Partagez | .
 

 Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mar 28 Juil - 0:19

Matthieu regardait ave avidité les deux molosses se disputer avec fureur. Le combat semblait inévitable, il ne manquait plus que la phrase de trop. Le centaure était rouge de fureur ressemblant ainsi peu à peu à la couleur de ses cheveux, quand à l’autre, il tremblait de tout le haut de son corps de fureur. Matthieu voyait que comme lui, Jane commençait à reculer peu à peu. Ses yeux trahissaient cette peur que Matthieu lui aussi éprouvait face à ces deux créatures. Ils étaient effrayants. Ils pouvaient percer les deux jeunes gens avec leurs flèches agisses et leurs sabots et leurs bras étaient si musclé qu’un seul de leurs coups aurait fait craquer en mille morceaux les os des élèves. Et bien que Matthieu préfère largement qu’ils se battent entre, être là, prés d’eux ne le rassurer pas tant que cela. Puis, le roux dit la phrase de trop

- Sans ses préceptes, il n'y aurait plus de sorciers et le monde ne pourrait que s'en porter mieux. Chiron n'est qu'un lâche !

Le centaure blanc frappa de ses deux sabots avant et avec élan le torse de celui qui venait ainsi d’offenser son mentor. Le roux tomba de tout son corps au sol, mais il se releva avec autant d’agilité qu’un chat malgré sa masse musculaire. Puis, ce dernier fonça littéralement contre son agresseur. Il sentit Jane lui attraper la main et le tirer à l’opposé de la bagarre. Matthieu se laissa ainsi tiré le regard toujours en direction des centaures. La blanc avait repoussé celui qui ainsi lui foncé dessus et sortit une flèche de son carquois pour en tirer en direction du roux qui l’évita de justesse. Puis, les arbres lui cachèrent le reste de la bataille, ne lui laissant plus que le fracas des sabots comme indice d’une bagarre. Matthieu tourna la tête vers Jane qui le tirait ainsi et se prit une branche en pleine figure. Un peu assommé, il suivit tant bien que mal la Serdaigle en essayant de ne pas se reprendre de branche et de ne pas trébucher dans les racines des arbres. Ce n’était vraiment pas une bonne idée de s’être aventuré ainsi dans la forêt, pourtant, Matthieu était heureux d’avoir vu un tel spectacle sans trop d’égratignure. A peine avait-il dit cela, que Jane s’était retournés vers lui et trébucha sur une racine, entrainant Matthieu dans sa chute. Il tombât littéralement sur elle et se mordille les lèvres pour ne pas sortir comme Jane, un cri de douleur

- Aïe.

Lorsque Matthieu reprit quelque peu ses esprits, il était complètement allongé sur Jane, les mains coincées entre son ventre et le dos de celle-ci, les bras douloureux et engourdis par un tel placement. Matthieu essayant de rester le plus possible maitre de sa douleur, surtout que…ses partis intimes furent littéralement écrasés par le haut du bassin de Jane dans la chute. Ce genre de douleur est dur à contrôler chez un homme.

- Matthieu ?

Ce dernier ne répondit pas, subissant la douleur lancinante de ses bras et…du reste. Il n’osa même pas dire quoi que ce soit, croyant que ses cordes vocales étaient directement reliées à ses membres douloureux. Il retira se bras doucement et essaya de les poser par terre pour y prendre appuie et ainsi se lever du dos de Jane mais il céda sous les membres douloureux, retombant sur Jane et étant complètement affaiblit par la douleur et n’osant plus bouger.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mer 29 Juil - 12:42

    La Forêt Interdite était de nouveau silencieuse à présent, on entendait plus que les quelques gémissements venant des deux élèves de Poudlard et sinon, parfois, le bruit du vent venant caresser les feuilles des arbres. Jane avait finalement sentit Matthieu se relever d'elle et elle avait soupiré de soulagement, mais seulement pour gémir de nouveau quand il lui tomba lourdement dessus, visiblement, incapable de se relever par lui-même.
    La jeune bleue et argent serra les dents et tenta de soulever Matthieu et de le basculer sur le côté par elle-même, en évitant quand même de lui arracher un bras Elle finit par réussir à le faire basculer sur le côté, il était à présent sur le dos, sur le sol dur de la Forêt Interdite. Jane se releva légèrement, sentant une douleur vive dans presque tout ses membres, parce que déjà elle était tombée, mais Matthieu lui était tombé dessus en prime tiens, et ça, ça faisait pas du bien. Elle grimaça en sentant une douleur un peu vive au niveau des genoux et de son épaule droite, sur laquelle elle s'était plus ou moins réceptionné il faut dire. Elle grimaça de douleur avant de jeter un coup d'oeil à Matthieu à côté d'elle, il avait franchement l'air d'avoir mal aussi. Elle répéta donc doucement :


    - Matthieu ?

    Mais il ne semblait pas vouloir répondre tiens. Jane, tremblante comme une feuille au vent, autant à cause de ce qu'ils venaient de vivre, que parce qu'elle avait froid et peur que Matthieu ne se soit vraiment blessé, elle se pencha vers lui, posant une main d'appui de l'autre côté du jeune homme, prenant bien soin de ne pas l'écraser de nouveau, elle demanda, d'une un peu plus paniquée cette fois :

    - Matthieu, ça va ? Réponds-moi !

    Elle se retenait de lui mettre une baffe voir comment il allait réagir, et surtout, si il allait réagir. S'il avait trop mal il ne réagirait pas, sinon il se plaindrait probablement. Mais bon, elle n'avait pas le coeur de lui faire encore plus mal alors elle se contenta d'attendre que Matthieu ne réponde à ses questions, assez inquiète il fallait bien l'avouer.
    Car après tout, tout ça c'était de sa faute, doublement de sa faute même. Déjà c'était elle qui avait proposé à Matthieu d'aller dans la Forêt, et même s'il avait donné son accord de son plein gré, elle n'aurait jamais du proposer un plan aussi débile, c'était dangereux et tout ça, pour rien en plus. S'il s'était vraiment fait mal, elle s'en voudrait pour un bon bout de temps en tout cas.. Surtout que c'était aussi de sa faute car c'était elle qui avait trébuché en se prenant le pied dans une racine d'un arbre qui dépassait. Elle tremblait de peur et de froid et pour ajouter encore un peu à son angoisse, elle n'entendait plus rien du tout, à part le souffle de Matthieu et le sien.
    Ce silence ne la rassurait absolument pas et elle aurait aimé sortir de cette Forêt au plus vite, mais Matthieu semblait avoir besoin d'un peu de temps pour se remettre et elle ne pouvait que le lui accorder après ce qu'elle avait fait..
    Mais au bout de quelques minutes, elle n'en pouvait déjà plus et elle ne put s'empêcher de demander à Matthieu d'une voix qu'elle aurait aimé rendre plus calme et plus égale :


    - Tu.. Tu peux te lever tu crois ?

    Elle s'était légèrement éloigné du corps de Matthieu, pour lui laisser l'espace nécessaire pour voir s'il réussissait à se relever. Elle l'espérait car sinon, le ramener au château ne serait pas une mince affaire tiens.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mer 29 Juil - 13:37

Matthieu avait tellement mal à l’entrejambe. Il était retombé sur Jane mais pourtant aucun son de douleur ne sortait de sa bouche et vu les zones touchés, il se ne serait surement étonné d’entendre sortir une petite voix aigue sortir de sa bouche. Puis Jane, à tous les coups pour se décharger du poids encombrant et douloureux que Matthieu imposait à Jane, tourna et poussa doucement le Serpentard sur le côté. Ce dernier était sur le sol inconfortable de la Forêt, droit comme un i, attendent que la douleur disparaisse. Jane quand à elle demanda à nouveaux

-Matthieu ?

Celui-ci ne répondit pas, toute sa concentration, son énergie et son sang froid était concentré sur la gestion de la douleur. Ainsi couché, il remarqua que le soleil commençait déjà se coucher, à l’heure là, le repas aller bientôt commencé. Il voyait bien la tête d’Hécate interloqué en voyant son futur mari arrivé en boitant, ce tenant les parties et accompagnés du jolie bleu argent. Il aurait put rire à cette pensée si la douleur ne figeait pas ainsi son visage dans une grimace de douleur. Jane s’était penchée au dessus de lui et murmura cette fois avec inquiétude

- Matthieu, ça va ? Réponds-moi !

Matthieu fit un petit hochement de tête pour dire oui mais ce n’était pas facile ainsi allongé au sol et paralysé par le bourdonnement douloureux des zones anatomiques touchés. Il n’essaya pas de bouger, de parler. C’était bizarre mais il avait l’impression que s’il le faisait, la douleur serait plus forte. Mais Jane avait l’air vraiment de s’inquiéter, elle redemanda à Matthieu avec encore plus de peur dans sa voix.

- Tu.. Tu peux te lever tu crois ?

Cette fois ci, le Serpentard répondit

-Je…je vais essayer

Tout doucement, il releva son buste pour être enfin en position assis. Il voyait maintenant les arbres effrayants de la Forêt Interdite. Il avait enfin vu quelque chose de spectaculaire dans ces bois mais ce n’était pas sans mal. Il essaya cette fois de ce mettre en position debout mais la douleur l’en empêcha.

-Ca te dérange pas si je reste assis un moment. Le temps que la douleur diminue.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Jeu 30 Juil - 12:11

    En tout cas quand Jane avait redemandé un peu pressante à Matthieu si tout allait bien, le jeune homme avait simplement hoché la tête, dans un mouvement presque imperceptible tellement il avait à peine bougé. Ce petit mouvement avait rassuré Jane, enfin, dans un sens. Déjà il était conscient et il disait ne pas aller trop mal mais d'un autre côté, s'il n'avait pas été capable d'ouvrir la bouche ou de bouger un peu plus c'était surtout qu'il essayait de la rassurer alors qu'en fait, ça n'allait probablement pas si bien que ça. En gros, elle n'était pas franchement rassurée. Ce fut d'ailleurs pour ça qu'elle lui demanda s'il pouvait se relever ou s'il en était incapable.

    -Je…je vais essayer

    Jane soupira légèrement de soulagement, cette fois-ci au moins, il avait répondu, signe qu'il n'allait quand même pas si mal que ça ou alors qu'il se forçait complètement pour ne pas faire paniquer la jeune bleue et argent. Mais bon, quand il se remit dans une position assise, il fit une légère grimace de douleur qui ne rassura pas franchement Jane. Cette dernière d'ailleurs, avait toujours mal à l'épaule droite et se la tenait avec la main gauche, ayant la désagréable impression qu'elle était légèrement déboitée.
    Cependant, même si le soulagement était quelque peu de mise pour notre jeune Serdaigle, il fut de bien courte durée. En effet, son jeune ami essaya visiblement de se remettre debout mais n'y arriva pas, grimaçant de nouveau de douleur. Elle fit une légère grimace à son tour, mais qui n'avait rien à voir avec sa propre douleur, plutôt avec l'inquiétude qui était né de cette situation. En plus de ça, elle voyait très clairement le soleil se coucher peu à peu et le diner serait probablement bientôt servi.. Ils allaient avoir encore plus de problèmes, mais bon, ce n'était pas le premier souci de Jane en ce moment même. Non, Matthieu n'avait toujours pas l'air d'aller très fort, d'ailleurs il l'avoua lui-même en demandant d'un ton faible :


    -Ca te dérange pas si je reste assis un moment. Le temps que la douleur diminue.

