Partagez | .
 

 Un cours sans fin [FE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Un cours sans fin [FE]   Dim 11 Oct - 13:38

Assis à l’une des tables disposées hasardeusement dans un cachot, Murchadh découpait grossièrement et sans leur jeter le moindre regard ses racines de gingembre. Sa voisine, une Serpentard dont il n’avait que faire, lui racontait allègrement sa vie sans interruption. Heureusement pour la bavarde, l’attention de l’écossais était aujourd’hui accaparée par toute autre chose : aussi n’eut-il pas la présence d’esprit nécessaire pour planter son couteau dans la bouche de sa « camarade » pour la faire taire. A vrai dire, il n’avait même pas la présence d’esprit de lui intimer de se taire et de la rembarrer dans les règles de l’art. Cette fille aurait aussi bien pu parler au vent qu’elle aurait eu plus de chance d’obtenir une réponse (encore aurait-il fallu qu’elle le laisse en placer une). Perdu dans les méandres de ses réflexions, le vert et argent ignorait tout à fait sa voisine de table et ne reprenait pied dans la réalité que lorsque ses yeux frôlaient une silhouette bien particulière : celle de Céleste. En effet, après leur rencontre au parc pour le moins explosive et… troublante, le Serpentard y avait repensé et réfléchit assez souvent, trop même, malgré lui. Il avait beau mettre toute la volonté du monde pour chasser cette mésaventure de son esprit, cette dernière y était inscrite à l’encre rouge indélébile (et en lettres capitales tant qu’à faire).

Et a force de réflexions, Murchadh en était arrivé à une conclusion : il détestait cette fille. Ou plus précisément, il détestait ce que cette fille provoquait en lui. L’une étant indissociable de l’autre, le brun s’était tout simplement mis à haïr les deux. Et malgré toute la conviction et l’énergie qu’il mettait à la mépriser, c’était à ce sentiment de faiblesse de naître dès l’instant où son regard se posait sur elle, surpassant sans grand mal la haine qu’il s’était fabriqué à son égard. Et, bien évidemment, de la détester encore plus pour cela. Bref, vous aurez compris le cercle infernal dans lequel le fils MacLochlainn s’était enfermé (avec l’aide de Céleste, sans qu’elle soit sans doute au courant de tout ce désarroi qui le parcourait).
La voix du professeur, raisonnante sur les froides pierres de la salle, brisa ses pensées en même temps que le silence tout relatif de la concentration.


-La suite est un peu plus délicate. Vous allez devoir former des binômes si vous espérez avoir une chance de la réussir. Oh, et… je veux deux élèves de maisons différentes pour chaque binôme.


Facile de se figurer le regard de glace que Murchadh lança sur le moment au professeur qui semblait d’ailleurs s’amuser un peu trop de la situation et de ce qu’était capable de donner le mélange Gryffondor/Serpentard. Sautant néanmoins sur l’occasion pour se débarrasser de l’envahissante pipelette qui paraissait, contrairement à lui, profondément déçue de l’abandonner, il fut pris par un inexplicable désir de possession lorsqu’il aperçut un élève s’approcher de la table de Céleste. C’est peut-être pour ça qu’il rejoignit la table de cette dernière sans réfléchir et sans lui demander son avis ou lui laisser le temps de l’exprimer si l’envie la prenait. Déposant ses affaires et son chaudron sans délicatesse sur la table qu’ils allaient devoir partager, il daigna lui adresser au passage un rapide coup d’œil et un
« Bonjour » plutôt polaire.

Il sentit qu’il avait besoin de se justifier et mentit :


-Je ne suis pas une tête en potions, mais de ce que j’en ai vu, je suis quand même meilleur que toi.


