, Matthieu se sentit un peu coupable. Ojisan, son grand père est celui de Kaede, avait essayé de renouer contact avec lui avant sa…mais Matthieu avait refusé. Entendre la vérité de sa bouche rimerait avec détruire ce qu’il avait toujours eu, toujours cru. Ses idées, ses valeurs, ses ambitions, tout pourrait changer face aux révélations de cet homme. Matthieu préféré largement les bienfaits des mensonges que ses parents lui avaient prodige. Il s’arrêta de rire, troublé à cette pensée et à celle de son isolement

-…en fait…on ne peut pas dire que je suis quelqu’un qui collectionne les amis.

Il avait dit cela avec un certain pathos certes non voulut. Préférant ne pas attrister ou gêné Jane, il reprit aussitôt.

-Mais ce n’est pas grave, la solitude ne me dérange pas, j’y suis habitué. Et puis, mon père me disait toujours c’est mots : « La solitude est la meilleure des compagnes car elle, au moins, ne vous quitte jamais » (H J : En fait, elle est de moi et j’avais envie de la replacer ^^. Ca caractérise bien la philosophie de Matthieu). Quoique, ce n’est pas facile tout les jours.

Un silence de plomb s’installa mais Matthieu brisa ce moment de gêne en disant d’une voix plus enjouée qu’à l’ordinaire.

-Mais je n’ai pas à me plaindre. J’ai maintenant une cousine avec qui je m’entends, un père avec qui je recommence à m’entendre et bientôt celle que j’aime deviendra ma femme.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mar 30 Juin - 23:47

    Avant que Jane ne le rassure en lui disant qu'il ne la gênait pas du tout et qu'elle serait même contente qu'ils aillent ensemble dans le parc, elle avait crut déceler une once d'inquiétude sur le visage et dans la physionomie du jeune homme. Cela laissait penser qu'il avait plutôt l'habitude d'être rejeté que d'être accepté parmi les autres. C'était assez bizarre d'ailleurs car il avait l'air d'une gentillesse extrême. Les Serpentard étaient vraiment bêtes parfois. Mais l'impression qu'elle avait qu'il n'avait pas énormément d'amis ne faisait que le faire monter un peu plus dans son estime, car selon elle, ne pas être apprécié des Serpentards était de loin une extraordinaire vertu. Que voulez-vous, les clichés persistaient encore malgré tout dans la tête de Jane. Mais pour une fois, cela lui serait peut-être bénéfique vu qu'ils lui donnaient une meilleure opinion de Matthieu, non ?
    Finalement, quand elle se moqua gentiment de lui, il parut assez étonné, et pendant un moment Jane eut peur de l'avoir vexé pour le coup. Heureusement, elle fut vite rassurée. Le garçon esquissa en effet un sourire quelques secondes après que Jane ait fait sa fameuse remarque. Il ne devait juste pas avoir l'habitude de se faire taquiner. Mais il allait devoir commencer à s'y faire s'il voulait rester avec Jane toute une heure car la majorité de ce qu'elle disait dans la journée en dehors des cours servait à se moquer gentiment des autres.
    Finalement le jeune Serpentard parut même amusé et fit mine de descendre les marches avec des précautions inutiles. Jane pouffa de rire devant cet excès de prudence. Comme quoi, les Serpentards aussi avaient parfois de l'auto-dérision et tous n'étaient pas imbus d'eux-même et incapable d'avoir un minimum d'auto-dérision. Selon Jane, une autre vertu indéniable, c'était d'être capable de se moquer de soi-même, cela montrait notamment que l'on était pas trop fier et que l'on ne se tenait pas en trop haute estime pour accorder de l'importance aux autres. Encore un bon point pour Matthieu décidément ⭐
    Bizarrement cependant, quand Jane lui demanda s'il n'avait rien de prévu avec ses copains, il commença à pouffer de rire et Jane vérifia au passage qu'il n'allait pas rater une marche (). Fort heureusement, il semblait contrôler la situation. Jane le regarda, haussant légèrement les sourcils. Pourquoi diable riait-il ? Cela n'avait aucun sens et Jane ne voyait pas du tout ce qu'elle avait dit de si drôle. Grand moment de solitude au final.. Elle continua à avancer, attendant que Matthieu daigne lui expliquer les causes de ce fou rire qui durait désormais déjà depuis une bonne trentaine de secondes.
    Mais quand il s'arrêta finalement de rire, ce fut si net que ça en fut suspect pour la jeune Serdaigle. Elle était assez perspicace dans son genre - normal, quand on faisait un minimum attention aux autres plutôt que d'être toujours concentré sur son nombril - et avait crut deviner que l'hilarité de Matthieu l'avait amené à penser à un sujet qui ne le faisait plus rire du tout pour le coup. Jane ne jugea pas nécessaire de lui demander à quoi il avait pensé, c'était trop personnel ça, c'était certain.


    - …en fait…on ne peut pas dire que je suis quelqu’un qui collectionne les amis.

    Jane sourit tristement en entendant la tristesse dans la voix de Matthieu. Mais elle compatissait et elle comprenait surtout ce qu'il pouvait bien ressentir. S'il y avait bien une personne solitaire dans cette école, c'était bien Jane ! Elle ne parlait jamais à personne avant la fin de cette même année, et elle évitait au maximum tout contact avec les autres personnes de son entourage. Mais heureusement, tout avait changé et tout allait continuer à changer, du moins, elle l'espérait. Elle sourit gentiment à Matthieu, comme pour le consoler, ou du moins le rassurer, mais il sembla s'être reprit de lui-même. En effet, il rajouta d'une voix déjà moins triste :

    - Mais ce n’est pas grave, la solitude ne me dérange pas, j’y suis habitué. Et puis, mon père me disait toujours c’est mots : « La solitude est la meilleure des compagnes car elle, au moins, ne vous quitte jamais ». Quoique, ce n’est pas facile tout les jours.

    Jane sourit en hocha la tête en silence. Elle trouvait la phrase assez magnifique (Et honnêtement je le pense :)). Et puis, la solitude, elle la connaissait elle aussi, elle l'avait vécut pendant des années. Mais comme elle venait de le dire, désormais c'était fini, ou en tout cas, pour un moment ça c'était sur. Peut-être un jour reprendrait-elle ses mauvaises habitudes, mais elle ne le souhaitait nullement. Elle sourit doucement à Matthieu, tout en tournant pour déboucher finalement dans le hall de l'école, et lui dit :

    - T'inquiète pas va, la solitude, je connais aussi. Elle ne me dérange plus vraiment, on s'y fait. Mais je trouve que ton père avait de très bonnes citations en tout cas !

    Elle sourit de nouveau tandis qu'ils franchissaient les grandes portes de chênes de Poudlard. Ils sortirent enfin et arrivèrent sur un petit chemin qui allait les mener tout droit au parc. Le soleil brillait dans toute sa splendeur et inondait tout le château et ses environs d'une douce lueur et d'une tiédeur enivrante. Jane n'aimait pas franchement le soleil, en tout cas elle n'aimait pas avoir trop chaud, aussi elle était impatiente de trouver un coin d'ombre. Elle accéléra très légèrement le pas, ne voulant pas non plus presser Matthieu. Celui-ci continua sur sa lancée d'ailleurs :

    - Mais je n’ai pas à me plaindre. J’ai maintenant une cousine avec qui je m’entends, un père avec qui je recommence à m’entendre et bientôt celle que j’aime deviendra ma femme.

    Jane le regarda en haussant légèrement les sourcils. C'était une confidence bien personnelle venant de quelqu'un qu'elle venait tout juste de rencontrer. Mais après tout, s'il allait vraiment se marier, il devait angoisser énormément et peut-être qu'en parler lui ferait du bien. Elle ne le jugea pas pour avoir contracter un engagement aussi important aussi jeune, elle savait très bien qu'on perdait souvent la tête en amour et elle souhaitait bien du courage aux deux jeunes gens en question. Elle ne se formalisa donc pas de la brusquerie de ses confidences et lui sourit :

    - Félicitations dans ce cas ! Qui est l'heureuse élue ?

    Il n'y avait que très peu de chances qu'elle la connaisse, mais après tout, qui sait ? Ils continuaient à avancer et arrivèrent bientôt près d'un banc qui était à l'ombre. Elle se tourna vers Matthieu et lui demanda poliment :

    - Ça te dérange si on s'assoit à l'ombre ? Pour dire la vérité je n'aime pas vraiment le soleil. Tu comprends, quand on sort de notre bibliothèque, la lumière du jour nous éblouit.

    Elle sourit largement. Par "on" bien sur elle entendait les Serdaigles. Voilà, quand elle vous disait qu'elle pensait que l'auto-dérision était une vertu, eh bien elle n'en manquait pas honnêtement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mer 1 Juil - 0:39

Matthieu trouvait la compagnie de Jane fort agréable. Cela lui changeait des personnes hautaines et sadiques qu’étaient ces partenaires de chambre. Enfin quelqu’un qui avait un peu de culture, de l’humour qui sortait des insultes et des remarques désobligeantes. De plus, la Jeune Serdaigle lui avoua qu’elle aussi était une habitué de la solitude te de l’isolement. Jane avait, si l’on peut dire, compatit aux malheurs de Matthieu et après coup, Matthieu se demandait pourquoi avait-il fait de telle confidence ? Décidemment, les Serdaigles avaient le don d’attirée sa bienveillance et faire disparaitre sa retenue. Elle avait dut ce sentir mal à l'aise lors de telles confidences. Mais elle ne dit pas un mot, n’afficha aucune gêne et répondit poliment par

- Félicitations dans ce cas ! Qui est l'heureuse élue ?

Matthieu savait que c’était juste par gentillesse et par politesse qu’elle avait demandé cella mais c’était gentille de sa part, d’autres n’auraient certainement par fait une telle attention

- Je ne pense pas que tu la connaisses, elle s’appelle Hécate Sinatra, c’est une élève de la maison des Poufsouffles.