    Jane acquiesça immédiatement, se sentant toujours coupable. En attendant, s'ils devaient rester assis ici, dans le froid et le silence oppressant de la Forêt Interdite, il faudrait qu'ils parlent, sinon Jane allait probablement faire une crise de nerf. En plus de s'occuper ferait peut-être passer légèrement la douleur. Aussi, elle dit d'une voix qui trahissait bien le fait qu'elle soit désolée :

    - Je suis sincèrement désolée de t'avoir entrainé ici et en plus de nous avoir fait tomber..

    Elle fit une moue désolée avant de fixer le sol, comme s'il était devenu subitement très intéressant. Vous ne voyez pas ce petit caillou là, il a une forme bizarre. Une forme.. ovale ? En attendant, elle sentait toujours une douleur lancinante dans son épaule droite et elle serra les dents, essayant vainement de faire passer la douleur. Matthieu, lui aussi, semblait en proie à une douleur plus ou moins forte et Jane finit par lui demander, ne supportant plus ce silence si angoissant :

    - Au fait, tu as mal où ? Je peux peut-être t'aider..

    Bon elle ne pouvait pas franchement l'aider, mais ça elle ne le savait pas :arrow:. En tout cas, elle jeta un coup d'oeil vers une lumière au loin, probablement les torches qui éclairaient la façade du château, ou alors c'était la cabane de Hagrid. En tout cas, cette lumière était assez rassurante, même si Jane l'aurait aimé un peu plus proche d'eux. Elle fit une réflexion, tout en gardant les yeux rivés sur les lumières :

    - Le diner doit avoir commencé maintenant..

    Rien que d'y penser elle avait fait mais elle secoua légèrement la tête pour chasser ces pensées de sa tête, sinon elle ne tiendrait jamais. Elle aurait tout donné pour être avec les autres attablés dans la Grande Salle, un véritable festin sous les yeux, mais elle ne devait pas y penser, pas ici et pas maintenant, il leur restait encore du chemin avant de pouvoir rentré sain et sauf au château et pour le moment, ils étaient coincés là..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Jeu 30 Juil - 16:42

Matthieu, toujours assis, attendait qua la douleur lancinante de ses membres deviennent moins douloureuse. Ses bras lui faisaient aussi un mal de chien. Mais Jane avait l’air aussi de souffrir mais elle ne s’en plaignais pas, inquiète surement pour les blessures du Serpentard. Il est vrai que Matthieu avait l’air un peu affaiblit, en même temps, vu la chute.

- Je suis sincèrement désolée de t'avoir entrainé ici et en plus de nous avoir fait tomber…

Matthieu dit doucement, comment si parler vite aurait augmenté ses blessures.

-On a été deux à vouloir entrer dans cette forêt. Quand à la chute, cela peut arriver à tout le monde de tomber, plus particulièrement quand on a assisté au spectacle qu’on a eu le droit avec ces centaures.

Matthieu essaya d’adresser un petit sourire réconfortant qui se changea vite en grimace de douleur. Décidemment, cette zone est vraiment très sensible et le moindre coup mais encore plus K.O que tout les sorts du monde.

- Au fait, tu as mal où ? Je peux peut-être t'aider…

Matthieu regarda Jane quelques instants. Il ne voyait pas comment définir sa douleur et son origine avec subtilité alors il préféra répondre juste

-Non, ca va aller, ce n’est rien de grave…enfin j’espère…

Matthieu souffla un grand coup, essayant de diminuer la pression qui avait envahit son corps. En même temps avec cette peur, cette course effréné, cette chute et cette douleur, pas étonnant que le corps soit maintenant en état d’alerte. Surtout qu’ils n’avaient pas encore quitté la Forêt Interdite. Et bien que la lisière o* ils se trouvaient été moins dangereux que le cœur des bois où ils s’étaient aventurés, Matthieu n’aimait pas trop le décor.

- Le diner doit avoir commencé maintenant...

Cette phrase fut le signale de départ pour Matthieu. Sans prévenir Jane, il essaya de nouveau de se relever tant bien que mal et réussi à surmonter la douleur cette fois ci pour se mettre en position debout.

-On devrait y aller maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Jeu 30 Juil - 23:07

    Jane se sentait assez mal et ce, pour plusieurs raisons. Tout d'abord physiquement ça n'allait pas très fort car elle était à présent persuadée que son épaule droite était déboitée et elle lui faisait un mal de chien depuis tout à l'heure. Mais en plus de cette douleur physique, venait s'ajouter la culpabilité qu'elle ressentait, et quand elle voyait comment Matthieu semblait avoir mal et était faible, elle s'en voulait encore plus. Elle se mordit légèrement la lèvre après s'être excusée, elle aurait aimé ne jamais être entrée dans cette Forêt et être simplement rentrée, comme ils auraient du le faire s'ils avaient été un tantinet raisonnable. En tout cas, Matthieu finit par lui répondre :

    - On a été deux à vouloir entrer dans cette forêt. Quand à la chute, cela peut arriver à tout le monde de tomber, plus particulièrement quand on a assisté au spectacle qu’on a eu le droit avec ces centaures.

    Mais même si ce qu'il disait était rassurant au fond, d'un elle n'y croyait franchement qu'à moitié, et en plus le ton et la manière dont il avait dit ça, ne rassuraient absolument pas la jeune bleue et argent. Il avait l'air si faible.. D'ailleurs, il avait visiblement essayé de lui lancer un sourire rassurant qui s'était très vite transformé en grimace de douleur. Il ferait mieux de ne pas essayer de se montrer gentil ou poli mais plutôt de tout faire pour éviter d'avoir mal, ce serait plus sage. Surtout étant donné qu'il n'y arrivait même pas .
    Mais Jane n'y pouvait rien, elle se sentait toujours coupable et elle ne put s'empêcher de demander à Matthieu où il avait mal et si elle pouvait l'aider d'une quelconque manière. Mais quand elle lui posa la question, il prit un air qu'elle ne sut décrypter mais qui ressemblait fort à de la surprise et à de la gêne avant de répondre :


    - Non, ca va aller, ce n’est rien de grave…enfin j’espère…

    Après coup, il souffla un grand coup comme si ça allait l'aider à calmer la douleur qu'il ressentait et Jane se mordit un peu plus fort la lèvre, comme si elle, ce simple geste allait l'aider à se sentir mieux, aussi bien physiquement que mentalement d'ailleurs. Mais bien entendu ce ne fut pas le cas. Dans tous les cas, elle avait résolut d'attendre que Matthieu puisse se relever et marcher quand elle l'avait vu essayer vainement de se relever. Elle regardait à présent les lumières qui dansaient et qui filtraient à travers les feuillages des arbres de la Forêt Interdite, signe qu'ils ne devaient plus être bien loin.
    Elle fit alors une remarque sur le fait que le dîner devait être servi à présent, vu l'heure qu'il semblait être, plus pour rompre le silence oppressant de la Forêt Interdite qu'autre chose, mais visiblement cela provoqua une sorte d'électrochoc en Matthieu qui essaya à nouveau de se relever et finit cette fois-ci bel et bien sur ses deux pieds.


    - On devrait y aller maintenant.

    Jane, plus surprise qu'autre chose devant ce regain assez soudain d'énergie, se releva elle aussi à toute vitesse, s'appuyant sur sa main gauche pour se relever, voulant à tout prix éviter de se servir de son épaule droite. Il faudrait que les deux jeunes élèves passent à l'infirmerie, cela semblait franchement inévitable pour le coup. Elle se rapprocha légèrement de Matthieu et dit dans un souffle :

    - Tiens, appuie-toi sur moi, ça ira mieux..

    Car même si le jeune Serpentard était debout, ce qui était déjà un progrès considérable, il ne semblait pas franchement en meilleur état et aurait probablement des difficultés à marcher. Elle se rapprocha jusqu'à être juste à côté de lui et passa son bras gauche dans son dos, et se positionna de façon à ce qu'il puisse s'appuyer sur son épaule gauche, indemne elle. Ainsi ils commencèrent à avancer, bien plus doucement que tout à l'heure, quand ils courraient pour échapper aux centaures. Ils suivaient la direction des lumières du château, Jane, priant à chaque instant qu'ils arrivent bientôt. En attendant, elle ne supportait plus ce silence et elle venait de repenser qu'ils avaient de quoi parler quand même, surtout qu'il leur faudrait régler quelques détails logistiques dirons-nous..

    - Il faudra passer à l'infirmerie quand même..

    De toute façon, Jane & Matthieu feraient franchement mieux d'éviter le dîner, sinon ils risquaient de se faire remarquer, et le but était justement de passer inaperçu pour éviter une nouvelle punition. Celle de Rogue leur suffisait déjà amplement selon Jane ! En attendant, il leur faudrait mettre en commun leurs idées pour trouver une histoire à raconter pour expliquer leurs blessures, car ils ne pouvaient décemment pas dire qu'ils avaient échappés de peu à des centaures dans la Forêt Interdite, cela semblait un peu compromis comme plan !

    - On aura qu'à dire que tu m'es tombé dessus dans un escalier quand on allait dîner..

    Elle sourit malicieusement en repensant que ça aurait très bien put leur arriver un peu plus tôt dans la journée et qu'en plus, ça expliquerait quand même leurs blessures. Après tout, pourquoi pas, ce n'était pas si stupide que ça.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Ven 31 Juil - 18:19

Matthieu s’était levé tant bien que mal. Ses membres endoloris lui donnait du ma à rester debout et encore plus à avancer. Jane vit le handicap de Matthieu et avec gentillesse dit

-Tiens, appuie-toi sur moi, ça ira mieux...

Il ne se le fit pas dire de fois et s’appuya presque de tout son poids sur l'épaule gauche de la bleu argent. C’était un miracle qu’elle arrive ainsi à supporter le poids du Serpentard. Ce dernier se sentait mal mais cette fois ci intérieurement. Il détestait par-dessus tout être considéré comme un éclopé. Alors être ainsi aidé pour le simple fait de marcher et supporter le regard de pitié que lui adressez Jane était une véritable épreuve. Mais il ne dit rien et remercia même.

-Heureuse que tu es là. Merci beaucoup.