Oui oui, en plus de ça, elle allait devoir lui être reconnaissante de venir la tirer du mauvais pas dans lequel la teinte et l’aspect de sa potion l’avait mise. La réplique aurait pu paraître cinglante si le ton approprié y était, mais il avait lâché ça avec une certaine contenance et sa simple froideur habituelle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un cours sans fin [FE]   Lun 12 Oct - 10:25

Céleste n'en revenait pas. Elle avait même été sidéré quand après cette rencontre fortuite et des plus incroyables il y avait déjà une semaine au moins, elle s'était rendu compte que le Serpentard qu'elle ne connaissait pas alors avait un cours en comment avec elle. Non pire, plusieurs cours... Dire qu'elle ne l'avait jamais remarqué auparavant... Céleste était à la fois étonnée, et un peu mal à l'aise. En fait, elle était toujours autant intriguée, et une point d'agacement venait lui titiller les nerfs. Elle savait qu'il avait vite guérit de sa mésaventure, mais depuis, ils ne s'étaient jamais revue, ou même adressé la parole. Elle en avait conclut qu'il n'avait vraiment pas envie de la revoir, et cela la rendait folle de rage. Mais il lui en voulait ou quoi? elle ne lui avait rien fait quand même! du moins pas directement... Mais elle avait abandonnée l'idée d'aller à sa rencontre, elle sentait cette honte cuisante quand il allait l'envoyer balader. Elle avait donc adoptée la même position, elle n'avait rien fait.

Mais ce n'est pas l'envie qui lui manquait. D'ailleurs, elle avait prit l'habitude maintenant de s'asseoir toujours au devant du jeune homme, afin de ne pas le voir tout simplement. Elle avait remarquée que quand elle était dans son dos, elle n'était pas du tout attentive à ce qui se passait en cours, et plusieurs fois cela lui avait joué des tours. Mais même devant, l'envie était grande de se retourner parfois et de jeter un oeil à ce garçon qui l'irritait tant... mais si intriguant. Quoi qu'il en soit, les cours en commun avec les Serpentard n'était pas des plus réjouissants, et ses amis ne cessaient de lui poser des questions auxquelles elle ne voulait pas répondre.

Mais ce jour là, en cours de potion, son attention était particulièrement capté par sa potion de couleur mauve alors qu'elle aurait du être... argent! non mais pourtant elle avait fait exactement comme il fallait. Elle avait rajouté les ingrédients dans le bon ordre, elle avait respectée les quantités. Pourquoi fallait il que cela tombe toujours sur elle! si cela continuait, elle allait encore avoir une retenue à cause de cette fichue potion. Elle détestait ce cours plus que tout. Elle n'y arrivait pas. Ce n'était pas de la mauvaise foi, elle n'était tout simplement pas douée. Elle fut donc ravit quand le professeur proposa de se mettre en binôme, elle allait pouvoir compter sur le soutien de quelqu'un, mais son sourire s'effaça quand il parla de mélanger les maisons... Son regard se tourna immédiatement vers Ian, le suppliant de venir l'aider lui qui était assez doué en la matière, mais ce qui se passa ensuite la laissa bouche bée.

Alors que Ian s'était enfin décidé à approcher, elle vit une silhouette passer très vite près d'elle, lâchant un bonjour peut convainquant, et un chaudron s'écrasa sur la table presque avec violence ainsi que d'autres affaires. Quand elle leva les yeux vers le beau brun qui venait littéralement de s'approprier la jeune femme en tant que partenaire, laissant d'autres personnes un peu étonnées, et Céleste ouvrit grand la bouche. C'était une blague? oui on devait lui faire une blague. il était vraiment sérieux? il voulait faire équipe avec elle? alors qu'il ne daignait même pas lui jeter un regard... Et en plus il se permettait d'être des plus odieux. Tout ses ressentiments remontèrent à la surface, et elle se tourna tête baissée sur son chaudron sans même lui rendre son bonjour.