Jane se précipita sous un bain à l’ombre d’un arbre. Super, Matthieu avait horreur du soleil. Il était pour lui trop chaud et n’arête pas d’éblouir les yeux. Rien de tel qu’un ciel gris mais sec. Ils allèrent donc sur à un banc dans l’ombre d’un végétal immense et Jane à peine assit dit avec humour

- Ça te dérange si on s'assoit à l'ombre ? Pour dire la vérité je n'aime pas vraiment le soleil. Tu comprends, quand on sort de notre bibliothèque, la lumière du jour nous éblouit.

Matthieu sourit à sa remarque. Il aimait beaucoup ceux qui savaient ce moqué d’eux même. Car il est très facile de rire d’autrui mais c’est une autre paire de manche de que de rire de soi même. Le Serpentard pour continuer la farce, reprit lui aussi.

-Et moi alors ? Je ne fais que lire et je passe mes journées soi en cours, soi dans les cachots. Quand je sors au soleil, ma rétine crie « Au secours » et ma peau me hurle de me mettre à l’ombre. A croire que j’ai du sang de Vampire dans les veines.

Matthieu s’amusait beaucoup en compagnie de Jane. Il n’avait jamais réellement eux d’amis avec qui blaguait, s’amusait et parler de tout et de rien. C’était assez étrange…bizarre mais agréable. Cependant, le Serpentard remarqua que beaucoup de regard s’étaient tournés vers eux. Qui avait-il donc ? Un Vert et une Bleue ne pouvait pas bien s’entendre et s’asseoir côte à côte sans que cela devienne affaire d’Etat ? Voilà la principale raison de l’isolement de Matthieu. Il ne supportait pas la fermeture d’esprit des autres. Comme ci les gens pouvaient être mit dans des petites cases bien définit. Et généralement, ils les classaient sans même les connaitre. Ces regards ainsi tournés vers eux avait le don d’énerver Matthieu…sa baguette le démangeait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mer 1 Juil - 10:32

    - Je ne pense pas que tu la connaisses, elle s’appelle Hécate Sinatra, c’est une élève de la maison des Poufsouffles.

    Jane réfléchit l'espace de quelques secondes mais effectivement, elle ne la connaissait pas. Elle sourit doucement. Décidément, le jeune Serpentard avait vraiment du mal à s'intégrer dans sa maison ! Il n'était pas comme les autres Serpentards, il trainait avec une Serdaigle et allait épouser une Poufsouffle. Mais où étaient donc passés les Gryffondors ? Sa propre remarque la fit sourire.
    Jane répéta finalement, en souriant :


    - Hécate.. Non je ne pense pas la connaître. Mais c'est un très joli prénom.

    Quand elle vit finalement le banc, elle ne put résister à la tentation de s'asseoir et après de demander si ça ne le gênait pas. Au pire, ils pourraient toujours se relever dans quelques minutes et aller se mettre au soleil, cela ne la gênerait pas, elle avait l'habitude de faire les choses pour les autres plus que pour elle vous savez, alors aller au soleil pour faire plaisir à quelqu'un qu'elle considérait presque déjà comme son ami, elle le ferait avec joie.
    Quand elle fit sa fameuse remarque pour expliquer d'une manière rationnelle le fait qu'elle n'aime pas le soleil, Matthieu sourit et Jane lui rendit malicieusement son sourire. Si déjà il appréciait son humour, ils avaient fait un grand pas en avant sur le chemin de leur amitié naissante. Enfin, c'était indispensable d'aimer l'humour pour être ami avec Jane, je vous l'avais dit. Et d'ailleurs, il lui montra qu'il avait de l'humour, et lui aussi, de l'auto-dérision quelques secondes plus tard en répondant :


    - Et moi alors ? Je ne fais que lire et je passe mes journées soi en cours, soi dans les cachots. Quand je sors au soleil, ma rétine crie « Au secours » et ma peau me hurle de me mettre à l’ombre. A croire que j’ai du sang de Vampire dans les veines.

    Jane rit de bon coeur en entendant cette description. Pour sur, il savait se moquer de lui-même et Jane appréciait énormément ça. Quand elle eut finit de rire, elle se tourna vers Matthieu et lui lança un sourire amusé.

    - Faut croire qu'on est de la même espèce alors. Ça fait des années que je me demande si je ne suis pas un vampire franchement. Voilà j'ai ma réponse. Ça ne me rassure pas vraiment d'ailleurs mais je comprend mieux pourquoi je me réveillais parfois la nuit, couverte de sang..

    Elle prit un air effrayé avant de recommencer à rire. Elle pouvait en dire de ses bêtises lorsqu'elle était plus à l'aise quand même. Espérons que sa remarque ne gênerait pas Matthieu. Il fallait avouer que même si elle se sentait plus sure d'elle et plus à l'aise avec les autres, elle avait encore des restes de ce qu'elle était avant, et elle doutait encore assez couramment de ce qu'elle disait et de ce qu'elle faisait. Par exemple là, elle aurait surement du demander à Matthieu s'il voulait s'asseoir avant de s'asseoir elle-même, elle lui avait forcé la main. Bon en l'occurrence, ce n'était pas très grave puisque lui aussi aimait l'ombre et ne supportait pas le soleil.. Mais bon, voilà.
    Après avoir fait sa remarque, elle regarda alentour et se rendit soudain compte qu'ils étaient observés par plusieurs groupes d'élèves, principalement de Serdaigle et de Serpentard d'ailleurs. A leur regard, on aurait dit qu'ils les jugeaient, qu'ils les méprisaient, et Jane leur lança un regard méchant et méprisant à son tour. Bah, de toute façon, elle n'avait jamais aimé ces Serdaigles là alors.
    Elle se tourna vers Matthieu et le vit plus énervé qu'elle. Il devait avoir le sang plus chaud qu'elle, elle avait peut-être un peu plus de recul et était capable d'affronter les regards des autres sans s'énerver. Elle vit même Matthieu esquisser un mouvement vers sa baguette, alors Jane mit sa main sur son épaule, pour l'arrêter dans son geste en quelque sorte.


    - Laisse-les faire, si ça les amuse.

    Elle sourit avant de détourner son attention des fameux groupes qui continuaient de les fixer d'un air désapprobateur. Non mais franchement, les gens n'avaient que ça à faire de leurs journées de s'intéresser à la vie des autres plutôt qu'à la leur ? Mais bon, pour le moment Jane avait détourné son attention d'eux et l'avait reporté sur la partie du parc qu'elle apercevait d'ici. De là, si elle bougeait un peu, elle pouvait même apercevoir un bout du lac à travers quelques arbres. Elle sourit à cette vue. Elle adorait vraiment ce parc et ne comptait même plus le nombre d'heures qu'elle avait bien put passer dans cet endroit merveilleux. Il était rempli de souvenirs, certains étaient bons, tandis que d'autres l'étaient moins.. Mais c'était la vie et elle savait qu'elle garderait toujours un bon souvenir de cet endroit, quoiqu'il y arrive désormais.
    Dans le silence désormais, Jane entendait clairement des murmures s'élevant des groupes de Serdaigles et de Serpentards qui les regardaient. Nul doute qu'ils parlaient d'eux à en juger par les fréquents coups d'oeil qu'ils leur jetaient. Elle soupira doucement, mais décidé de les ignorer. Mais Matthieu, lui, avait toujours l'air énervé, et peut-être lui, allait-il décider d'agir. Elle ne le connaissait pas vraiment, mais il n'avait pas l'air de vouloir supporter leur messe-basse. Cette fois-ci, Jane ne ferait rien pour l'en empêcher, après tout, c'était son choix..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mer 1 Juil - 12:10

Elle avait rie de bon cœur à sa remarque et sa réponse suivit de son imitation de vampire arracha un Matthieu un sourire et un rire muet. Décidemment, il s’entendait vraiment bien avec Jane. Son humour lui plaisait vraiment. Mais lorsqu’il avait remarqué les regards réprobateurs des autres élèves du parc, la fureur s’emparait de lui. Sa main descendit toute seule vers sa poche. Il devait attaquer, faire tourner ses regards. C’en était trop. Il avait supporté ces remarques désobligeantes et ces regards accusateurs trop longtemps. Il n’en pouvait plus, il devait…

- Laisse-les faire, si ça les amuse.

Elle avait posé sa main sur l’épaule du Serpentard pour essayer de calmer. Elle avait raison. Et puis, s’il attaquait, il conforterait leurs idées désobligeantes à son sujet. En plus, maintenant qu’il s’était fait une amie, il ne voulait pas la décevoir. Attaquer maintenant serrait un signe de faiblesse et d méchanceté et ca il n’en était pas question. Déjà que son futur serrait surement remplit de sang et de meurtre, il n’allait quand même pas faire de même de son présent. Il baissa donc la tête en signe se récession mais ses tremblements trahissaient la colère qui parcourait tout son corps. Comment les hommes pouvaient-ils être aussi horribles envers leurs semblables ? Même les animaux avaient du respect pour ceux de leurs espèces ? Alors que l’homme ne cessait de se diviser, de se séparait en groupe, en hiérarchie.

-Tu as raison. Ils n’en vallent pas la peine.

Matthieu serra ses mains avec telle force pour calmer sa rage que ses mains saignèrent, égratigné par ses ongles implantés dans sa chair. Ses dents étaient si serrés quelles auraient put se casser sous la pression. Il avait l’impression qu’en lui se trouvait un volcan prêt à à exploser et à répandre sa lave. Etait-il quelqu’un de mal pour autant ? Matthieu s’était souvent demandé si ces excès de colère le destinaient forcément au mal. Mais Jane, elle, était toujours aussi calme.

-Comment arrives-tu à supporter cela toi ?