Il avait insisté sur le « heureusement ». Pourquoi ? Il essayait de diminuer la culpabilité de la jeune fille évidente qu’elle ressentait en soulignant le fait qu’elle se rattrapé au moins. Ils avancèrent à pas lent. Matthieu entendait des cris dans la forêt, les deux centaures avaient l’air de se battre avec plus de férocité. Mais vu le tapage, d’autres les avaient sûrement rejoint. Mais Jane avait l’air d’être préoccupé par autre chose. Son esprit était plus tourné vers l’inquiétude de leur situation.

-Il faudra passer à l'infirmerie quand même…

-Oui, en effet.

Bien qu’il ne saignait pas, Matthieu avait un peu peur que ses zones touchées soient légèrement en péril. Et puis, Jane, elle aussi, avait l’air en piteux état. Décidemment, Jane avait vraiment l’air de stresser car elle cherchait déjà un alibi pour ne pas dévoiler l’infraction qu’ils avaient commis en entrant dans cette forêt interdite.

-On aura qu'à dire que tu m'es tombé dessus dans un escalier quand on allait dîner…

Matthieu sourit et dit avec amusement

-Vu que j’ai faillit vraiment me casser la figure dans ces fichus escaliers, c’est plausible.

Enfin arrivé au portail, Matthieu se tourna ver s Jane et demanda.

-Euh…c’est peut être un peu trop demandé mais tu peux m’ouvrir la porte sil te plait ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Ven 31 Juil - 19:03

    - Heureusement que tu es là. Merci beaucoup.

    Jane s'était approchée de Matthieu et lui avait proposé son épaule, sur laquelle il s'était presque immédiatement appuyé. D'un autre côté, même si le poids de son corps était dur à supporter, elle préférait ça plutôt que de supporter le poids de sa conscience pour le moment, beaucoup, beaucoup plus lourd. Elle s'en voulait énormément, et même si le jeune Serpentard avait insisté sur le mot "heureusement," probablement pour la rassurer, elle n'arrivait pas à chasser sa culpabilité. C'était entièrement de sa faute et l'aider était la moindre des choses quand même. Mais sa mission n'était pas finie, elle avait encore une chose à accomplir pour que leur excursion soit presque sans conséquence, elle devait s'assurer que personne ne les voit et qu'ils rentreraient au château sain et sauf mais surtout, sans obtenir encore une autre punition. Déjà que c'était la première de toute sa scolarité pour Jane, mais alors deux dans la même journée, ça aurait été trop fort franchement. Aussi, elle comptait bien éviter de se faire prendre par Rusard ou par un quelconque professeur entre la sortie de la Forêt Interdite et les portes du château.
    En attendant, les deux jeunes élèves avançaient toujours silencieusement dans la Forêt, évitant tant bien que mal les branches qui leur arrivaient parfois dans le visage, Jane incapable de les écarter, son bras gauche prit par Matthieu et son droit, inutilisable à cause de son épaule. D'ailleurs, elle était tellement plongée dans ses pensées pour trouver une excuse pour pouvoir aller à l'infirmerie sans attirer les soupçons, qu'elle ne sentait presque plus la douleur, ni le poids de Matthieu sur son autre épaule et qu'elle entendait à peine le bruit que faisaient les centaures au loin. Ils avaient pratiquement déclenché une guerre quand même et heureusement que Jane n'y pensait pas sur le coup sinon elle se serait sentit encore plus coupable probablement. En attendant, elle dit à Matthieu qu'il faudrait qu'ils passent à l'infirmerie quand même.


    - Oui, en effet.

    Jane se tourna finalement vers lui et sourit faiblement. Il avait probablement au moins aussi mal qu'elle, peut-être même plus et elle non plus ne pouvait pas se passer d'un petit tour à l'infirmerie. Elle y passerait même peut-être la nuit, enfin Mme Pomfresh verrait bien par elle-même l'état dans lequel se trouvait l'épaule de la jeune bleue et argent. En attendant, ils arrivaient déjà à la lisière de la Forêt et Jane fit part de son plan à Matthieu pour l'excuse à l'infirmerie.

    - Vu que j’ai faillit vraiment me casser la figure dans ces fichus escaliers, c’est plausible.

    - C'est ce que j'avais pensé aussi..

    Dit-elle faiblement tout en souriant légèrement, amusée par ces propos. Disons que même dans une situation aussi peu drôle, le fait qu'elle ait encore un peu d'humour était rassurant, et allait probablement l'aider à en voir d'autres. Finalement, ils avancèrent dans le parc du château, Jane regardant sans cesse autour d'eux pour voir s'il n'y avait pas un élève ou un professeur dans le parc, mais tous semblaient dans la Grande Salle entrain de manger. Même la cabane du garde-chasse n'était pas allumée, heureusement pour les deux jeunes élèves, qui purent ainsi traverser tout le parc sans encombre particulière. Enfin, arrivés devant les lourdes portes du château Matthieu demanda :

    - Euh…c’est peut être un peu trop demandé mais tu peux m’ouvrir la porte sil te plait ?

    Jane s'empressa d'acquiescer et de dire doucement :

    - Bien sur, aucun problème.

    C'était après tout la moindre des choses. Elle enleva doucement son bras gauche du dos de Matthieu, restant néanmoins à proximité pour qu'il puisse continuer à s'appuyer sur elle tranquillement, et tira le plus silencieusement qu'elle put les lourdes portes en chêne qui permettaient l'accès au fameux château. Elle mit une bonne trentaine de secondes à ouvrir la porte, seulement à l'aide de son bras gauche, et finit par s'avancer doucement à l'intérieur, Matthieu toujours appuyé sur elle. Elle referma du mieux qu'elle put les lourdes portes, s'aidant parfois même de ses pieds et de ses jambes. Finalement, elle se tourna vers Matthieu, sourit faiblement, avant de se diriger vers les escaliers principaux, lentement, afin que Matthieu puisse continuer à s'appuyer un peu sur elle. Au passage devant les portes de la Grande Salle, ils accélérèrent légèrement, pour être sures de ne pas être vues, et commencèrent à monter les premières marches.
    Ils mirent un bon quart d'heure à monter tous les étages qui les séparaient de l'infirmerie mais y arrivèrent finalement. Devant la porte, Jane lâcha de nouveau Matthieu quelques secondes et sortit sa baguette. Elle la pointa vers les vêtements des deux élèves à tour de rôle, pour enlever la boue et la terre sur leurs affaires, puis rangea sa baguette pour ouvrir la porte de son bras gauche. Dés que la porte fut ouverte, Jane se rendit compte qu'ils devaient vraiment être en piteux état vu le cri que poussa Mme Pomfresh en les voyant arriver. Jane fit une moue quand elle la vit se précipiter vers eux.


    - Que vous est-il arrivé à tous les deux ?!

    Jane lança un regard légèrement complice à Matthieu avant de dire :

    - Il m'est tombé dessus dans les escaliers.. Je crois que mon épaule est déboitée mais Matthieu a encore plus mal que moi je crois..

    Elle se tourna de nouveau vers Matthieu et l'encouragea d'un signe de tête, elle garda sa main dans son dos, et l'entraina vers l'un des lits de l'infirmerie que Mme Pomfresh leur indiquait. Jane prit elle-même place sur le lit à côté après avoir aidé Matthieu à s'allonger dans le sien, comme elle pouvait d'ailleurs sans utiliser son bras droit. Elle avait à présent l'épaule gauche toute engourdie à cause du poids de Matthieu depuis tout ce temps, mais elle était encore loin de lui faire aussi mal que son épaule droite. En attendant, elle profita quelques instants du confort du lit de l'infirmerie par rapport au sol dur de la Forêt Interdite et dut lutter déjà pour ne pas s'endormir, tellement la fatigue l'assommait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Sam 1 Aoû - 0:38

A sa petite allusion moqueuse à son sujet, Jane avait répondu gentiment

- C'est ce que j'avais pensé aussi…

Matthieu sourit. Cette fois ci pourtant, les côtes ne lui faisaient pas autant mal que lors de leurs délires de cet après-midi. Ah, il paraissait loin le moment où Jane et Tim souffrait de leurs rires inintérompables. Arrivé à la porte, elle avait accepté de l’ouvrir.

- Bien sur, aucun problème.

Ce fut par un miracle d’équilibre, d’adresse et de force qu’elle ouvrit la grande porte en chêne du château. Puis, les deux élèves se débâtirent avec leurs fatigue et leurs blessures pour monter tous les escaliers jusqu’à l’infirmerie. Enfin arrivé là bas, l’infirmière quand elle ouvrit et les découvrit, s’exclama.

- Que vous est-il arrivé à tous les deux ?!

Jane lança un regard complice que l’infirmière n’eut pas l’air de surprendre.

- Il m'est tombé dessus dans les escaliers.. Je crois que mon épaule est déboitée mais Matthieu a encore plus mal que moi je crois…

-Ouais, l’accident bête. J’avais trop faim, j’ai voulut me dépêcher et j’ai loupé une marche. Pas de bol, vraiment pas de bol.

L’infirmière les fit entrer. Matthieu, tout comme Jane alla se coucher dans un des lits mais très doucement. Il remarqua que les deux Serpentards qu’ils avaient mit Ko auparavant étaient toujours là et les regarder un peu inquiet, comme si ils avaient peur que les deux élèves soient juste là pour un deuxième rond. L’infirmière s’approcha tout d’abord du Serpentard et elle lui demande.

-Vous avez mal où ?

Un peu gêné, le vert et argent répondit

-Au bras et…à un endroit très sensible.

Elle répondit par un sourire et alla dans l’arrière boutique. Enfin, elle en prit la direction car un géant entra à une vitesse dans l’infirmerie. Matthieu ne l’avait jamais vu : grand, massif. Ce dernier avait l’air de saigner d’un peu partout. Le visage de l’infirmière devint écarlate et l’inquiétude habitai sa voix.

-Mais enfin Hagrid, que vous est-il arrivé.

-Rien, les centaures ont démarré une guerre pour des raisons éthiques. D’après eux, ce serrait deux de nos élèves qui en serez la cause.

Matthieu jeta un regard en biais à Jane. Il n’arrivait pas à en croire ses oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Sam 1 Aoû - 11:40

    - Ouais, l’accident bête. J’avais trop faim, j’ai voulut me dépêcher et j’ai loupé une marche. Pas de bol, vraiment pas de bol.

    Jane ne put réprimer un nouveau sourire malicieux en voyant comment Matthieu en rajoutait un peu, d'un autre côté, c'était toujours mieux quand on mentait de rajouter le plus de détails possibles, pour paraître plus crédible. Elle lança un regard malicieux à Matthieu avant de l'aider à s'installer dans un des lits de l'infirmerie, s'installant dans celui d'à côté. Au moment où elle commença à être allongée, elle jeta un coup d'oeil dans la pièce où ils allaient probablement passer la nuit et elle remarqua que les deux Serpentards de tout à l'heure étaient toujours là. Elle sourit, amusée en voyant leur état, et d'un autre côté, toujours un peu rongée par la culpabilité. Mais bon, vu l'état dans lequel eux étaient, elle n'avait probablement plus à se sentir coupable de quoique ce soit..