"Tu n'as pas peur que je te tue dans une explosion en faisant équipe avec moi? je n'ai pas besoin que tu me fasses la charité! "

Le ton était un peu agressif, mais c'était surtout dû au choc de le voir venir s'installer près d'elle. Pourquoi avait il fait cela? Bon d'accord, il avait raison. Elle était nulle en potion. Mais tout de même... Céleste était un peu perdue, ne comprenant pas trop pourquoi tout d'un coup se revirement de situation, surtout qu'il n'avait pas l'air si disposé que cela à faire la conversation. Elle aurait voulut savoir s'il lui en voulait, ou si il y avait autre chose, mais elle s'abstint de toute question, refusant de s'abaisser à cela alors qu'il devait ne pas l'aimer du tout... Elle essaya de se concentrer sur la recette de la potion qui venait de s'afficher au tableau et tenta de se concentrer, essayant d'oublier qui était à ses côtés, mais c'était peine perdue.

Elle attrapa des racines de Giners et les coupa nerveusement obtenant des lamelles grossières plutôt que des fines rondelles. Mais elle était extrêmement nerveuse, et elle tremblait un peu. D'ailleurs, elle faillit se couper et retira son doigts à temps. La jeune femme ferma les yeux tentant de respirer profondément.
*Ce n'est que quelques heures de cours... Ça va passer vite, ne t'inquiètes pas...*
Mais parfois les choses ne vont pas vraiment comme on les souhaite. Mais elle ne savait pas trop où elle en était. Elle était troublé par sa présence, flattée qu'il l'ai choisit elle plutôt que quelqu'un d'autre, et en même temps furieuse qu'il se permette de la juger de cette façon alors qu'il ne la connaissait pas plus que cela finalement...

Mais le plus important c'était le cours non? si le professeur les avait mis par deux, il était fort possible que cette potion soit notée, alors autant la faire correctement. Elle regarda ses minables racines, et soupira de désespoir. C'était pas gagné en tout cas, surtout si elle ne cessait de penser à des choses qui n'avait pas lieu d'être. Oui il était là, près d'elle, et alors? cela ne voulait rien dire du tout. Cela ne voulait pas dire que finalement il avait envie qu'ils se connaissent mieux. Même si au fond, la jeune femme l'espérait vraiment. Mais elle savait aussi qu'elle pouvait s'attendre à tout avec elle, alors elle resta sur ses gardes. Changeant de sujet de conversation pour ne pas envenimer les choses, elle se pencha sur la potion.

"Bon puisque tu es si meilleur que moi, aide moi à la rendre argenté cette fichue potion!"
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un cours sans fin [FE]   Mar 13 Oct - 18:48

Murchadh n’avait pas osé regarder une seconde fois Céleste en aussi peu de temps après l’excuse plus ou moins bidon qu’il venait de lui servir. Aussi caressa-t-il un moment le dos de son livre de potions fermé avant de l’ouvrir d’un coup à la bonne page et de prendre une grande inspiration au même moment. Il avait pris la stratégie d’emplacement de la jeune fille –toujours devant lui, jamais très loin- pour une provocation et s’en voulait d’y avoir cédé. Ouais, elle devait être folle de joie de l’avoir fait craquer le premier. Il avait encore une fois perdu, et il la détestait. Le Serpentard considérait donc que quelque part, il n’avait plus rien du tout à perdre. En arriver à un stade tel qu’il en était devenu capable de se raconter ça l’insupportait assez. Et si l’envie d’ouvrir la bouche pour s’adresser à Céleste n’était tentante que pour l’insulter, il admettait que cela ne le conduirait pas vraiment plus loin si ce n’était à l’encontre d’une nouvelle colère.

"Tu n'as pas peur que je te tue dans une explosion en faisant équipe avec moi? je n'ai pas besoin que tu me fasses la charité! "


- Crois-moi : dans l’histoire, tu risques d’y passer la première.