C’est vrai. Matthieu avait cédé plus d’une fois à la pression et c’était déjà venger de ces agresseurs. Mais vu le comportement et le sang froide de Jane, elle, elle avait réussi à rester calme. Il y avait une frontière entre lui et elle. Matthieu succombait facilement à la rage, la Serdaigle, elle, avait l’air imperméable à la moquerie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mer 1 Juil - 13:55

    Jane, elle c'est vrai, gardait son sang froid. Il fallait dire qu'elle subissait les moqueries, les messes basses et tout le reste depuis qu'elle était entrer à Poudlard. Elle se souvenait de la seule fois où elle s'était énervée, à vrai dire, la raison qui l'avait poussé à utiliser sa baguette par énervement, c'était parce qu'on avait attaqué celui qu'elle aimait. Elle ne choisirait jamais la violence pour se défendre elle-même ou pour une autre raison quelconque. Non, mais en revanche, elle ne supporterait pas qu'on attaque une personne qu'elle aimait, et dans ces cas là, son tempérament de tigresse reprenait le dessus. Certes, elle se mettait en colère, mais c'était une colère froide, elle paraissait énervée, mais réussissait à se contrôler. C'était comme une espèce de don, elle avait toujours eu du sang-froid, ce n'est pas franchement le genre de chose que l'on peut apprendre, ou en tout cas, pas du jour au lendemain.
    Finalement, après que Jane ait posé sa main sur l'épaule de Matthieu, il enleva doucement sa main de la poche dans laquelle il avait surement mis sa baguette et Jane lui sourit doucement. Elle était impressionnée d'avoir réussit à le calmer un minimum ou en tout cas, à l'aider à renfermer sa rage à l'intérieur plutôt que de se défouler sur d'autres élèves. Pour elle, la violence était inexcusable, aussi, même quand elle avait attaqué cet élève de Gryffondor qui avait menacé Mike, s'il ne s'était pas agit de légitime défense, elle se serait surement sentie coupable.


    - Tu as raison. Ils n’en valent pas la peine.

    Jane approuva d'un signe de tête. Mais plus elle regardait Matthieu et plus elle se rendit compte que le jeune Serpentard avait du mal à contrôler sa colère. En effet, il serrait tellement les poings que ses ongles lui rentraient dans la chair et qu'il s'était fait saigner tout seul. Elle ouvrit la bouche pour dire quelque chose mais aucun son n'en sortit. Il avait vraiment du mal à gérer sa colère, c'était un véritable problème selon Jane. Elle aurait préféré qu'il soit plus calme mais après tout, chacun son tempérament. Elle voyait aussi sa mâchoire se serrer et se contracter très fortement. Elle se rendait bien compte que le jeune homme avait un tempérament de feu et qu'il serait du de le calmer, mais il faudrait bien qu'il y arrive un jour dans la vie s'il voulait aller quelque part. S'il se laissait facilement provoquer, il n'irait pas bien loin, malheureusement pour lui.

    - Comment arrives-tu à supporter cela toi ?

    La question surprit légèrement Jane. Il n'y avait pas vraiment de secret, pas de recette miracle, elle supposait que c'était surtout une question d'habitude selon elle.

    - Je suppose que c'est dans ma nature..

    Elle sourit doucement. Elle voyait bien qu'il avait du mal à retrouver son calme, aussi elle posa sa main sur son poing serré, le forçant à desserrer ses doigts. Elle plaça sa main dans la sienne et lui dit doucement, lui souriant toujours :

    - Ça peut paraître bête, mais respire, ça passera plus vite. Pense à autre chose.

    Elle pensait aussi que le stress du mariage pouvait influencer sa personnalité et le rendre beaucoup plus à cran que d'habitude, aussi elle décida de ne pas lui en tenir rigueur dans le jugement qu'elle allait porter sur lui. Quand elle repensa au mariage, elle se dit que d'en parler l'aiderait surement à oublier les autres élèves stupides qui parlaient sur eux, sans même essayer d'être un minimum discret. Elle lui dit donc, essayant de le forcer à la regarder plutôt que de regarder les autres :

    - Au fait, le grand jour est pour quand ?

    Elle sourit doucement, bien entendu elle essayait de changer de sujet et même si Matthieu allait surement s'en rendre compte, cela ne l'empêcherait pas de se calmer pour autant. En tout cas elle l'espérait. Il faudrait vraiment qu'il fasse un travail sur lui-même un jour pour réussir à mieux contrôler sa colère. Après tout, les élèves assis dans l'herbe n'avaient rien fait de très grave et pourtant, il s'était énervé de manière assez surprenante.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Jeu 2 Juil - 18:39

- Je suppose que c'est dans ma nature…

Elle en avait de la chance. Pourtant, Matthieu avait déjà réussit plus d’une fois à se contrôler et quand il lâchait, c’était soit des remarques blessantes, soit des sorts inoffensifs. Mais pas aujourd'hui, pas cette semaine. Il avait remarqué en effet que depuis quelques temps, il monté bien plus vite en pression et bien plus en intensité…était-ce ce fichu bouquin qu’il lisait. Son ancien professeur lui avait prévenu de faire attention. Ou était-ce tout ces événements récents. En tout cas, Matthieu avait de plu en plus de mal ces derniers temps à garder son calme. Son comportement se dégradait-il ? Le Serpentard pria que non. Sinon…il voudrait mieux pour sa douce, ne pas faire ces noces. Jane avait écarté les doigts empêchant Matthieu ainsi de se charcuter encore plus ses mains. Mais à ce geste amical, il entendit des bruits sortirent des buissons et deux Serpentards plus loin s’amusèrent à dessiner des cœurs avec leurs baguettes. Plus qu’à espérer que Jane n’est rien vue. La colère de Matthieu pourtant n’amplifia pas. Peut être était-ce le sourire réconfortant de la Serdaigle qui joua le rôle de barrière colérique. En tout cas, le Serpentard était content d’être « tombé » sur elle.

- Ça peut paraître bête, mais respire, ça passera plus vite. Pense à autre chose.

Respirer, Matthieu soufflait déjà comme un buffle. Penser ? Non. Le Serpentard trouvait que la semaine avait été trop riche déjà en événement, en réflexion, en dilemme. Son cerveau était devenu un champ de ruine et Matthieu ne voulait recommencer cette activité trop épuisante et douloureuse à son goût, comme si sa tête était un moteur chauffé qu’on devait laisser refroidir avant de le remettre en marche. Les soucis prédominaient l’attention du Serpentard : les préparatifs du mariage, la réaction inopinée de son père et ce livre et les changements qu’il éprouvait à son contact.

- Au fait, le grand jour est pour quand ?

Matthieu sourit un peu. La transition était dure et le futur marié savait que si elle demandait cela, c’était en espérant changer de sujet et insufflait en lui un peu de bonheur à la pensée de ce merveilleux événement. Pourtant, même s’il avait deviné la « stratégie », elle ne fut pas pour le moins efficace. Repensait au doux visage d’Hécate lors de sa demande, au fait qu’il allait s’unir à jamais et que son père donnait sa totale bénédiction, calma la fureur du vert et argent. Il se tourna vers Jane, celle-ci avait un petit sourire aux lèvres. Matthieu, un peu plus détendu et enjoué dit

-Mi-août. Enfin, je pense. Nos deux familles doivent se réunir pour placer les…bases de la noce.

Matthieu jeta un regard au ciel bleu azur. Cette mer qui plafonnait le monde avait quelque chose d’envoutant pour le Serpentard. Ce ciel vide de nuage et unicolore donnait l’impression d’une infinité de la voute céleste enivrante.

-« Que l’on soit pauvre ou riche, célèbre ou inconnu, le ciel sourit avec égalité tous les hommes »

C’était un peu stupide de dire cela comme ca…sans contexte…sans visée. Mais la citation avait jaillit de son esprit tel un geyser qui expulse son eau chaude.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Jeu 2 Juil - 19:34

    Peu après que Jane ait pris la main de Matthieu, dans un geste purement amical, seulement pour l'empêcher de se taillader encore un peu plus la peau, elle avait entendit des quolibets et des messes basses venant du groupe de Serpentard un peu plus loin. Elle n'avait pas besoin de les voir pour comprendre de quoi il s'agissait, mais elle les regarda néanmoins. Ces idiots avaient fait apparaître des coeurs en l'air à l'aide de leur baguette magique et Jane fut ravie pour eux qu'ils aient finalement réussit à s'en servir correctement.

    *C'est bien, je suis fière de vous les gars ! Prochaine étape, réfléchir avant de lancer un sort*

    Elle sourit elle-même suite à cette pensée qu'elle avait eut. Puis elle se tourna vers Matthieu, continuant à tenter de le calmer. Visiblement son premier conseil n'avait eut absolument aucun effet sur le jeune Serpentard qui semblait toujours aussi en colère et enclin à aller leur casser la figure. Il fallait que Jane trouve quelque chose d'efficace et vite, mais elle connaissait si peu de la vie du jeune homme, la seule qu'elle savait c'était qu'il allait se marier..
    Mais oui bien sur ! Qu'elle était bête. Elle se retint de se frapper violemment le front avec la paume de sa main - ce geste était presque devenu un réflexe depuis quelques temps d'ailleurs ! - et lança le sujet sur un tout autre sujet, qui devait être beaucoup plus agréable aux yeux du jeune homme : son prochain mariage avec Hécate. Jane ne connaissait pas la jeune fille, même pas de nom - il fallait dire qu'elle n'avait que très très peu de connaissances chez les Poufsouffles - mais elle le lança sur le sujet; ne choisissant pas la finesse et la discrétion. Il devait bien avoir comprit le stratagème mis en place mais visiblement, il marcha tout aussi bien. Lorsqu'il reprit la parole, ce fut d'une voix beaucoup plus enjouée, la colère avait presque disparut de sa voix qu'elle en entendit le ton. Elle sourit en entendant les progrès réalisés en seulement si peu de temps, elle savait quoi dire maintenant si elle le voyait qui s'énerver. Il suffisait qu'il pense à sa fiancée pour se calmer, comme c'était mignon . Non, plus sérieusement, elle comprenait ce qu'il ressentait et se dit qu'elle aurait dut y penser avant. C'était pourtant l'évidence même !