    - Vous avez mal où ?

    Jane reporta alors son attention sur Matthieu, le voyant visiblement gêné, elle haussa les sourcils.

    - Au bras et…à un endroit très sensible.

    Jane détourna le regard, cachant son sourire malicieux. Ah, elle comprenait mieux pourquoi il n'avait pas voulut de son aide un peu plus tôt dans la Forêt, si elle n'avait pas eut aussi mal, elle aurait même probablement éclaté de rire en repensant à la scène. Mais elle n'en eut même pas l'occasion, l'infirmière lui lança un regard entendu, tandis qu'elle se dirigeait vers sa salle où elle rangeait bon nombre de ses potions. Mais à peine avait-elle fait un pas que quelqu'un d'autre entra dans l'infirmerie, sur le coup, Jane fut juste surprise de voir débarquer ainsi un demi-géant, qui manqua de se cogner la tête en entrant d'ailleurs. Elle sourit, amusée par la situation, mais ce fut avant le dialogue qui suivit bien sur.. :

    - Mais enfin Hagrid, que vous est-il arrivé.

    - Rien, les centaures ont démarré une guerre pour des raisons éthiques. D’après eux, ce serrait deux de nos élèves qui en serez la cause.

    Les deux jeunes élèves se lancèrent un regard inquiet au même instant, mais heureusement, Hagrid, était trop occupé avec ses blessures pour le voir et Mme Pomfresh s'était déjà précipitée sur lui et n'avait rien vu non plus. Tandis que Jane s'enfonçait peu à peu dans son lit comme pour essayer de disparaitre, l'infirmière amena Hagrid dans un coin, mais n'ayant aucun lit susceptible de supporter son poids, elle le fit s'asseoir dans un coin. Elle se rua ensuite dans l'endroit vers lequel elle se dirigeait tout à l'heure et en revint quelques instants après avec plusieurs fioles. Elle en donna deux à Matthieu, et sans un mot, elle retourna vers Hagrid. Visiblement, l'infirmière n'avait pas fait le lien, étonnement d'ailleurs. Hagrid non plus d'ailleurs, enfin, pour le moment. Il dit :

    - Pourquoi les élèves s'aventurent-ils toujours dans la Forêt Interdite ? Ah, ces garnements je vous jure, si je les attrape un jour..

    Jane écarquilla les yeux et se tourna vers Matthieu, l'air coupable. Celui-ci avait l'air au moins aussi tendu qu'elle mais bientôt, Jane eut autre chose à faire que de regarder Matthieu puisque Mme Pomfresh se dirigea à présent vers elle.

    - Et vous, où avez-vous mal ?

    - Mon épaule droite est déboitée je crois bien..

    Elle avait dit ça en essayant malgré tout de se faire la plus petite possible. Pendant ce temps là, Mme Pomfresh s'était rapprochée de son lit encore plus et s'était penchée sur elle, la forçant à se relever pour pouvoir examiner son épaule. Elle empoigna fermement son épaule droite tandis qu'une grimace de douleur apparaissait sur le visage de la jeune bleue et argent. L'infirmière avait l'air songeuse, et au bout d'une bonne minute de souffrance atroce pour Jane, elle dit :

    - Oui, votre épaule est bien déboitée, il va falloir la remettre en place.

    Elle lui tendit une fiole en disant :

    - Ceci devrait diminuer un peu la douleur.

    Elle força Jane à la boire en faisant un léger coup de tête sévère et Jane n'insista pas, ne tenant pas à se faire remarquer. Après avoir but la potion qui avait un fort goût de boue, elle se tourna vers Mme Pomfresh, l'air inquiet, mais celle-ci avait déjà ses mains sur l'épaule de Jane et paraissait concentrée sur ce qu'elle allait faire. Jane décida de fermer les yeux, sachant qu'elle ne supporterait pas de savoir quand elle allait avoir mal et surtout, de voir son épaule bouger anormalement.
    A un moment donné, elle sut que l'infirmière avait bougé son épaule puisqu'elle ressentit une douleur fulgurante dans l'épaule. Elle se mordit la lèvre pour s'empêcher de hurler de douleur et si elle n'avait pas autant tenu à se faire discrète, elle lui aurait volontiers dit deux mots sur sa potion qui calmait soit disant la douleur. La jeune bleue et argent en avait presque les larmes aux yeux, mais elle avait désormais d'autres chats à fouetter. Il ne fallait pas qu'Hagrid ou que Mme Pomfresh fasse le rapprochement, sinon ils étaient tous les deux dans de beaux draps.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Sam 1 Aoû - 12:44

Matthieu jeta un regard terrifié à Jane. L’arrivé du demi-géant inquiétait énormément Matthieu. Déjà leurs entrées dans cette forêt ne fut pas que néfaste pour eux. Ils avaient involontairement certes provoqué une guerre chez les créatures mi homme mi cheval, quand au pauvre garde chasse, il avait dut entrer dans les sous bois sans savoir que ce conflit se dérouler et être ainsi blesser. Une grande vague de culpabilité envahit le vert et argent. Il remarqua aussi que le Serpentard qui avait été mit Ko par Jane était allongé plus loin et ne cessait de jeter de regard en direction d’Hagrid puis de Jane et de Matthieu. Avait-il compris ? A l’inverse des deux adultes voyait-il que la coïncidence était trop évidente et les regards coupables que les deux élèves se jetaient ? La peur de Matthieu augmenta encore plus à l’idée qu’un Serpentard ennemi ait une information pouvant les faire punir. Il ne serait pas étonné qu’il dénonce dans l’heure ses doutes. Et vu ce que leur excursion avait provoqué, ils n’auront pas que des retenus. L’infirmière arriva et donna deux fioles à Matthieu, qu’il s’empressa de boire, non pas à cause de la douleur, mais par pur réflexe. Son esprit était captivé par la crainte. Le demi géant, lui, n’avait pas l’air de percevoir les regards inquiets qu’avaient les deux élèves et il continuait a tempêté sur ces deux élèves fautifs.

- Pourquoi les élèves s'aventurent-ils toujours dans la Forêt Interdite ? Ah, ces garnements je vous jure, si je les attrape un jour...

Et dire que ces fameux élèves n’étaient pas à plus de quelques mètres de lui. Matthieu s’imaginait déjà voir le demi géant s’approcher de lui et l’étrangler avec ces mains aussi énormes que des couvercles de poubelle. L’infirmière quand à elle arriva prés de Jane et demanda

- Et vous, où avez-vous mal ?

Matthieu eu d’abord envie de dire « Nan, elle n’a rien de grave » mais en entendant la réponse, il faillit tomber à la renverse.

- Mon épaule droite est déboitée je crois bien…

Une épaule déboitée ? Mais pourquoi n’avait-elle rien dit ? Matthieu savait qu’elle avait mal à l’épaule mais de là à ce qu’elle soit déboité. Et dire qu’elle n’avait pas arrêté de s’inquiété des blessures de Matthieu et de l’aider alors que ses blessures à elle était surement plus grave. Une vague cette fois de honte s’empara de Matthieu. L’infirmière quand à elle avait occulté la jeune fille et avait déclarait

- Oui, votre épaule est bien déboitée, il va falloir la remettre en place.

Matthieu tourna vivement la tête, ne voulant pas voir ce spectacle.

- Ceci devrait diminuer un peu la douleur.

Quand il entendit le crac, Matthieu ne put s’empêcher de ressentir un frisson parcourir son corps. Quand il remarqua que l’autre Serpentard s’amusait à voir ce remboitement, Matthieu lui jeta un regard meurtrier qui lui fit immédiatement perde son sourire goguenard. Quand Matthieu regarda Jane, il vit des marques de morsure sur ses lèvres. La question « Ca t’as pas fait trop mal ? » était inutile. La pauvre ! Mais son inquiétude se reporta bien vite ailleurs quand le demi géant reprit ses grognements.

-Ah saleté de garnements. C’est le Professeur Tim Helbentaure qui va être sacrément embêté. Lui qui fait souvent cours à la lisière de la forêt et qui dépose ses créatures dans les sous-bois. Il va devoir discuter avec eux d’un arrangement. Bien qu’il soit très diplomate, chose que les centaures aime plutôt, pas sur qu’il puisse parlementer et faire long feu si il est face à des antis Chiton

Le garde chasse devait surement parler de Chiron. Leur entrée avait été aussi néfaste que ca ? En plus, il venait gêner un professeur dans ces cours.

-J’ai demandé aux directeurs des maisons de vérifier leurs effectifs. D’après les centaures, les deux élèves se serraient enfuis. J’espère qu’ils ont réussit à retrouver le chemin et à sortir indemne. Dans le cas contraire, certains professeurs se sont déjà portés volontaire pour aller explorer la forêt. Dans cette période de crise, il ne faut surtout pas que l’on pense que Poudlard n’est pas sur et puis, je ne permettrais pas de laisser un élève en danger.

Matthieu commençait à avoir une envie de vomir énorme. Il n’aurait jamais pensé provoquer tout cela. C’était énorme. Leur excursion avait fait boule de neige. Bien qu’il doutait que ces événements fassent plus de tort que maintenant, on ne sait jamais. Il jeta un regard implorant à Jane, comme pour lui ire « Mais qu’est-ce qui nous est passé par la tête ». Ses membres douloureux étaient un bien triste redistribution pour tous les ennuis qu’il avait causé. Il y a des jours comme ca où on se dit qu’on aurait mieux fait de se coucher. Puis l’infirmière s’approcha des deux élèves.

-Vous vous êtes fait ca en allant diner, c’est bien cela ?

Matthieu eut soudain peur. Avait-elle devinée ?

-Ou…oui

-Alors vous devez mourir de faim. Je vais demander que l’on vous apporte quelque chose. Des sandwichs vous suffiront ?