Il n’était pas certain qu’il parlait lui aussi de la couleur inadaptée de la potion de la Gryffondor, mais tant pis, toutes allusions et vilainies étaient bonnes à répondre ! En biais, il en profita pour lancer un regard à MacFarlane, Serpentard qui avait bien failli prendre sa place actuelle. Murchadh ne l’appréciait que très modérément à la base mais il sentit, irrationnellement, qu’il l’aimait même encore un peu moins depuis quelques minutes. Ce type était muet comme une tombe et gai comme un spot contre le cancer. Comment Céleste pouvait-elle apprécier un garçon pareil et refuser son génie à lui ? C’était une erreur de jugement, une faute de goût ! Agacé par ses propres pensées, le jeune écossais regarda d’un air sceptique sa voisine massacrer ses racines d’une manière qui aurait rendu tout à fait jaloux Jack l’Eventreur. Pas étonnant que son devoir soit raté si elle s’y prenait comme ça. Murchadh finit pas se préoccuper des siennes avec un zen qu’il voulait bien croire tout à fait exaspérant mais néanmoins plus ou moins naturel et contrôlé, et trancha ses racines en fines lamelles régulières.


"Bon puisque tu es si meilleur que moi, aide moi à la rendre argenté cette fichue potion!"


Une demande qui n’était pas pour lui déplaire. Elle avait cédé aussi. Certes pas la première, mais cela restait faillir. Un petit sourire satisfait se dessina sur ses lèvres et instantanément, le vert et argent se transforma en un modèle de serviabilité.


-Ben déjà, si tu t’y prends comme ça…
dit-il en lançant un regard navré à ce qui aurait dû être des lamelles et qui ressemblait en réalité plus à de vieux bouts de pommes de terre malformées.
C’est pas grave. On va échanger : prends les miennes.

Poussant en sa direction ses lamelles exemplairement coupées, il se saisit de celles de Céleste.


-Pour ce qui est de la couleur, tu as du la faire tourner dans le sens des aiguilles d’une montre, et non dans le sens-contraire. Double le nombre de tours à l’inverse de ce que tu avais fait et ça devrait déjà aller mieux. Sinon, au pire…


Il fouilla dans ses ingrédients quelques instants et en tira un morceau de crin de licorne.


Tu peux y ajouter ça. Avec un peu de chance, le prof ne goûtera pas –et je lui souhaite- ta potion et n’y verra que du feu.


Et oui, il fallait le savoir que la couleur du crin s’en détachait lorsque celui-ci était trempé dans de l’eau chaude
Encore plus étonnant : le sourire étincelant que lui adressait Murchadh.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un cours sans fin [FE]   Mer 14 Oct - 11:54

Céleste en le mettant au défi de l'aider, ne ce serait jamais douté qu'il allait vraiment le faire! et en plus de façon aussi exemplaire! Céleste en resta bouche bée. Elle s'était tournée vers le jeune homme, et le regardait, la bouche légèrement ouverte d'étonnement ce qu'il était en train de lui expliquer. Oui bon c'est vrai que ses racines n'étaient pas des plus belles, mais comment voulait il qu'elle réussisse à faire quoi que ce soit avec son comportement aussi étrange tout d'un coup? passer de quelqu'un qui vous ignorait totalement à un voisin de table qui vous aidez pour votre potion était déstabilisant non? d'autant plus qu'il fallait avouer que bien malgré elle, il ne la laissait pas indifférent... Il était agaçant, énervant, elle avait envie de lui crier de cesser de ce comporter comme un idiot, mais en même temps il y avait quelque chose en lui d'inexplicablement attirant qui l'intriguait plus que tout. Apprendre à mieux le connaître? elle n'était pas certaine que c'était possible, mais après tout, elle avait réussit avec Ian non? alors pourquoi pas avec lui? du moins, encore fallait il qu'il en ait envie, chose dont elle n'était pas moins sûre, mais il était là à côté d'elle non? à lui parler potion?