    - Mi-août. Enfin, je pense. Nos deux familles doivent se réunir pour placer les…bases de la noce.

    Jane sourit doucement, le regardant et remarqua qu'il était nettement plus calme. Mais par précaution, elle préféra continuer un peu sur le sujet, histoire d'être tout à fait sure qu'il n'allait pas repartir dans sa colère dans la seconde d'après pour aller se battre avec les élèves qui riaient toujours, sans grande discrétion, vous vous en doutez.

    - Mi-août.. Répéta-t-elle pensive. Ça fait bientôt ! Mais vous avez toutes les chances d'avoir un temps magnifique.

    En y repensant, elle leva les yeux au ciel pour voir le temps magnifique qu'il faisait justement ce jour-là, et de toute évidence, Matthieu avait eut le même réflexe que la jeune Serdaigle. Le ciel était d'un bleu parfait, aucun nuage ne venait ternir l'horizon et le soleil tapait plus fort que jamais. Ils avaient franchement eut raison de ne pas aller sous le soleil et de s'être trouvé une place douillette à l'ombre des arbres du parc. Ils pouvaient ainsi profiter du beau ciel bleu sans avoir de mal de crâne ni de coups de soleil à la fin de la journée. Surtout que leurs peaux n'étaient pas franchement habituées au soleil, ils vivent en Angleterre après tout
    Mais Jane fut tirée de ses rêveries par une citation de Matthieu. Le jeune Serpentard avait dit, tout doucement, les yeux toujours rivés vers le ciel bleu :


    - « Que l’on soit pauvre ou riche, célèbre ou inconnu, le ciel sourit avec égalité tous les hommes »

    Jane descendit les yeux pour regarder Matthieu, l'air pensif. Elle sourit doucement, la citation était assez juste et surtout, bien formulée. Elle aimait cette idée d'égalité des hommes, c'était un peu pour ça qu'elle se battait, ou en tout cas qu'elle avait l'intention de se battre. Elle laissa la phrase en suspens l'espace d'une petite trentaine de secondes avant de dire :

    - Je trouve cette citation magnifique..

    Elle regarda à nouveau le ciel avait de tourner encore une fois son regard vers Matthieu, qui semblait lui aussi, éblouit par la beauté du ciel :

    - Je devrais t'appeler Mr citation. Oui, ça te va très bien je trouve.

    Elle rit doucement avant de sourire amusée à Matthieu. Ce n'était pas méchant, et puis elle aimait bien ses petites citations. Elles ponctuaient bien la discussion, même si en l'occurrence, elle n'avait pas eut grand chose à voir avec le sujet de discussion précédent. Eh puis, il fallait bien qu'il s'habitue aux petites moqueries de Jane, c'était dans ses habitudes d'en lancer tout le temps. Elle espérait juste qu'il n'allait pas s'énerver contre elle à présent. Mais il n'y avait pas de raison, ce n'était qu'une petite blague. M'enfin, avec les futurs mariés, il faut s'attendre à tout, le stress du mariage provoque parfois chez les gens des réactions absolument disproportionnées.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Jeu 2 Juil - 20:42

Le saphir céleste hypnotisait le Serpentard. Sa citation était laissé en suspend. Matthieu avait le don des fois de sortir des citations complètement inutile dans les moments les plus inattendus. Celle qu’il venait de sortir n’avait vraiment aucun rapport avec les noces de Matthieu. Mais le cerveau de l’homme est parfois bizarre. L’allusion de Jane sur le beau temps avait poussé le Serpentard à regarder le ciel et à sortir une telle situation. Jane coupa le silence et dit à Matthieu

- Je trouve cette citation magnifique…

Le vert argent se sentait moins seul et le compliment de Jane à son égard fit rougir un peu le Serpentard. Au moins, elle ne s’était pas moquée. Enfin, c’est ce qu’il avait crut mais il parla bien vite.

- Je devrais t'appeler Mr citation. Oui, ça te va très bien je trouve.

Matthieu sourit à sa remarque. C’est vrai que plaçait deux citations en moins de dix minutes, il avait mérité un tel surnom. Il rit quelques secondes. Son attention se tourna alors vers les Serpentards. L’un des deux s’amusait à mimer un baiser. Matthieu ne put s’en empêcher. Il se leva et cria à ceux qui se moquaient ouvertement d’eux.

-Au lieu de t’occuper de moi, regarde ton voisin. Il a l’air d’attendre que tu lui fasses ce genre de plaisir.

Matthieu avait dit cela avec une voix calme, posé et pleine de sarcasme. On voyait bien que la maison du Serpentard ne pouvait pas quelques aspects bien lui aller. Les « victimes » ne bougèrent pas d’un pouce. Etaient-ils choqués par la brusque et sanglante riposte de Matthieu ? Ou n’avaient-ils pas encore compris la moquerie. Le futur marié se rassit, un peu honteux de sa faiblesse et de son acte, craignait d’avoir déçut sa nouvelle amie. Il attendait donc inquiet que Jane fasse part de son avis au sujet de la brusque attaque verbale du vert argent.

-Je suis désolé

Il ne l’était pas vraiment. Avoir ainsi contrattaqué avait soulagé Matthieu de sa colère et de sa rage. En plus, la tête des Serpentards étaient bien trop amusantes pour que le vert et argent éprouve des remords. Et puis, Matthieu n’avait pas commencé. Il avait juste rendu la monnaie de sa pièce à ces saletés de vert et argent. Mais surement que la Serdaigle ne serrait pas de son avis…ce n’était pas vu ce qu’il en avait vu de son humour.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Ven 3 Juil - 13:31

    Jane sourit en voyant que sa remarque sur le jeune Serpentard ne l'avait pas profondément vexé. Non, au contraire même vu qu'il en avait lui aussi sourit. Elle était quelque peu rassurée, il fallait dire qu'elle avait l'habitude de vexer les gens avec ses moqueries, pourtant ce n'était pas du tout son but, au contraire, elle ne pouvait tout simplement pas s'en empêcher. C'était comme ça qu'elle montrait aux gens qu'elle les appréciait et tant pis pour eux s'ils ne savaient pas le voir. Elle n'allait pas changer toute sa personnalité pour faire plaisir à quelques personnes qui ne savaient pas se moquer d'eux-même de temps en temps.
    Peu après, le sourire de Matthieu sembla se figer, et Jane remarqua que son attention n'était plus du tout portée sur le ciel ni même sur leur discussion. Il fixait à présent le groupe de Serpentard qui s'était déjà moqué d'eux un peu auparavant et Jane commença à craindre le pire concernant la réaction de Matthieu. en effet, les verts et argents assis dans l'herbe un peu plus loin avaient fait mine de mimer un baiser et Jane secoua la tête d'un air désapprobateur et désespéré. Il n'y avait vraiment rien à faire de ces imbéciles là, mais elle, était prête à oublier ce qu'elle venait de voir et à passer à autre chose. Ce n'était pas la première fois qu'on se moquait d'elle et ce ne serait pas la dernière alors à quoi bon s'énerver et leur donner ce qu'ils recherchaient ? Mais de toute évidence, Matthieu n'était pas du même avis que la bleu et argent. Il se leva si brusquement que Jane en sursauta et leur cria, d'une voix cependant assez posée et pleine de sarcasme :


    - Au lieu de t’occuper de moi, regarde ton voisin. Il a l’air d’attendre que tu lui fasses ce genre de plaisir.

    Jane soupira tout doucement en entendant la teneur de sa remarque. C'était d'une puérilité.. Mais d'un autre côté, elle comprenait que Matthieu n'ait pas put en supporter d'avantage, mais elle elle le faisait bien alors ça ne servait à rien de s'énerver, et si elle pouvait ne rien dire et ne rien répliquer, alors pourquoi lui ne le pourrait-il pas ? Jane ne pouvait pas dire qu'elle était déçue par l'attitude du jeune Serpentard, dans le sens où elle savait que la pression de son mariage devait le mettre dans un état de nerf incomparable, mais tout de même, ce n'était pas une raison pour dire ça. Il s'abaissait à leur niveau en répondant comme ça et elle ne pouvait pas comprendre les gens qui avaient le sang chaud et répondaient trop vite.
    Pendant ce temps là, Matthieu s'était rassis et semblait légèrement honteux de ce qu'il venait de faire. Ce fut pourquoi Jane décidé de ne pas en rajouter, il devait se rendre compte par lui-même qu'il avait eu tort de s'énerver, après tout, c'était leur problème à ces idiots, et pas le leur..


    - Je suis désolé

    Même si cet aveu manquait un peu de sincérité d'après Jane, elle sourit faiblement. Elle suivit le regard de Matthieu, qui souriait, visiblement légèrement amusé, et vit la tête que les Serpentards tiraient. Leur tête choquées fit même naitre un sourire amusé sur ses lèvres à elle, mais ce n'était pas pour autant qu'elle ne désapprouvait pas sa réaction. Elle était contente que quelqu'un les ait fait taire mais elle aurait préféré que cela ne vienne ni d'elle ni du jeune homme.

    - C'est pas grave..