Matthieu acquiesça, soulagé qu’elle n’ait toujours pas fait le rapprochement entre Jane et lui et ces deux élèves responsables de temps d’embrassements. Puis, l’infirmière se retourna vers Jane, son regard posant la même question.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Sam 1 Aoû - 15:24

    La douleur provoquée par les soins de Mme Pomfresh avait au moins eut une bonne incidence sur la vie de Jane, car pendant tout le temps où elle était concentrée sur sa blessure et sur la douleur, elle avait arrêté de ne penser qu'à sa culpabilité, il faut dire, qu'elle avait autre chose à penser. Quand l'infirmière lui remit son épaule en place et qu'elle finit par rouvrir les yeux, elle vit Matthieu, qui avait tourné la tête pour ne pas voir ça, se tourner de nouveau vers elle et lui lancer un regard d'excuse un peu. Elle lui sourit faiblement, se contenant toujours pour ne pas hurler. Mais la douleur passait peu à peu et Jane se sentait déjà un peu mieux. En tout cas, croyez-moi, elle n'était plus prête de retomber sur une épaule un jour, elle était sure que le souvenir de ce moment où Mme Pomfresh lui avait remis l'épaule en place, la hanterait dés qu'elle se voyait tomber.
    Jane ignora royalement le Serpentard qui semblait ravi que la jeune bleue et argent ait mal dans son lit plus loin, ne sachant pas non plus qu'il avait lui, des soupçons sur la véritable cause des blessures des deux jeunes gens. La coïncidence avait été trop énorme pour que personne ne s'en soit rendu compte, mais Jane, n'avait pas conscience du danger que représentait le Serpentard à ce moment là, ayant raté son regard soupçonneux de tout à l'heure. En plus de ça, elle eut bientôt tout autre chose à penser car Hagrid, le garde-chasse à moitié géant, continuait :


    - Ah saleté de garnements. C’est le Professeur Tim Helbentaure qui va être sacrément embêté. Lui qui fait souvent cours à la lisière de la forêt et qui dépose ses créatures dans les sous-bois. Il va devoir discuter avec eux d’un arrangement. Bien qu’il soit très diplomate, chose que les centaures aime plutôt, pas sur qu’il puisse parlementer et faire long feu si il est face à des antis Chiron.

    Jane grimaça en sentant la culpabilité la reprendre fortement. Ils avaient provoqué bien plus d'ennuis qu'elle n'aurait put le croire en s'aventurant premièrement dans la Forêt Interdite et elle se sentait tellement coupable.. Oh elle aurait tout donné pour ne jamais avoir mis les pieds dans cette maudite Forêt, surtout que tout était de sa faute.. La punition ne semblait plus si atroce que ça par rapport à la culpabilité qu'elle ressentait, mais même si à plusieurs reprises, elle hésita à se dénoncer, elle n'osa pas, sachant qu'elle n'était pas la seule en cause. Bon, elle pourrait très bien dire que Matthieu était venu l'aider en la voyant s'aventurer seule dans la Forêt et qu'il l'aurait rattrapé devant les centaures, mais la jeune Serdaigle semblait incapable de dire un seul mot, tout simplement.. Pendant ce temps, comme si cela ne suffisait pas, le garde-chasse de Poulard en rajouta encore une couche, accentuant au passage la culpabilité de la bleue et argent.. :

    - J’ai demandé aux directeurs des maisons de vérifier leurs effectifs. D’après les centaures, les deux élèves se serraient enfuis. J’espère qu’ils ont réussit à retrouver le chemin et à sortir indemne. Dans le cas contraire, certains professeurs se sont déjà portés volontaire pour aller explorer la forêt. Dans cette période de crise, il ne faut surtout pas que l’on pense que Poudlard n’est pas sur et puis, je ne permettrais pas de laisser un élève en danger.

    Jane se mordit à nouveau la lèvre, se rendant compte de tous les problèmes qu'ils étaient entrain de créer.. Elle se sentait de plus en plus coupable et commençait à se dire que tout avouer n'était peut-être pas si horrible par rapport à cet atroce sentiment de culpabilité qui la tiraillait depuis déjà trop longtemps.. Elle se tourna vers Matthieu, cherchant une idée ou une réponse dans ses yeux, mais elle n'y trouva que la même peur d'être découvert et la même tension. Mais encore une fois, les évènements s'enchainaient trop vite pour que Jane ait réellement le temps de réfléchir et déjà Mme Pomfresh revenait vers eux en demandant :

    - Vous vous êtes fait ca en allant diner, c’est bien cela ?

    Jane faillit laissa échapper un cri mais fort heureusement, elle se retint. La vieille infirmière aurait-elle finalement fait le rapprochement ? En attendant, Jane lança un regard désespéré à Matthieu, tandis que celui-ci réussit à dire, doucement :

    - Ou…oui

    Jane se tourna vivement vers Mme Pomfresh, une lueur quelque peu inquiète dans le regard, mais la vieille dame ne tarda à la rassurer :

    -Alors vous devez mourir de faim. Je vais demander que l’on vous apporte quelque chose. Des sandwichs vous suffiront ?

    Matthieu acquiesça avant que l'infirmière ne se tourne vers la jeune Serdaigle, lui posant la même question du regard. Jane déglutit avec difficulté avant de dire :

    - Sans façon.. Je n'ai pas très.. Faim..

    Elle lança un regard qui voulait tout dire à Matthieu. Quelques instants auparavant, elle mourrait encore de faim mais là, elle n'avait plus envie d'avaler quoique ce soit, tellement la boule dans sa gorge la gênait et lui faisait mal. Elle déglutit de nouveau avec difficulté avant de se tourner vers Matthieu. Elle semblait lui demander s'ils ne feraient pas mieux de se rendre.. Ils avaient déjà crée assez de soucis pour aujourd'hui et s'ils pouvaient en éviter d'autres aux professeurs..
    Mais quand elle y pensait, elle avait tellement peur de se faire renvoyer de Poudlard qu'elle n'osait rien dire.. En attendant, Mme Pomfresh haussa légèrement les sourcils avant de dire :


    - Vous êtes sure ? Il faut manger, il faut reprendre des forces.

    Jane secoua négativement la tête et Mme Pomfresh haussa les épaules. Elle revint néanmoins avec assez de sandwich pour nourrir les deux élèves, elle insistait mine de rien. Mais Jane n'aurait pas été capable de toucher à de la nourriture. Elle gardait les yeux fixés sur Hagrid, blessé par leur faute, ou plutôt, par sa faute à elle. Tout depuis le début était de sa faute et elle hésitait maintenant plus que jamais à se dénoncer. Elle se tourna de nouveau vers Matthieu, le questionnant du regard, comme s'il allait comprendre ce qu'elle ressentait. La peur de devoir quitter Poudlard à jamais était toujours présente et à côté de ça, les retenues de Rogue semblaient bien sympathiques. Cette peur l'empêchait à présent d'ouvrir la bouche et elle restait tétanisée devant les blessures du demi-géant. Elle déglutit de nouveau et soupira doucement. La douleur n'était plus rien désormais à côté de la culpabilité qu'elle ressentait..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Dim 2 Aoû - 8:49

Matthieu n’osait plus bouger dans son lit, plus parler. Il avait peur que s’i faisait le moindre signe de sa présence le garde chasse comprendrait que c’était eux les fautifs. Le Serpentard lui, les dévisageait toujours, amusé par la situation et effrayé aussi. Un dilemme devait sûrement tirailler son esprit. Les dénoncer ou les faire mijoter ? Cependant à voir l’expression de son visage, il devait aussi craindre les représailles. En même temps, vu ce qu’il avait subit pour avoir dégainé sa baguette. L’hypothèse de Matthieu se confirma lorsqu’il capta un regard inquiet et interrogateur en direction de Jane. Il n’avait pas l’air très rassuré. Bizarrement, la peur de se faire prendre était plus forte que sa culpabilité. Sûrement que sortit d’affaire il s’en voudrait mais là, c’était par pur réflexe et peur qu’il voulait à tout prix garder le secret. Mais ce qu’il l’inquiétait le plus, c’était Jane. Lorsque l’infirmière lui avait demandé si elle voulait quelque chose, la bleue argent avait répondus

-Sans façon... Je n'ai pas très... Faim...

-Vous êtes sure ? Il faut manger, il faut reprendre des forces.

Matthieu voyait bien qu’à se refus de manger, aux regards implorants qu’elle lui jetait et à l’insistance de son regard envers le garde chasse que la culpabilité lui était oppressante. Matthieu était décidemment dans de sales draps. Le Serpentard cafteur d’un côté, Hagrid et Mme Pomfresh de l’autre et maintenant Jane culpabilisé, tout était contre lui et se prêtait à dévoiler le secret tant effrayant pour Matthieu. Il ne voulait vraiment pas que cela se sache, si jamais il était renvoyé…il ne devait et ne pouvait pas se le permettre. L’une des solutions que le Serpentard voyait aurait été de balancer Jane. Vu son caractère et sa culpabilité, il aurait été très facile de lui faire porter le chapeau. Un mot de lui et elle aurait tout avouer se prônant sûrement toutes les fautes. C’était une solution digne des Serpentards mais indigne de Matthieu. Il refusait net cette idée et préférait rester sous l’angoisse du déroulement. Le plus étrange dans ces moments, c’est qu’on désirerait bien être découvert, ainsi plus de stress ou d’inquiétude. L’attente est pire que le mal. L’infirmière arriva enfin avec leur repas. Matthieu avala un rond : plus par peur et stress que par faim. Puis, il en prit un et le tendit à Jane.

-T’es sur que tu n’en veux pas un ? Ca te ferra du bien. Juste un morceau. Tu ne le finis pas si t’en as pas envie.

Que Jane ne mange pas l’inquiétait. Ce sentait mal à cause du remboîtement de son épaule ou à cause de sa culpabilité. La deuxième réponse était plus probable. Bizarrement Jane paraissait à Matthieu comme une vieille amie. Il devinait avec à peu prés exactitude ses réponses et ses réactions. Vous savez, c’est le genre de sensation où l’on rencontre quelqu’un et on a l’impression de le connaître depuis toujours. Etrange ! Enfin là, il savait qu’elle était sur le point de craquer et de tout avouer, il ne fallait pas être Einstein pour le deviner remarque. Son visage mêlant peur et souffrance était en position de crainte et elle avait l’air de faire des efforts sûrement pour ne pas parler. Si elle mangeait un sandwich, elle penserait peut être plus à son appétit qu’à sa culpabilité, ou elle en penserait moins, ce serrait déjà ça de gagner (Et puis si elle a la bouche pleine, elle peut pas cafter ^^)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Dim 2 Aoû - 17:43

    Jane se sentait toujours aussi coupable mais quand elle avait tourné la tête vers Matthieu, en quête d'une réponse, d'une information, d'un soutien peut-être, elle n'avait pas vu ce qu'elle voulait voir au fond d'elle. Peut-être aurait-elle préféré que le jeune homme comprenne et les dénonce tous les deux, ça aurait mit un terme à sa souffrance morale de se faire punir, mais d'un autre côté, elle ne voulait pas et ne pouvait pas courir le risque d'être renvoyé de Poudlard. Cette école, c'était toute sa vie, c'était sa deuxième maison, c'était même mieux que sa vraie maison, elle avait tout vécut ici, enfin, tout ce qu'elle retiendrait de son enfance et de son adolescence et il lui restait un an à vivre au château, elle ne comptait pas le foutre en l'air. Donc, non pour elle, impossible d'être renvoyée, sinon elle ne s'en remettrait jamais.. Le dilemme était donc de taille pour la jeune bleue et argent, elle pouvait prendre le risque et se sentir beaucoup, beaucoup mieux, ou alors, elle pouvait garder ce secret pour elle - et Matthieu quand même - en faisant en sorte de ne prendre aucun risque, sachant que sa culpabilité se réduirait au fil du temps probablement, jusqu'à ce qu'elle finisse par ne plus y penser.
    En tout cas, c'était clair et net pour elle, Matthieu n'avait aucunement l'intention de se dénoncer et de prendre le risque de se faire renvoyer, Jane ferait donc de même, mettant ainsi une fin à son dilemme, qui aurait été sinon, interminable. Elle se retourna donc de nouveau vers le reste de l'infirmerie, quittant momentanément Matthieu du regard. Mais elle ne tarda pas à se faire interpeller par ce dernier, qui avait déjà englouti l'un des sandwichs apportés par Mme Pomfresh, et qui à présent, lui en proposait un.