    Dit-elle en détournant de nouveau le regard. Sa réplique, à elle non plus, n'était pas franchement sincère. Elle ne pouvait nier qu'elle était déçue de l'attitude du jeune homme mais bon, chacun son caractère, et tout le monde n'arrive pas à se contrôler aussi bien qu'elle, elle pouvait l'admettre ça à la limite. Elle observait le parc, les arbres qui s'élevaient, majestueux. Ce spectacle la ravissait à tous les coups.
    Elle décida que changer de sujet serait surement la meilleure des idées. Après tout, mis à part ce léger incident, elle n'avait rien à reprocher à Matthieu et elle ne comptait pas lui chercher d'autres défauts. C'était inutile. Elle commença donc une toute nouvelle discussion, souhaitant ne plus penser au groupe de Serpentard toujours assis non loin de là, pourvu qu'ils ne viennent pas leur chercher des noises à présent.. Les connaissant, c'était surement la prochaine étape vu que Matthieu leur avait répondu et qu'ils étaient plus nombreux, ils se sentiraient en confiance.. Mais bon, pour le moment, tentons de passer à autre chose.


    - Tu comptes faire quoi après Poudlard ?

    Elle le voyait bien romancier ou quelque chose du genre. Après tout, s'il aimait tellement les citations, il devait avoir une personnalité assez littéraire. Bon, certes, romancier n'avait aucun rapport avec la plupart des cours qu'ils suivaient, mais c'était une vocation, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Sam 4 Juil - 12:24

Matthieu la tête baissé, attendait la réaction de Jane mais il y avait autre chose qu’il appréhendait. Il s’était moqué ouvertement d’un groupe de Serpentard, en utilisent un humour qu’il comprenne que trop bien. Il savait au plus profond de lui-même que s’il ne vienne pas maintenant, ce serra ce soir à la salle commune que démarrera les hostilités. Bizarrement, le futur règlement de compte ne l’effrayait pas. Pourquoi ? Surement parce qu’après de cinq année passées à Dumstrang, cinq années à voir ou subir des duels entres élèves qui relevait généralement pas d’une magie…inoffensive, Matthieu était blindé question peur et sort. Ce n’était surement pas ces gorilles qu’i lui ferrait peur bien qu’il savait que seul, il n’avait aucune chance. Jane le sortit de ses rêveries en lui disant peut être sans conviction et sans sincérité

- C’est pas grave…

Nan, peut être pas. Son humour ignoble qui reprenait le dessus dans les moments d’énervement imposé toujours la question gênante dans l’esprit du Serpentard : « Suis-je mieux que ? ». Oui, il fallait que la réponse soit oui. Il allait sa marier avec Hécate prochainement, il comptait s’installer, la rendre heureuse, peut être même avoir des enfants. Il faut, non, il doit être mieux que ces imbéciles assis là haut au banc si il veut être un bon mari et un bon père. Heureusement, Jane changea de sujet et sortit Mathieu de ses réflexions.

- Tu comptes faire quoi après Poudlard ?

Matthieu resta un moment en silence. Qu’allait-il faire après Poudlard ? Le Serpentard n’y avait jamais vraiment songé. Il avait été tellement concentré par sa vengeance que ses autres projets d’avenir étaient resté en suspend. Mais la question que se posait Matthieu n’était pas qu’est-ce qu’il voulait faire mais comment pouvait-il être utile ? Pour ne pas laisser la question de la jeune Serdaigle en suspend et ainsi trahir son ignorance, Matthieu dit avec un trait d’humour.

-Vu ce que tu m’as dit, je vais tenter une carrière de citeur professionnelle.

Il espère ainsi détendre un peu l’atmosphère. Son moment de faible et sa blague stupide avait surement affecté le point de vue de Jane sur Matthieu. Mais, il pouvait toujours essayer de se rattraper.

-Tiens, j’en ai une bonne que je sors toujours à des imbéciles heureux qui m’ennuie. « Bénit soit la cruche fêlé, car elle laisse passer la lumière. »

Matthieu espérait qu’elle comprenait la moquerie et la recherche dont avait fait preuve l’auteur, oui, surement, après tout, n’était-elle pas dans les bleus argent ?

-Honnêtement je n’en sais rien, je n’y jamais réellement réfléchir. C’est vrai que je devrais m’y mettre. Et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Dim 5 Juil - 12:22

    La question que la jeune Serdaigle avait posé semblait avoir posé une colle à Matthieu. En effet, ce dernier ne semblait pas franchement savoir quoi répondre. Il n'avait rien répondu pendant une bonne minute et le silence s'était installé entre eux. Jane ne savait pas s'il ne savait pas quoi faire ou alors s'il hésitait à lui dévoiler son projet. Dans les deux cas, elle aurait été heureuse qu'il lui dise, quel que soit le métier envisagé par le jeune Serpentard. Elle aimait connaître les projets d'avenir des autres, elle aimait se projeter dans l'avenir et elle aimait voir les autres se projeter eux aussi dans leur avenir. Elle ne savait pas pourquoi, mais elle adorait savoir comment se voyait les gens dans une dizaine d'années par exemple.
    Il finit cependant par répondre à sa question, enfin, pas vraiment. Il avait prit un léger sourire amusé et avait lancé d'un ton assez joyeux :


    - Vu ce que tu m’as dit, je vais tenter une carrière de citeur professionnelle.

    Jane sourit, amusée elle aussi par sa remarque. Elle ne put d'ailleurs s'empêcher de répliquer - que voulez-vous, c'est dans sa nature de se moquer des autres, gentiment bien sur :

    - Je suis sure que tu ferais un malheur !

    Elle lui lança un nouveau sourire amusé. Jane ne savait pas si Matthieu essayait de détendre l'atmosphère ou quelque chose du genre après sa "blague" envers les Serpentards, mais si c'était le cas, ce n'était pas nécessaire. Elle avait tenté d'oublier ce moment d'énervement, qui ne pourrait que gâcher le bon moment qu'ils passaient pour le moment. A quoi bon rester sur ce mauvais moment plutôt que de penser à autre chose ?
    Pendant ce temps là, Matthieu, lui, continuait à rigoler de la remarque que Jane avait fait plus tôt, comme quoi il devrait s'appeler Monsieur Citation. Visiblement, cette plaisanterie l'avait marqué, comme quoi il avait dut se rendre compte que c'était véridique.


    - Tiens, j’en ai une bonne que je sors toujours à des imbéciles heureux qui m’ennuie. « Bénit soit la cruche fêlé, car elle laisse passer la lumière. »

    Jane éclata de rire, faisant pourtant attention à ne pas rire trop fort. Même quand elle s'amusait, Jane était toujours un peu trop timide et réservée pour se laisser complètement aller. Disons qu'elle avait toujours peur de déranger quelqu'un, ne serait-ce qu'en rigolant trop fort et puis, elle détestait se faire remarquer. Pour le coup, c'était raté, les Serpentards étaient repartis dans leur quolibets de tout à l'heure, mais Jane n'en tenant pas compte le moins du monde, attendit que Matthieu réponde finalement à sa question. Ce qu'il tenta de faire quelques secondes après :

    - Honnêtement je n’en sais rien, je n’y jamais réellement réfléchir. C’est vrai que je devrais m’y mettre. Et toi ?

    Jane prit quelques instants pour réfléchir. Après tout, elle non plus n'en avait pas d'idée précise. Elle savait juste qu'elle voulait être membre de l'Ordre plus tard, mais cela ne lui rapporterait pas d'argent, c'était plutôt son idéal.. Mais il faudrait bien un jour qu'elle trouve quoi faire, sachant qu'elle avait les notes pour pouvoir faire tout ce qu'elle voulait. Mais Auror ne la tentait pas, elle répugnait à travailler pour le Ministère ces temps-ci..
    Elle se tourna donc vers Matthieu et lui dit à son tour :


    - Moi non plus, je ne sais pas, il y a tellement de possibilités, d'horizons différents. Je ne sais pas quoi choisir et je suis incapable de trouver un métier qui assurerait mon bonheur à coup sur..

    Elle eut un léger sourire triste mais il ne dura pas longtemps. Elle avait entendu les Serpentards assis dans l'herbe depuis tout à l'heure se lever, et ils commençaient à se diriger vers eux. Jane haussa les sourcils et leur lança un regard froid. Elle avait amené sa baguette, à tout hasard, et elle avait bien eu raison. Quoiqu'elle ne sortait jamais sans..
    Les jeunes verts et argents s'approchaient du banc où ils étaient et elle sentait Matthieu s'énerver à côté d'elle. Elle devait bien avouer qu'elle-même devait résister à l'envie de se lever et de les stupéfixier tous autant qu'ils étaient. Mais elle ne serait surement pas la première à attaquer, ça c'était sur.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Dim 5 Juil - 18:39

Maintenant que Jane avait posé la question, Matthieu était effrayé par son avenir. Qu’est-ce qu’il pouvait bien faire plus tard ? En quoi était-il douer ? Matthieu serrait bientôt majeur mais pourtant, il n’avait aucune idée d’emploie pour plus tard. Jane lui répondit à peu de chose prés la même chose.

- Moi non plus, je ne sais pas, il y a tellement de possibilités, d'horizons différents. Je ne sais pas quoi choisir et je suis incapable de trouver un métier qui assurerait mon bonheur à coup sur…

La différence notable entre elle et lui, c’est que le Serpentard n’en avait aucune idée alors qu’elle, en avait trop. Matthieu échangerait bien sa place avec elle. Il ne lui restait plus qu’une année d’étude avant de rentrer dans le monde du travail. Misère ! Mais autre chose sortit le jeune home de son désarroi face à l’avenir. Les Serpentards s’étaient décidé à venger l’affront que Matthieu leur avait porté. Ils s’approchaient à pas lent tout en ricanent. Arrivé à quelques mètres de Jane et de lui, le « caïd » du groupe des trois autres verts et argents qui l’avaient suivi dit d’une voix lourde et dur.

-Eh bien, eh bien, un vert et une bleue, ca va faire un beau croisement ca. Je peux comprendre que tu veuilles te rattraper dans la hiérarchie mais tu aurais pu choisir au moins un Serpentard digne de ce nom.