    - T’es sur que tu n’en veux pas un ? Ca te ferra du bien. Juste un morceau. Tu ne le finis pas si t’en as pas envie.

    Jane, même si elle était résolut à se taire sur leur part de responsabilité dans la guerre des centaures de la Forêt Interdite, n'en ressentait pas pour autant moins de culpabilité, au contraire, et la boule qui s'était formée dans sa gorge se faisait de plus en plus grosse et oppressante selon elle. Elle articula donc avec difficulté :

    - Non merci..

    Mais devant l'air insistant de Matthieu, elle finit par prendre dans sa main gauche un sandwich, évitant toujours d'utiliser son bras droit, mais n'y toucha pas. Elle le garda ainsi dans sa main gauche, regardant dans le vague. Bon, elle n'arrivait pas à calmer sa culpabilité et celle-ci lui avait coupé l'appétit. Cependant, elle devait bien dire à Matthieu qu'elle n'avait aucunement l'intention de craquer puisque c'était ce que le jeune Serpentard semblait croire. Elle se tourna vers lui, sourit doucement et d'une d'une voix faible, qu'elle aurait aimé un peu plus sure d'elle et forte, mais qui au moins avait le mérite de ne pas avoir été audible pour le reste de l'infirmerie :

    - Ne t'inquiète pas..

    Elle n'avait pas précisé de quoi le jeune homme n'avait pas à s'inquiéter, persuadée qu'il comprendrait très bien tout seul. C'était vrai que c'était bizarre cette façon qu'ils avaient déjà de se comprendre un peu mutuellement, même sans parler, un peu comme s'ils étaient amis de longue date. Alors qu'en fait, ils ne s'étaient rencontrés qu'en ce début d'après-midi.
    Jane finit par essayer d'imaginer sa vie sans Poudlard, comme pour se donner la force de ne pas parler et de ne pas se dénoncer, même toute seule. Elle savait très bien qu'elle risquait grandement le renvoi si elle disait la vérité, et elle ne voulait pas prendre le risque. En tout cas, elle n'avait toujours pas remarqué que le jeune Serpentard assis à quelques lits d'eux depuis cet après-midi semblait avoir compris ce qu'ils avaient vraiment fait. Heureusement, sinon elle n'aurait probablement pas tenu. Elle avait en effet, en plus de sa culpabilité qui la tiraillait, la peur qui lui nouait le ventre.. Elle ne supportait plus ce cocktail explosif de sentiment mais pourtant, elle devait bien continuer, elle n'avait pas le droit de craquer, et elle ne le ferait pas, pour Matthieu, et aussi parce qu'elle n'avait aucunement l'intention de jouer son avenir aux dés en prenant le risque de se faire renvoyer définitivement de Poudlard. Sans compter, que le demi-géant en face d'eux l'intimidait franchement, surtout depuis qu'il avait proféré des menaces à leur égard, sans savoir que c'était eux bien sur
    Dans tous les cas, elle regrettait énormément d'être passé par l'infirmerie, elle aurait du aller se coucher et essayer de se soigner toute seule tiens. Bon, d'accord, ce n'était peut-être pas la meilleure des solutions. En tout cas, elle était plus que jamais prête à s'enfuir de cet endroit et elle jeta un coup d'oeil à Matthieu, faisant un léger mouvement de la tête vers la porte, l'interrogeant du regard pour savoir s'il était en état de quitter l'infirmerie ou pas..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Ven 7 Aoû - 17:38

Le Sepentard était allongé dans son lit, épuisé et endolori, pourtant, ses nerfs étaient toujours tendus. Il était au bord de l’angoisse et il y avait de quoi. Il avait peur de temps de chose en ce moment : peur que l’on apprenne que c’est lui le fautif de cette guerre qui se déroule dans la forêt, peur qu’on le renvoie pour cela, peur de décevoir par ses actes. Mais maintenant, il avait surtout peur de Jane et de ce qu’il lui était arrivé. La pauvre était totalement muette et paralysé. Et bien qu’elle devait sûrement avoir faim depuis tout ce temps, cette course dans les bois et ses émotions, elle refusait de toucher au sandwich de Madame Pomfresh. Et quand le Serpentard avait essayé de lui en proposer, elle refusa à nouveau

-Non merci...

Son visage trahissait le stress qui devait être roi dans son esprit. Matthieu ne savait si c’était son imagination ou autre chose mais il croit la voir trembler, ce qui n’aurait pas été anormal vu leur situation. Matthieu sentait qu’elle n’avait qu’une seule envie, tout dire, tout avouer. Le vert argent ne lui en tenait pas rigueur et bien qu’il savait qu’il ne dirait rien s’il elle le faisait, il priait intérieurement pour qu’elle soit assez forte pour tout garder en elle. Elle dut entendre cette fameuse prière car elle s’était tournés vers lui et lui dit.

-Ne t'inquiète pas...

Ces simples mots suffisaient largement à Matthieu pour comprendre de quoi il en retournait. Il adressa un sourire. Il savait qu’il pouvait avoir confiance en Jane. L’esprit humain est parfois bizarre. Il ne la connaissait que depuis quelques heures mais il avait déjà entièrement confiance en elle. Pour Matthieu qui est pourtant du genre suspicieux, c’était une première.

-Mais je ne m’inquiète pas de cela par contre tu devrais manger un peu non ?

Il avait bien vu qu’elle avait pris un sandwich mais elle ne l’avait pas encore pris la moindre bouché. Il servait plus à occuper ses mains qu’à la nourrir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Sam 8 Aoû - 12:13

    Jane avait essayé de faire comprendre à Matthieu qu'elle n'avait nullement l'intention de craquer et de tout dévoiler, du moins, elle ne le ferait pas parce que lui ne le voulait pas. Elle tiendrait bon, et désormais qu'elle y réfléchissait un peu plus amplement, raisonnant avec son cerveau plutôt que ses sentiments, elle trouvait que c'était de loin la meilleure idée des deux de garder ce secret. Même si cela signifiait qu'elle se sentirait probablement coupable pour un certain moment, au moins elle gardait ses chances de revenir à Poudlard l'année prochaine, et rien que ça, ça lui mettait un peu de baume au coeur. Elle n'allait rien dire et elle le signala discrètement à Matthieu, persuadée qu'il comprendrait l'allusion. D'ailleurs c'était assez étrange de voir comment ils communiquaient facilement alors qu'ils ne se connaissaient que depuis même pas une journée. Surtout pour Jane qui avait toujours eut du mal à communiquer avec les autres. Mais bon, elle supposait que c'était ça de considérer quelqu'un comme un ami, non ? Après tout, elle, elle n'en savait trop rien, elle n'avait jamais été très sociable et douée dans les relations avec les autres.
    En tout cas, Matthieu lui fit bien comprendre qu'il avait comprit le message que Jane lui avait fait passé, tentant de la rassurer et au passage, encore de la faire manger :


    - Mais je ne m’inquiète pas de cela par contre tu devrais manger un peu non ?

    Jane soupira légèrement, un mince sourire amusé naissant sur ses lèvres en même temps qu'elle secouait négativement la tête néanmoins. Elle se sentait déjà mieux de savoir qu'elle était sur la même longueur d'onde avec Matthieu concernant ce qu'ils allaient faire. Mais ce n'était pas pour autant qu'elle avait faim. Elle luttait toujours contre cette culpabilité qu'elle ressentait et elle était à présent intimement convaincue que s'ils quittaient tous deux l'infirmerie, qu'ils n'avaient plus Hagrid en face d'eux, blessés comme eux, et surtout que la menace d'être découverts pesaient un peu moins sur eux, elle se sentirait encore mieux. Autrement dit, ce qu'elle voulait faire désormais, c'était quitter l'infirmerie, à tout prix.
    Elle attendit donc que Mme Pomfresh ne passe pas loin d'eux et vienne même voir si tout allait bien. Jane répondit précipitamment que tout allait bien et en profita pour enchainer :


    - Justement ça va très bien oui. Vous pensez que peut-être.. On pourrait retourner dans nos salles communes.. ?

    Elle avait dit ça d'un ton légèrement hésitant comme si, de cette façon, la réponse de l'infirmière serait moins sèche, car le doute n'était pas permis quant à sa réponse, du moins, sa première réponse. Et en effet, elle parut choquée, avant de dire d'un ton sévère et réprobateur :

    - Vous n'y pensez pas ! Non, vous restez ici cette nuit.

    - Mais les derniers examens arrivent bientôt et il me reste encore tellement de choses à apprendre..

    Elle fit une légère grimace avant de prendre un air des plus angéliques. C'était en quelque sorte vrai tout de même qu'il lui restait pas mal de travail, mais bon, elle était en 6ème année et ne passait donc pas d'examen déterminant. Elle avait encore des petits examens de fin d'année, mais rien de bien méchant au final. En tout cas, l'important, c'était que Mme Pomfresh semblait hésiter un peu.. Elle devait être gênée d'empêcher deux élèves de travailler pour leurs examens. Jane rajouta alors :

    - On restera bien allongés, mais ici on ne peut pas travailler vous comprenez..

    Elle fit une légère moue avant de lancer un sourire encourageant à Mme Pomfresh. Puis elle se tourna vers Matthieu, en quête d'un quelconque soutien. Elle espérait en tout cas que lui était capable de quitter l'infirmerie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Sam 8 Aoû - 15:13

Jane avait répondu non par un hochement de tête à la demande de Matthieu pour qu’elle mange un peu. Pourtant, il se sentait rassurez. Il avait vu son visage un mince sourire et ce dernier diminua un peu la crainte qu’éprouvait le Serpentard. Il n’insista donc pas plus et se recoucha tranquillement. Il prenait beaucoup de précaution pour ne pas croise(r le regard du garde chasse et des deux convalescents, histoire de ne pas relancer sa culpabilité. Puis, quelques minutes plus tard, l’infirmière revint vers Jane et cette dernière répondit à celle-ci.

-Justement ça va très bien oui. Vous pensez que peut-être.. On pourrait retourner dans nos salles communes.. ?