Celui-ci s’était adressé à Jane. Matthieu ne bougea pas d’un pouce et ne regarda pas sa voisine. Il avait les yeux fixés sur celui qui avait ainsi parlé. L’ancien de Dumstrang avait l’habitude des bagarres. Dans ces cas là, il ne fallait montrer ni colère, ni peur, ni rien d’autre, juste du dédain. Matthieu était particulièrement doué à cela. Il réussit avec brios à cacher la haine qui l’emportait alors que le chef des « serpents » venait de cracher son venin sur son ami.

-Dit les gars, ca vous plairait si je…

Le Serpentard avait sortit sa baguette et allez la pointer en direction de Jane. Bien que Matthieu sache pertinemment qu’il n’aurait pas osé lui jeter un sort comme cela, il refusait qu’il menace sa nouvelle amie. Il avait frappé avec son pied violement le genou de celui qui avait prit les devants, attrapa son poignet pour lui faire lâcher sa baguette et de son autre main avait sortit la sienne. Matthieu avait été rapide et vu la carrure de son adversaire, c’était grâce à cela qu’il avait réussit à désarmer celui ci par des moyens Moldus et à pointer sa propre baguette sur son torse. Les trois autres verts et argents avaient eux aussi sortis leurs baguettes et les pointaient en direction du Serpentard. Matthieu savait qu’il n’avait aucune chance. Bien qu’il en ait un à sa merci, les trois autres réagiraient rapidement si jamais Matthieu tentait quelque chose. Il préféra tenter de bluffer.

-Je vous signale que je viens de Dumstrang. Les duels, je connais. Ils nous apprennent là bas des sorts que vous n’oser même pas imaginer. Mais si vous voulez que je vous fasse une petite démonstration.

C’était bien entendu faux. Certes, il y avait beaucoup d’affrontement entre les élèves à Dumstrang mais les sorts utilisés étaient généralement mineurs. Mais Matthieu espérait que la menace marche. Le résultat fut mitigé. Celui à qui il tenait encore le poignet d’une main et le menacer de sa baguette de l’autre main devint blanc de terreur. Les trois autres sourirent et l’un rétorqua.

-Nous sommes quatre, tu es seul. Ta copine n’a pas l’air de t’aimer assez pour te protéger.

Il avait raison. Seul face à quatre, il n’avait aucune chance d’en sortir indemne et il doutait que Jane allait se jeter dans la bagarre. Matthieu réfléchissait à une alternative mais l’un d’entre avait déjà commencé à jeter un sort vers l’ancien de Dumstrang sans que ce dernier vit le coup venir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Dim 5 Juil - 20:43

    - Eh bien, eh bien, un vert et une bleue, ca va faire un beau croisement ca. Je peux comprendre que tu veuilles te rattraper dans la hiérarchie mais tu aurais pu choisir au moins un Serpentard digne de ce nom.

    Les jeunes Serpentards s'étaient à présent rapprochés de plus en plus de Matthieu & Jane jusqu'à venir s'arrêter juste devant le banc où ils étaient toujours assis. L'un d'entre eux, celui qui semblait en quelque sorte, mener la bande, s'était adressé à Jane en disant cela. Cette dernière, gardant son sang-froid, lui avait juste sourit pour lui répondre. Elle était plutôt joute verbale mais elle ne jugea même pas sa remarque assez digne pour qu'elle daigne y répondre. Elle se contenta donc de sourire malicieusement, comme si sa remarque la faisait plutôt rire qu'autre chose. Se rattraper dans la hiérarchie ? Mais quelle hiérarchie ? En existait-il une seulement à Poudlard ? Et même si tel était le cas, elle n'aurait surement pas choisit un Serpentard pour justement, grimper les échelons de la hiérarchie de l'école de Sorcellerie. Cette pensée lui fit esquisser un sourire encore plus grand, sans que les Serpentards en face d'eux ne semblent comprendre pourquoi elle se mettait soudainement à sourire encore plus.
    Jusqu'ici Matthieu n'avait pas réagit et Jane en était contente. Il avait semblé réussir à se calmer un peu mieux que tout à l'heure. Mais au moment où le Serpentard reprit de sa voix méchante et menaçante :


    - Dit les gars, ca vous plairait si je…

    Tout en sortant sa baguette et en en menaçant Jane, Matthieu ne sembla pas pouvoir tenir d'avantage. Jane, quant à elle, s'était contentée de répondre, d'une voix très calme et sereine :

    - A ta place, je ne ferais pas ça.

    Suivit d'un sourire angélique dont elle avait l'habitude. Car attention, si Jane avait l'air inoffensive comme ça, il ne fallait jamais se fier aux apparences, en elle c'était une vraie battante et s'ils la cherchaient ou la menaçaient, ils allaient pouvoir en être les témoins, et elle allait s'en donner à coeur joie pour leur prouver que les Serdaigles sont au moins aussi habiles que les Serpentards dans les duels de sorciers.
    Mais elle n'en eut pas l'occasion. En effet, Matthieu s'était brusquement relevé, pour la défendre, et avait attrapé le poignet de celui qui menaçait Jane de sa baguette, le lui retournant et l'empêchant d'attaquer, tandis qu'il pointait sa propre baguette sur le torse du Serpentard. Quand elle vit ce mouvement, Jane eut heureusement le réflexe de sortir sa baguette de sa poche, à tout hasard.. Cependant, dans l'agitation générale, personne ne sembla l'avoir remarqué. Elle tenait sa baguette contre sa jambe, discrètement, observant la scène sans ciller. Car quand Matthieu avait désarmé leur copain façon moldue, les amis du jeune Serpentard qui parlait depuis tout à l'heure, avaient eux aussi sortis leurs baguettes et en menaçait à présent Matthieu. Ce dernier, quant à lui, n'ayant pas l'impression que Jane allait le défendre, tenta le bluff plutôt :


    - Je vous signale que je viens de Dumstrang. Les duels, je connais. Ils nous apprennent là bas des sorts que vous n’oser même pas imaginer. Mais si vous voulez que je vous fasse une petite démonstration.

    Jane sourit, légèrement amusée. Certes, s'il venait de Durmstrang, il devait s'y connaître un peu mieux qu'eux, mais même là-bas, il ne devait pas avoir appris de sortilèges capables de le faire vaincre quatre adversaires à lui tout seul. Fort heureusement, il ne l'était pas. Mais il ne le savait pas encore, voilà tout. En attendant, c'était pour le mieux puisque les Serpentards ne se doutaient pas non plus qu'elle pouvait être dangereuse notre petite Serdaigle. D'ailleurs l'un d'eux tenta une nouvelle provocation :

    - Nous sommes quatre, tu es seul. Ta copine n’a pas l’air de t’aimer assez pour te protéger.

    Elle aurait put marcher d'ailleurs, qui sait, s'ils ne s'étaient pas lourdement trompés sur les relations qu'entretenaient Jane & Matthieu. Ils ne se connaissaient que depuis une petite demi-heure et Matthieu était fiancé à quelqu'un d'autre. Aussi ce ne fut pas l'amour qui la fit le défendre, non. Mais quand elle entendit une formule prononcée par l'un des gorilles du jeune Serpentard et une lueur éclatante se diriger vers Matthieu, elle se releva si brusquement que plusieurs Serpentards sursautèrent, leva sa vivement sa baguette et dit fermement :

    - Protego !

    Un mur invisible se dressa devant Matthieu, déviant le sort de sa trajectoire. Ce fut un miracle que personne ne soit touché par le fameux sort vu la proximité de tous avec Matthieu. Jane sourit largement en voyant les visages étonnés des Serpentards et de Matthieu d'ailleurs et elle répliqua, d'une voix qui trahissait clairement son amusement :

    - Si c'est de la légitime défense, ça change tout.

    Elle leur lança de nouveau un sourire amusé, et fit un léger mouvement de baguette en utilisant sa capacité à produire des sortilèges informulés. C'était nettement plus intéressant dans un combat de sorcier, de ne pas savoir quand et comment votre adversaire va vous attaquer. Elle avait pensé fort dans sa tête "Expelliarmus" tout en visant celui qui avait attaqué Matthieu et ce dernier s'était retrouvé propulsé à cinq mètres de là, dans l'herbe verte. Elle avait visé le jeune élève en pleine poitrine, et non seulement il avait été désarmé, mais en plus, il avait été propulsé en arrière. Jane sourit largement en voyant l'élève de Serpentard faire un vol plané sous le regard effrayé de ses autres copains.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Dim 5 Juil - 22:29

Matthieu eut à peine le temps de tourner la tête vers l’homme qui avait tenté de jeter un sort et n’eut même pas le temps de commencer à débuter un croquis de brouillon de schéma de défense (C’est pour dire ^^) qu’une voix féminine recouvrât la voix du Serpentard.

- Protego !

Un mur invisible apparut entre Matthieu et son agresseur, enfin, celui qui avait tenté d’attaquer plutôt. Le sauvé se tournant vers Jane et son visage ne put cacher une nuance de surprise. Déjà qu’il ne s’était pas attendu à ce qu’elle entre dans la bataille aussi vite mais il était encore plus surpris de voir une lueur de victoire et de réjouissance dans ces yeux. Pas si inoffensive qu’on aurait put le croire…loin de là même. Matthieu fit un petit signe de tête à sa voisine pour la remercié de lui avoir porté secours, encore une fois mais elle n’eut pas l’air de le remarquer. Cela faisait déjà deux fois en moins d’une heure que la Serdaigle$ avait aidé le jeune Serpentard. Loin de s’en vexer, Matthieu ne comprenait pas l’ego que les hommes avaient. Celui qui les poussaient toujours à aider la gente féminine et croire qu’elle n’arriverait pas à se défendre seule. Jane était bien la preuve qu’une femme pouvait très bien se défendre. Mais elle ne s’arrêta pas en si bon chemin.

- Si c'est de la légitime défense, ça change tout.