Matthieu se tourna vivement vers Jane. Bien que le Serpentard n’appréciait pas trop l’infirmerie, il ne savait pas si son mal était supportable lorsqu’il marcherait. Certes la douleur avait les cachets avaient diminué mais ce n’est pas pour autant que Matthieu courrait dans les couloirs. Mais son désir de s’en aller était plus fort. Il acquiesça donc silencieusement à la demande de Jane. Mais bien sur, Madame Pomfresh refusa

-Vous n'y pensez pas ! Non, vous restez ici cette nuit.

Matthieu l’aurait parié. Madame Pomfresh était connus pour sa prévenance et sa sévérité en ce qui concerne la santé des élèves. Mais Jane n’avait pas l’air de lâcher le morceau.

-Mais les derniers examens arrivent bientôt et il me reste encore tellement de choses à apprendre…

Matthieu la regardait un peu choqué. Quels examens ? Ils étaient en sixième année. Ils avaient encore certes des devoirs mais rien qui demande énormément de travail et de révision. Pourtant quand Madame Pomfresh regarda Matthieu, demandant silencieusement du regard « Est-ce vrai ? », là encore Matthieu acquiesça de la tête silencieusement. Elle avait l’air d’hésiter et Jane acheva les derniers remparts de doute et de volonté de l’infirmière.


-On restera bien allongés, mais ici on ne peut pas travailler vous comprenez…

Matthieu renchérit lui aussi

-On vous jure qu’on ne ferra rien d’inconsidéré, qu’on restera calme et reposé pour nos révisions et qu’au moindre problème, on vous en fasse part.

Il avait essayé ainsi de balayer les moindres reproches ou objections qu’aurait put avoir l’infirmière. Cela avait l’air de marcher car maintenant elle hésitait encore plus. Son visage était songeur et elle émit un petit

-Et bien…
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Sam 8 Aoû - 19:19

    Mme Pomfresh semblait hésiter de plus en plus à vrai dire et Jane espérait que la vieille dame finisse par céder car elle n'arriverait à dormir avec Hagrid blessé en face d'elle. Rongée par la culpabilité, c'est toujours plus dur de s'endormir, et elle avait grand besoin de dormir pour récupérer peu à peu. Après tout ce qu'elle avait vécu aujourd'hui, nul doute qu'elle avait bien besoin d'une pleine nuit de sommeil. D'ailleurs, Matthieu était d'accord avec elle, la preuve, il renchérit presque aussitôt après que Jane eut finit sa phrase précédente, sans laisser à l'infirmière le temps de réagir :

    - On vous jure qu’on ne fera rien d’inconsidéré, qu’on restera calme et reposé pour nos révisions et qu’au moindre problème, on vous en fasse part.

    La jeune bleue et argent acquiesça vivement aux dires de Matthieu tout en se tournant à nouveau vers Mme Pomfresh. Le doute était plus que jamais présent et visible sur son visage à vrai dire. D'ailleurs, elle finit par dire d'un ton hésitant :

    - Et bien…

    Jane sourit faiblement, se rendant bien compte que la vieille infirmière était sur le point de craquer. Jane était bel et bien décidée à sortir de cette infirmerie, et ce, par tous les moyens possibles. Elle ne supporterait en aucun cas toute une nuit dans cet endroit. Aussi, elle prit son air le plus angélique, fixa Mme Pomfresh dans les yeux en lui disant d'un ton sage :

    - Que l'on soit allongé ici ou dans nos lits ça ne change rien, vous ne pouvez rien faire pour nous aider maintenant..

    Elle avait faillit dire qu'en plus de ça, elle avait d'autres patients qui eux, avaient besoin d'elle, mais quand elle repensa que l'un était là directement à cause d'eux parce qu'ils lui avaient lancé un sortilège, et l'autre aussi mais indirectement, parce qu'ils s'étaient aventurés dans la Forêt Interdite, elle ne dit rien, préférant éviter de se remémorer encore plus sa culpabilité. Elle laissa donc tomber le reste de sa phrase, espérant que ce serait quand même suffisant pour convaincre Mme Pomfresh de les laisser s'en aller. Mais déjà elle hésitait encore, elle ne semblait pas savoir quoi faire. C'était un peu normal, elle devait être un peu réticente à l'idée de laisser partir deux élèves qui étaient sous sa responsabilité, même si pour le coup, c'étaient qui étaient venus la voir.. Mais visiblement, les forces combinées et les arguments de Matthieu et Jane eurent raison de sa décision initiale et elle dit d'un ton un peu sévère, comme si cela allait l'aider à se convaincre que c'était la chose à faire, même si elle avait un léger sourire aux lèvres :

    - Bon très bien allez-y, mais faites bien attention ! Essayez de ne pas tomber de nouveau dans les escaliers !

    Jane sourit tout en enlevant vite les couvertures de son lit, sautant en-dehors et se remettant sur ses jambes. Elle se mordit la lèvre pour empêcher son visage de montrer la douleur qu'elle ressentait encore à l'épaule et pour tenter de montrer tout l'enthousiasme dont elle était capable. Elle sourit aussi en comprenant que la vieille infirmière avait crut à leur mensonge, vu qu'elle ne semblait pas les soupçonner de quoique ce soit et que quand elle avait dit qu'ils pouvaient y aller, elle s'était même moqué d'eux et de leur maladresse. En tout cas, Jane se tourna vers Matthieu qui s'était levé à son tour et qui lançait un regard méfiant au Serpentard. Jane n'y fit pas plus attention que ça et se dirigea vers la sortie de l'infirmerie en disant d'un ton enjoué :

    - Merci Mme Pomfresh !

    Puis elle sortit par la porte de l'infirmerie, heureusement laissée un peu entrouverte, sinon avec son épaule, elle aurait encore mettre des heures à l'ouvrir. Elle commença à marcher dans le couloir et ne se tourna vers Matthieu que quand elle fut sure que leurs voix ne s'entendraient pas à l'intérieur de l'infirmerie.

    - Pendant un moment j'ai eu peur quand même..

    Même si la culpabilité se faisait toujours ressentir, elle ne put réprimer un léger sourire amusé. Elle était finalement sortie de cet endroit, elle était tellement soulagée que son sourire était né sur son visage sans qu'elle puisse l'en empêcher. Elle alla même s'appuyer contre un mur avec son dos, baissant la tête vers le sol et se tenant le front avec sa main gauche, celle dont l'épaule fonctionnait encore parfaitement. Elle poussa un soupir de soulagement avant de relever la tête, elle se serait bien écroulé par terre, mais il fallait qu'ils rentrent, sinon ils risquaient de se faire punir encore, et des émotions, Jane en avait largement eut assez pour aujourd'hui selon elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Ven 14 Aoû - 16:13

(HS : Désolé du retard, je peux me connecter que le vendredi et les week-ends jusqu’à la fin du mois d’août)

A la manifestation évidente de doute de la part de l’infirmière, Jane sauta sur l’occasion comme une lionne qui saute sur sa proie. Avec un air de parfait petit ange qui allait bien avec les couleurs de sa maison, elle ajouta à la plaidoirie du Serpentard


-Que l'on soit allongé ici ou dans nos lits ça ne change rien, vous ne pouvez rien faire pour nous aider maintenant…

Matthieu, comme quelques secondes avant, appuya les dires de la jeune bleue argent par un balancement rapide de la tête de haut en bas voulant dire oui. L’infirmière prise au dépourvue par tant d’ingéniosité et d’argument parut stupéfait un instant avant de céder aux réclamations des deux élèves.

-Bon très bien allez-y, mais faites bien attention ! Essayez de ne pas tomber de nouveau dans les escaliers !

Matthieu avait du mal à en croire ses oreilles. Madame Pomfresh qui était d’une nature si protectrice si butée, laissait ainsi partir Jane et Matthieu, deux élèves pas encore totalement remis de leurs mésaventures. Il manquerait plus que Rogue rentre à cet instant avec des bonbons et des ballons de baudruche leur annoncer qu’il retirait leurs heures de colles pour rajouter à l’étrangeté de la scène. Matthieu se leva donc rapidement voulant se dépêcher pour éviter d’offrir à l’infirmière la possibilité de changer d’avis. Bien que la douleur le lança pile au moment où ses jambes touchèrent le sol ; Matthieu ne montra pas le moindre signe de cette souffrance. Par contre, le regard inquiet qui lança en direction su Serpentard était plus qu’évident. Jane fit comme lui, elle se leva rapidement et cacha avec moins de succès que Matthieu sa douleur. Cependant, l’infirmière qui s’était remit au soin du demi géant ne remarqua rien de ce spectacle. Puis, avant de sortir, Jane remercia chaleureusement Madame Pomfresh.

-Merci Mme Pomfresh !

Matthieu fit un signe de tête qui grossièrement voulait dire pareil. Il passa derrière Jane dans l’entrebâille de la porte. Enfin, quand ils furent assez loin, Jane se laissa tomber doucement, épuisée, avant de dire

-Pendant un moment j'ai eu peur quand même…

Matthieu lui adressa un mince sourire avant de s’asseoir à côté d’elle et de dire

-En même temps, il y avait de quoi. Il nous est arrivé tellement de chose cette journée que j’ai du mal à y croire moi-même.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Sam 15 Aoû - 0:25

    Jane finit néanmoins par s'appuyer contre le mur et se laisser glisser doucement, se frottant le dos contre le mur pour contrôler un minimum sa chute, faisant bien attention de ne pas trop faire bouger son épaule droite qui la lançait encore terriblement. Elle n'en pouvait plus mais la douleur n'aurait pas été diminuée si elle était restée à l'infirmerie alors aucun intérêt à passer la nuit là-bas, bien au contraire même. Elle finit par s'asseoir par-terre et Matthieu l'imita doucement. Elle avait encore du mal à sourire pourtant, même si elle était largement soulagée, elle se sentait toujours énormément coupable et la douleur incessante de son épaule n'aidait pas non plus à la rendre plus à même de sourire. Mais bon, c'était déjà pas mal qu'elle ne se mette pas à pleurer ou à hurler dans tous les sens, au moins elle était calme .
    En tout cas, Matthieu, après s'être assis à côté de la jeune bleue et argent, lui aussi dos au mur, dit pour répondre à la remarque de la Serdaigle :


    - En même temps, il y avait de quoi. Il nous est arrivé tellement de chose cette journée que j’ai du mal à y croire moi-même.