Qu’est ce qu’elle voulait dire par légitime défense ? Aie ! Sa réponse arriva bien vite. En effet, Jane avait relevé sa baguette pour jeter un nouveau sort. Bien qu’elle le lança de façon inpronnoncé, Matthieu voyait bien que c’était un sacré sort de désarmement. Celui qui avait essayé d’attaquer le Serpentard fut projeter à plusieurs mètres et tombait comme une masse sur le sol. Les deux autres Serpentard et Matthieu furent estomaqués. Se défendre, c’était une chose mais attaquer ainsi, aussi vite était une autre. Le caïd si l’on peut dire profita de ce moment d’inattention pour se jeter sur sa baguette qui était par terre mais cette fois ce fut Matthieu qui attaqua.

-Confundo

Le sort de confusion frappa sa cible en pleine poitrine. Le chef du groupe au lieu d’attraper sa baguette et de se réceptionner était tombé la tête la première dans la terre. Il était complètement sonné. Matthieu avait seulement voulut le mettre hors-service mais vu la chute, il passera un moment à l’infirmerie. Les deux autres réagirent enfin et lancèrent deux sorts. Matthieu esquiva celui qui lui était réservé et Jane n’eut pas l’air d’être touché par le sien. Maintenant, il était deux contre deux mais le Serpentard s’en voulait de la tournure des événements. Il aurait sans doute dut ne pas relever les sarcasmes de ces imbéciles. Matthieu regardait ses deux adversaires avec dédain et il dit à Jane

-On va avoir des ennuis.

Il regardait ceux qui le menaçaient maintenant. Il fallait calmer la situation.

-Dit, faudrait peut être arrêté ca. Il ya déjà deux personnes de K.O là, ce n’est pas assez suffisant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Lun 6 Juil - 0:28

    - Confundo

    Le chef du groupe des Serpentards qui avaient attaqués s'était jeté à corps perdu sur la baguette à terre mais Matthieu avait eut de meilleurs réflexes et lui avait lancé un superbe sortilège de confusion. Jane se sentait déjà mal, mais elle n'allait pas les laisser les réduire en bouillie. C'était de la pure légitime défense et elle ne trahissait pas ses principes, mais quand même, il devait avoir eut mal vu la chute qu'il avait fait, d'ailleurs son copain aussi. Celui qui s'était pris le sortilège de désarmement de la jeune Serdaigle était inconscient plus loin et celui qui s'était pris le sortilège de confusion de Matthieu s'était ramassé la tête la première et semblait encore plus sonné.
    Avant qu'elle n'ait eu le temps de dire quoi que ce soit, elle vit un éclair de lumière se diriger vers elle tandis qu'un autre se dirigeait vers Matthieu. Elle se baissa vivement et réussit à éviter le jet de lumière qui lui avait foncé dessus quelques instants auparavant. Elle soupira légèrement de soulagement et vit que Matthieu allait bien aussi. Il se tourna vers elle et dit :


    - On va avoir des ennuis.

    Elle acquiesça silencieusement, ça des ennuis, ils risquaient d'en avoir, même s'ils affirmaient que c'était de la légitime défense, qui les croirait ? Ils risquaient gros, mais désormais, même s'ils n'avaient plus rien à perdre, il fallait qu'ils arrête de se battre. Comme si Matthieu lisait dans ses pensées, il lui dit :

    - Dit, faudrait peut être arrêter ca. Il ya déjà deux personnes de K.O là, ce n’est pas assez suffisant.

    Jane acquiesça de nouveau, elle avait une idée. Elle avait bien remarqué la lueur légèrement terrifiée dans le regard des deux autres Serpentards quand elle avait envoyé leur copain à l'aide de son Expelliarmus informulé. Visiblement, le fait qu'elle puisse les prendre par surprise ne les rassurait pas du tout et elle comptait bien s'en servir. Elle attira tout d'abord leur attention en disant :

    - Attention les gars.

    Un grand sourire aux lèvres, comme si ça l'amusait de leur lancer un sortilège. Elle fit alors un brusque mouvement de sa baguette en direction des deux jeunes Serpentards, qui s'enfuirent en courant, n'attendant même pas de voir quelle sortilège elle avait put leur lancer. Vous l'aurez bien compris, la jeune Serdaigle n'en avait lancé aucun, elle s'était contentée de bouger sa baguette pour leur faire peur, et son plan avait fonctionné. Désormais, il faudrait emmener les deux blessés à l'infirmerie, même si elle savait qu'elle le regretterait surement tôt ou tard.. Elle n'était pas du genre à laisser quelqu'un de blessé derrière elle. Elle se tourna vers Matthieu, une moue sur son visage et dit :

    - Il faut les emmener à l'infirmerie, occupe-toi de l'autre..

    Elle s'avança vers celui qu'elle avait elle-même touché en premier et lança un sortilège qui maintint le corps du jeune Serpentard en l'air, sans qu'elle ait à le porter, un peu comme une civière. Elle vit Matthieu en faire de même et tout deux se dirigèrent lentement mais surement vers l'infirmerie, sous les regards curieux des autres élèves venus profiter de leur heure libre après le repas. Jane évita soigneusement leur regard et dit à Matthieu :

    - Je suis désolée, mais je n'allais pas les laisser nous attaquer. Tant que ça restait verbal et que nous ne courrions aucun risque, je n'allais pas les laisser m'énerver.. Mais je ne supporte pas qu'on attaque quelqu'un de dos, surtout avec un sortilège. Il fallait que je réagisse.

    Elle était sure d'elle, cela faisait aussi partie de ses convictions après tout et même si elle regrettait d'y être allée si fort, elle ne regrettait pas de les avoir défendu. Cela aurait été stupide de se laisser faire pour se retrouver blessé à la place des Serpentards, ce n'était que de la légitime défense, c'était évident.. Mais elle se tourna de nouveau vers Matthieu quand même :

    - J'espère que tu n'auras pas d'ennuis à cause de moi.. Je suis vraiment désolée.

    Après tout, c'était elle qui avait lancé le premier sortilège de leur côté, elle l'avait forcé à se joindre à la mêlée.. Elleen était désolée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mer 8 Juil - 13:45

Sa proposition d’arrêter les hostilités n’avait pas eu l’air d’être envisagé par les deux Serpentards qui tendait leurs baguettes. D’ailleurs, ils ne faisaient même pas attention à Matthieu. Ils avaient les yeux rivés vers Jane. En même temps, vu comment elle avait désarmé leur camarde et mit hors-service, c'est-à-dire en un seul sort et muet, ils avaient de quoi être effrayé. Puis tout à coup

-Attention les gars.

Jane fit quelques mouvements de sa main avec sa baguette et les deux verts et argents s’enfuirent les jambes à leur cou n’ayant pas le courage d’attendre de voir le sort qu’elle leur destinait. Matthieu se tourna vers Jane et à voir son sourire, il comprit qu’elle n’avait pas réellement eu envie de leur lancer une nouvelle attaque. Le Serpentard ne put s’empêcher d’avoir un sourire, sa maison n’avait pas non plus le monopole de la ruse. Mais la situation n’était pas à la rigolade. Ils avaient deux blessés dans les bras. Jane s’était déjà approchée d’un et dit

- Il faut les emmener à l'infirmerie, occupe-toi de l'autre…

Matthieu s’exécuta, il s’approcha de celui à qui il avait administré un sort de confusion qui avait provoqué une chute mal réceptionné qui l’avait sonné. Il leva sa baguette et dit

-Mobilicorpus

Le corps de la cible se leva d’environ un mètre en position horizontale. Puis Jane qui avait fait la même chose, ouvrit la marche en direction du château. A chacun de leurs pas, plus de regards inquisiteurs se posait sur eux. En même temps, deux élèves qui transportent deux camarades sonnés et saignants, il y avait de quoi ce posé des questions. A l’inverse des autres, ces regards posés sur lui n’énervé plus Matthieu mais le rendait honteux. Si on en était là, c’est parce que le Serpentard n’avait pas eu le courage de s’abstenir de rétorquer. Arrivé au hall, ce fut pourtant Jane qui se jeta la faute

- Je suis désolée, mais je n'allais pas les laisser nous attaquer. Tant que ça restait verbal et que nous ne courrions aucun risque, je n'allais pas les laisser m'énerver... Mais je ne supporte pas qu'on attaque quelqu'un de dos, surtout avec un sortilège. Il fallait que je réagisse. J'espère que tu n'auras pas d'ennuis à cause de moi... Je suis vraiment désolée.

Matthieu regardait la bleue argent un peut stupéfait.

-Mais tu n’as rien fait de mal. Toi, tu as gardé ton calme, tu m’as défendu, encore une fois, et tu as mis K.O un élève qui avait commencé les hostilités sans oublier que là, tu amènes ceux que tu as blessé en légitime défense à l’infirmerie. Je ne vois pas là dedans de quoi se faire pardonner.

C’est vrai, C’était entièrement de la sa faute si…Mais Matthieu fut coupé dans ces réflexions. Ils venaient d’arriver devant l’infirmerie et Madame Pomfresh, les deux couards de Serpentards ainsi que le Professeur Rogue les attendaient de pied ferme. L’infirmière sortit sa baguette et fit planer vers elle les due élèves puis se dirigea vers l’infirmerie. Les deux élèves de Serpentard la suivirent et Matthieu remarqua bien vite que l’un boité et que l’autre tenait son ventre. Il comprit bien vite que ces deux là avaient surement donné une version des faits erronée où surement ils avaient aussi étaient blessé héroïquement. De plus, connaissant le Professeur Rogue, ca allait barder. Ce dernier s’approcha à pas lent vers eux et dit avec sa voix glaciale.