    Jane ne put réprimer un sourire malicieux, qui avec le soulagement et la disparition presque totale de la pression qu'elle avait subit quelques instants encore auparavant, se transforma bien vite en un fou rire quasiment incontrôlable. Il n'y avait pas grand chose de drôle, c'était ça le pire mais bon, elle ne pouvait plus s'en empêcher, elle était partie, elle évita quand même de s'écrouler par-terre comme plus tôt dans l'après-midi, ne voulant pas spécialement se faire encore plus mal à l'épaule, et elle espérait surtout qu'elle n'était pas reparti comme tout à l'heure, sinon elle allait encore avoir un mal fou à s'arrêter. D'ailleurs ses côtes étaient redevenues douloureuses en un temps record et elle souffrait à présent de l'épaule droite et des côtes à cause de son fou rire. Le pire, c'est que ça ne la forçait nullement à arrêter de rire, au contraire même, le souvenir de leur fou rire de tout à l'heure venait s'ajouter à celui-ci et elle commençait vraiment à avoir mal aux côtes. Décidément, même si elle s'était fait un bon ami, cette journée avait été cauchemardesque du début à la fin.
    Elle finit cependant par réussir à s'arrêter, difficilement, les larmes recommençant à lui monter aux yeux et riant encore d'un rire nerveux, elle réussit néanmoins à articuler :


    - Oui moi aussi j'ai du mal à y croire encore.. C'est pas drôle je suis désolée, mais je n'arrive pas à m'arrêter.

    En effet, elle continuait à rire nerveusement sans réussir à couper totalement son rire. Ses côtes recommençaient à la maudire d'ailleurs et elle aussi elle recommençait à se maudire de ne pas réussir à s'arrêter de rire, surtout qu'il n'y avait rien de drôle. Elle commença à s'essuyer les yeux mais mauvais réflexe, elle essaya d'abord avec le bras droit, elle gémit de douleur en se souvenant subitement que cette épaule était encore douloureuse, mais au lieu d'arrêter son fou rire, il l'intensifia encore. Elle finit par réussir à articuler de nouveau, pleurant à présent de rire complètement :

    - Désolée.. Vraiment il n'y a rien de drôle.. Le contrecoup je pense..

    Elle continuait à rire pendant ce temps, ne réussissant tout simplement pas à s'arrêter. Mais bon, au bout de quelques minutes elle finit par réussir à se calmer, riant toujours nerveusement de temps à autre, mais rien de comparable au reste quand même. Elle se tourna de nouveau vers Matthieu, un sourire au coin des lèvres et posant sa main valide sur l'épaule la plus proche du jeune homme.

    - On ferait mieux d'aller dormir tu ne crois pas.. Ça a été une longue journée..

    Elle se retint d'ailleurs de bailler tout en continuant à rire nerveusement par moment, c'était plus fort qu'elle, mais ça finirait bien par stopper, du moins elle l'espérait Shocked. Cependant, elle ne se leva pas, attendant l'avis de Matthieu, mais quelque chose lui disait que lui non plus ne serait pas contre un petit tour dans son lit avant demain quand même, surtout après une journée aussi longue et forte en émotion. Elle espérait à présent que personne ne lui poserait de question le lendemain, ce qui semblait largement compromis étant donné qu'elle avait séché les cours pour la première fois. Elle fit une légère grimace en y repensant, même si elle avait fait plus grave plus tard dans la journée. Mais ça, elle préférait ne pas y penser, non, pas maintenant. Elle aurait le temps de se faire culpabiliser plus tard surement, là, elle avait juste besoin de repos.. D'ailleurs elle avait à présent du mal à garder les yeux bien ouverts et son lit lui semblait l'endroit le plus attirant du monde à cet instant même. Mais elle avait presque la flemme de se relever, ayant même presque envie de dormir dans le couloir, comme ça, elle y serait arrivée en tout cas, nul doute.
    Mais ce n'était peut-être pas la solution. En tout cas, elle allait avoir du mal à se relever avec son épaule douloureuse, ça promettait.. Pourtant, il allait bien falloir si elle voulait un jour retrouver le confort de son lit et la tranquillité du sommeil..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Lun 31 Aoû - 22:04

(Désolé d’avoir mit autant de temps à répondre. J’ai mon ordi qui sort de réparation et la rentrée qui approche enfin bon.
Ps : Félicitation pour le rose du nom ^^)

Jane éclata d’un rire sonore et assez effrayant vu la situation mais bon, en même temps vu la situation, il était tout à fait normal que les nerfs lâchent un peu. Matthieu n’en teint pas rigueur mais il ne la suivra pas le moins du monde dans cette éclat si soudain de joie si l’on peut dire. Des larmes vinrent inondés rapidement les yeux de la bleu argent mais là encore le Serpentard n’en tient pas attention. Il était beaucoup trop fatigué et sur les rotules pour cela.

-Oui moi aussi j'ai du mal à y croire encore.. C'est pas drôle je suis désolée, mais je n'arrive pas à m'arrêter.

Matthieu n’ajouta rien, il regardait toujours aussi calme les pierres de marbres du mur en face de lui. Cet éclat de rire de Jane l’importunait bizarrement, il n’aurait pas su dire pourquoi encore moins essayer de réprimer ce sentiment.

- Désolée… Vraiment il n'y a rien de drôle...Le contrecoup je pense…On ferait mieux d'aller dormir tu ne crois pas… Ça a été une longue journée...

Elle s’était tournés vers le jeune homme pour dire cela un sourire au lèvres. Matthieu le lui rendit et se leva après avoir acquiesçait rapidement à la proposition du vert argent. Puis, voyant que sa nouvelle amie ne se levait pas, il lui tendit la main tout en disant.

-Il vaut mieux se dépêcher. Rusard fait sa ronde et il n’apprécierait surement pas de voir des élèves ainsi mépriser le réglement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Mer 2 Sep - 13:58

    En tout cas, même si Jane elle, se tapait un de ces fous rire qui pourrait rentrer dans l'histoire de l'école, Matthieu lui, ne semblait pas rire le moins du monde. C'était d'ailleurs à peine si elle réussissait à lui arracher un sourire. Pourtant la jeune bleue et argent, elle, en avait carrément les larmes aux yeux et n'arrivait plus à s'arrêter. Le pire, c'était qu'il n'y avait strictement rien de drôle, mais elle avait été trop sous pression, elle avait vu trop de choses effrayantes et avait vécut trop d'émotions sans avoir le droit de les laisser transparaitre, alors il fallait qu'elle en extériorise un peu, et malheureusement pour elle comme pour Matthieu, la seule façon qu'elle avait trouvé pour se calmer un peu les nerfs, c'était de rire. Et voilà qu'elle n'arrivait plus à s'arrêter, c'était quand même dommage, surtout que ses côtes recommençaient à lui faire comprendre qu'il fallait qu'elle arrête, et vite.

    Finalement, elle réussit à se calmer et s'excusa auprès de Matthieu. Non, mais on avait pas idée de rire autant, surtout quand il n'y avait rien de drôle, au contraire, mais c'était sa manière à elle de montrer son soulagement en quelque sorte, sinon, elle aurait probablement implosé. Alors il valait surement mieux qu'elle rigole un bon coup quand même Suspect. En tout cas, elle proposa au jeune vert et argent de remonter dans leurs dortoirs respectifs, après tout, ça avait été une très très longue journée et Jane était épuisée, elle avait encore mal à l'épaule, elle n'avait rien mangé, et ça, sans compter tout ce qu'elle avait fait et ressentit pendant la journée. Autrement dit, tout ce dont elle rêvait désormais, c'était de son lit si confortable dans la chambre de son dortoir.


    - Il vaut mieux se dépêcher. Rusard fait sa ronde et il n’apprécierait surement pas de voir des élèves ainsi mépriser le réglement.

    Jane sourit timidement tandis qu'il lui tendait sa main pour l'aider à se relever. Nul doute qu'ils avaient eut bien assez d'ennuis avec les règlements pour une journée, pour toute une vie même selon Jane. C'était la première fois qu'elle enfreignait le règlement voyez-vous, et elle ne tenait pas franchement à le faire une seconde fois. Elle prit la main que lui tendait Matthieu avec son bras encore valide et se releva avec son aide. Elle lui lâcha la main et lui lança un petit sourire faible.

    - Ouais je pense que c'est plus sage. J'ai eut assez de problème pour toute une vie je crois.

    Elle lui lança un sourire vaguement amusé, même si au fond, elle savait qu'elle en rirait moins en y repensant pour la prochaine vingtaine d'année. Bon, elle exagérait peut-être un peu là, mais quand même, elle allait s'en vouloir assez longtemps, même si ça lui avait probablement permis de se rapprocher de quelqu'un d'autre et de se faire un ami, elle n'était pas prête d'oublier ce qu'ils avaient fait dans la Forêt Interdite.. En tout cas, elle se tourna de nouveau vers Matthieu, esquissa un sourire qui ressemblait plus à une grimace de douleur désormais à cause de son épaule, et dit doucement :

    - Bonne nuit..

    Elle lui lança un dernier coup d'oeil avant de se diriger vers les escaliers pour aller dormir. Nul doute qu'elle n'oublierait jamais cette journée, elle s'en souviendrait toujours et ce, dans les moins détails. Restait à savoir si elle allait rester un bon ou un mauvais souvenir. Surement un peu mitigé quand même .

    (Pas de problème, je comprends Et merci )
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   Ven 4 Sep - 14:27

Jane lui sourit timidement. Matthieu trouvait son comportement assez déroutant. Bien qu’il ne la connaisse que depuis peu, la jeune Serdaigle avait ouvertement transgressé un bon nombre de règlement en une journée et surement pour la première fois de sa scolarité. Etrange donc qu’elle soit aussi détendu. Matthieu lui rendit son sourire et acquiesça quand elle dit

- Ouais je pense que c'est plus sage. J'ai eut assez de problème pour toute une vie je crois.

Matthieu ne put s’empêcher de replacer un dicton

-Une vie sans problème, c’est comme des plats sans goûts ou des parfums sans odeurs, cela n’a aucun intérêt.

Puis, Matthieu se retourna doucement, prés à faire chemin inverse pour retourner au hall et donc vers les cachots et sa salle commune puis répondit au « Bonne nuit… » de Jane par un...

-Bonne nuit à toi aussi et fait de beaux rêves

Puis, il s’éloigna peu à peu priant intérieurement que Rusard ne le trouve pas. Il descendit tranquillement les marches de l’entrée ne prêtant aucun regard aux tableaux qui eux l’observaient curieux de voir un élève ainsi roder à cette heure. Il repensait à sa journée plus que mouvementé, à ce que dirait Hécate quand il lui raconterait tous et surtout…il attendait avec impatience les futurs retenus qu’il aurait avec sa nouvelle amie.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Aide d'une nouvelle amie (Fe Jane)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

 Sujets similaires

-
» Une nouvelle amie de nouvelle aventure [Privé : Petit Emeraude :) ]
» Ho ! Bas sa alors ! Une nouvelle amie. {PV Thalia Grace}
» Yeah une nouvelle amie pour jouer
» [Aide] Mise à jour de la PowerSave
» (f) grace "gracie" jane gummer -> petite soeur, complice, confidente et meilleure amie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deathly Hallows - Harry Potter RPG  :: Corbeille :: Zone de Divertissement & de Créations :: Le Bordel du Staff :: Le st@ff du ForUm :: Potions, Créatures & Sortilèges en vente-