-Alors ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mer 8 Juil - 17:45

    - Mobilicorpus

    Matthieu s'était lui aussi exécuté et avait lancé le sortilège pour pouvoir transporter les grands blessés du côté des assaillants de Serpentard. Jane s'en voulait quand même un peu d'y être allée aussi fort, elle aurait dut se contenter de le désarmer plutôt que de l'envoyer valser cinq mètres plus loin. Mais elle devait bien avouer, qu'elle-même avait eu un peu de mal à garder son calme dans le feu de l'action, après tout, Matthieu s'était quand même fait attaquer par l'un des Serpentards et elle n'allait pas le laisser se faire mettre K.O. sans bouger le petit doigt. Ça non, ce n'était pas du tout le genre de la maison, mais elle ne pouvait pas s'empêcher de s'en vouloir d'y être allée aussi fort, elle aurait du savoir calmer sa colère, comme quoi, personne n'est parfait et n'est complètement calme en toute circonstance.
    Elle s'était d'ailleurs excusée de s'être énervée, ils allaient probablement avoir des ennuis par sa faute, Matthieu n'avait lancé aucun sort après tout avant qu'elle-même ne commence. En effet, même si c'était de la pure légitime défense, ils s'étaient attaqués à des Serpentards et ceux-ci étaient les rois de la ruse et n'avoueraient surement pas avoir commencé, ce serait leur parole à eux contre celle des Serpentard en question et Jane ne connaissait que trop bien le directeur de la maison de vert et argent pour savoir qu'il ne les croirait jamais si les Serpentards témoignaient.. Quelle misère.
    Mais à sa grande surprise, Matthieu ne semblait pas lui en vouloir, au contraire même. Lui aussi paraissait surpris et Jane ne comprenait pas franchement pourquoi. Il avait de quoi lui en vouloir après tout, ils allaient surement écoper de retenues pour un certain temps et ça lui laisserait encore moins de temps pour son mariage. Mais Matthieu lui assura que ce n'était pas de sa faute :


    - Mais tu n’as rien fait de mal. Toi, tu as gardé ton calme, tu m’as défendu, encore une fois, et tu as mis K.O un élève qui avait commencé les hostilités sans oublier que là, tu amènes ceux que tu as blessé en légitime défense à l’infirmerie. Je ne vois pas là dedans de quoi se faire pardonner.

    Jane se tourna vers le jeune Serpentard et sourit timidement. Ce n'était pas faux mais bon, c'était elle qui avait lancé le premier sort de leur côté, elle lui avait forcé la main en l'obligeant à utiliser sa baguette à son tour. Mais bon, ce n'était plus le moment de se demander de qui c'était la faute.
    En effet, les deux jeunes élèves étaient finalement rentrés dans le château et avaient gravis les marches, y allant presque à reculons d'ailleurs, n'étant pas véritablement impatient de recevoir leur punition, aussi injuste soit-elle d'ailleurs. Mais c'est justement dans ce genre de cas que le temps passe bien plus vite que d'ordinaire et les deux jeunes gens furent devant la porte de l'infirmerie en deux temps trois mouvements - ou en tout cas, bien plus vite que ne l'aurait souhaité Jane. De plus, Mme Pomfresh se trouvait déjà là, avec le professeur Rogue. Les deux Serpentards qui s'étaient enfuis un peu plus tôt étaient déjà là et d'après leur sourire narquois, ils avaient déjà donné leur version des faits à Rogue. Jane fit une grimace tandis que Mme Pomfresh commençait à s'occuper des deux Serpentards qui lévitaient toujours au niveau des épaules de Jane & Matthieu. Les deux Serpentards encore conscients la suivirent à l'intérieur, l'un boitant et l'autre se tenant le ventre comme s'il venait de se faire frapper en pleine dedans, d'ailleurs cette idée tentait bien notre jeune Serdaigle . Elle soupira, n'essayant même pas de le cacher, tellement l'attitude des verts et argents la dégoûtait. Après qu'on ne vienne pas dire que les préjugés sur eux étaient souvent faux franchement..
    Rogue les regarda, l'air sévère mais assez satisfait au final, comme s'il imaginait déjà comment il allait les punir, et cet air avait le don d'énerver Jane, qui cependant, garda son calme. Il croisa les bras tandis que Jane se retenait de s'énerver. Elle savait qu'ils n'avaient aucune chance de s'en sortir, surtout étant donné que Rogue détestait Jane depuis le jour où elle avait réussit sa potion à la perfection alors qu'il avait promis au début du cours, que personne n'arriverait jamais à la faire..


    - Alors ?

    Jane du se mordre la lèvre pour se retenir de dire "A quoi bon nous demander notre version des faits puisque vous ne l'écouterez même pas ?!" et respira calmement pour se calmer. C'était d'une telle injustice, mais elle s'adressait néanmoins à un professeur aussi elle dit, d'un ton plus calme et respectueux que celui dont elle se serait cru capable :

    - Je ne sais pas ce qu'ils vous ont dit mais c'est faux..

    Elle regarda Rogue et vit de suite qu'elle n'aurait pas du commencer comme ça, dire du mal de ses élèves préférés, c'était pas un très bon commencement. Elle ignora le regard peu encourageant qu'il lui lançait et commença à faire le récit des évènements de cette heure là, honnêtement, ne tentant pas de cacher un détail ni quoique ce soit, juste en racontant de manière objective ce qui s'était passé. Cependant, le maitre des potions ne semblait pas convaincu le moins du monde. Il dit donc :

    - Étonnant.. Ce n'est pas ce que j'avais entendu dire.

    Un sourire narquois qui ressemblait étrangement à ceux qu'avaient eut les Serpentards avant bien sur, qu'ils ne leur mettent leur raclée, tout à l'heure. Jane savait déjà qui il allait choisir de croire et qui serait punis. Elle trouvait tout ça tellement injuste ! Mais elle se retenait de dire quoi que ce soit, pour ne pas aggraver leur situation. Elle baissa la tête en signe d'abandon, et aussi car le fait de ne pas voir la tête de Rogue, l'aidait à ne pas s'énerver et à être insolente voire impoli.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mer 8 Juil - 19:19

Matthieu savait rien qu’au « alors ? » de Rogue que tout était finit. Il ne pourrait en aucun cas imposait leur version et encore moins en sortir sans punition. Matthieu savait qu’en étant un vert et argent, il aurait eu une chance de s’en sortir comme par exemple tout mettre sur le dos de la Serdaigle. Mais cette possibilité l’écœurait rien que dit penser. Il regardait son directeur de maison droit dans les yeux. Son air satisfait et puissant avait le don d’énerver Matthieu. Même si celui-ci grâce à ses couleurs avait gagné une certaine clémence de la part de Rogue, il ne pouvait supporter de le voir se comporter ainsi. La rage montait en lui et il se mordit les lèvres pour ne pas lui rétorquait « Alors quoi ? ». Il n’allait quand même pas aggraver son cas et surtout celui de Jane. Cette dernière essaya tout de même de se défendre.

- Je ne sais pas ce qu'ils vous ont dit mais c'est faux...

Le début était déjà raté. Mais Matthieu se tut, il n’ajouta rien non plus au récit de Jane. Elle avait parfaitement bien raconté : n’exagèrent pas l’assaut des verts et argents, restant honnête sur ses actes à elle, se blâmant parfois mais sans renter dans le pathos ou dans l’autoflagelation. Le récit était parfaitement bien expliqué et d’une vérité exacte. Mais Rogue face à ce récit pourtant vrai, pourtant possible, qui ne trahissait aucune hésitation qui aurait put faire croire que la Serdaigle mentait, ne fit qu’adresser un sourire narquois à Jane et dit avec son sourire ignoble.

- Étonnant... Ce n'est pas ce que j'avais entendu dire.

Cette fois ci, c’en fut trop. Bien entendu, il allait tout de même allait voir leur directeur de maison et dire « Bonjour, on a attaqué juste pour rire deux personnes mais elles se sont défendus, ont mit K.O deux de nos amis et on a prit notre courage à deux mains pour fuir et tous vous révéler ». C’est donc avec une certaine fureur que Matthieu dit.

-Eh bien, ils mentent ! Utiliser le Véritaserum, le sort Légimence ou demandait à des témoins vous verrez bien.

Rogue se tourna vers le Serpentard mais il ne s’était nullement offusqué de sa prise de parole. Il s’en amusait même et prit beaucoup de plaisir à détruire ses suggestions de preuve pour affirmer sa version.

-Le sort Légimence est rigoureusement interdit d’utilisation pour des professeurs sur les élèves, tout comme l’emploi du Véritaserum. Etes-vous à tel point stupide que vous ignoriez cela ? Ou est-ce juste pour essayer de me convaincre de vos mensonges par des preuves que je ne peux bien entendu pas exploiter ? Peut être les deux ! Quand aux témoins, une Serdaigle et Serpentard qui arrive comme vous aussi bien à utiliser des sorts aussi puissant et interdit pour mettre K.O deux élèves de ma maison, peuvent sans doute bien manipuler les esprits ou soudoyer des amis et ainsi appuyer leur version des faits.

Sorts puissants ? Un sort de désarmement et un sort de confusion ne sont pas des sorts puissants et encore moins illégaux ! Qu’est-ce que ces Serpentards avaient bien put dire ? C’est vrai qu’être K.O et fuir face à ces deux sorts banals ne devaient surement pas être assez glorieux pour les deux rescapés. Matthieu fulminait de rage. En plus de s’être donné un beau rôle, il avait mentit sur les sorts employés. Décidemment, sa propre maison le répugnait. Matthieu était figé de stupeur

-C’est…c’est faux !
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Une nouvelle amie de nouvelle aventure [Privé : Petit Emeraude :) ]
» Ho ! Bas sa alors ! Une nouvelle amie. {PV Thalia Grace}
» Yeah une nouvelle amie pour jouer
» [Aide] Mise à jour de la PowerSave
» (f) grace "gracie" jane gummer -> petite soeur, complice, confidente et meilleure amie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deathly Hallows - Harry Potter RPG  :: Corbeille :: Zone de Divertissement & de Créations :: Le Bordel du Staff :: Le st@ff du ForUm :: Potions, Créatures & Sortilèges en vente-