Oui tient d'ailleurs qu'est ce qu'il racontait sur cette fameuse potion? il avait parlé d'échanger les racines? oui bon d'accord, cela lui ferait déjà un travail en moins à faire. Et puis il avait parlé de montre. Il fallait y rajouter une montre? non ce n'était pas écrit dans les ingrédients... alors peut être que c'était... à oui la façon dont touiller la potion... Dans le sens des aiguilles d'une montre?... Oui bon Céleste n'était pas très attentive en cours alors que le professeur était sans intérêts, mais alors là que la personne qui lui expliquait ce qu'il fallait faire avait un charme fou... Elle avait l'impression d'encore moins comprendre! pourtant ses explications devaient certainement être claires... Céleste était comme dans une transe, non il fallait qu'elle se ressaisisse, mais qu'est ce qui lui prenait bon sang! et puis il fallait qu'elle réussisse cette fichue potion! Mais alors qu'elle clignait des yeux pour tenter de revenir à la réalité, le Serpentard lui tendit un crin de licorne qu'elle réceptionna dans sa paume. Elle le regarda un peu perdue, et elle remarqua son sourire... Ce sourire qui était... a croquer :o . Elle parla tout bas.

"Euh mais c'est de la triche! si je me fais prendre... je suis encore bonne pour deux heures de retenues... pour changer... mais en même temps j'y aurai droit si je réussi pas cette potion alors autant tenter le coup... mais je vais d'abord tenter de tourner...
Elle hésita un moment.
C'était quoi déjà trois fois dans le sens des aiguilles d'une montre? "

Céleste n'était pas certaine que ce soit ça, et il allait surement la prendre pour une idiote au mieux, et au pire, il allait pensait qu'elle n'avait pas écouté ce qu'il avait dit, ce qui était vrai dans un certain sens, mais ce n'était pas parce que ce n'était pas intéressant... Quoi qu'il en soit, la jeune Gryffondor se retourna vers son chaudron et y plongea les yeux. Elle avait de drôle de pensées qui lui traversait l'esprit à cette instant, et elle se surpris à rougir. Non décidément ce n'était pas du tout une bonne idée qu'il soit venu faire équipe avec elle. Et puis il avait bien raison, si ça explosait, elle était la première dans la ligne de mire...
La jeune femme attrapa délicatement les racines que lui avait gentiment offert Murchadh, puis elle les laissa tomber doucement dans le chaudron. Le liquide frissonna et prit une teinte dorée. Bon c'était déjà mieux... Alors maintenant il fallait tourner...

Ou peut être rajouter les autres ingrédients avant? oui elle allait faire ça. Elle attrapa quelques autres ingrédients, et comme écrit dans la recette, elle les écrasa ensemble dans un autre récipient. De toute façon, il fallait laisser macérer, alors autant qu'elle le fasse maintenant. Et puis s'occuper de ses ingrédients ne posaient pas vraiment de difficulté, elle avait juste du mal à s'occuper correctement de la potion. Et puis en se penchant sur sa table de travail, elle en arrivait presque à oublier cette présente tentante à ses côtés. Elle s'efforçait de ne pas lever les yeux vers lui. Non elle ne devait pas elle ne devait pas. Elle se demanda même un moment si fermer les yeux ne serait pas une bonne idée. Mais quand elle entendit un gros Blob venant de son chaudron, elle y renonça et recula un peu...

"Sinon... euh ça va mieux toi depuis la dernière fois?... "

Non mais qu'est ce qui lui prenait de remettre ça sur le tapis? elle le savait très bien qu'il allait mieux! sinon il ne serait pas ici... Il allait encore la prendre pour une idiote... Céleste poussa un petit soupire à peine audible, et se remit à ses ingrédients. Elle avait pratiquement terminer, mais quand elle jeta un oeil à ceux du jeune homme, elle fit une grimace. Les siens avaient l'air drôlement plus écrasés. Mais comment faisait il ça? pourquoi est ce qu'elle n'y arrivait pas? elle détestait que les gens la prenne en pitié. Et la elle ne savait pas pour quelle raison Murchadh l'aidait. Est ce que c'était possible qu'il ne s'agisse que d'une excuse pour se rapprocher d'elle?...
Mais oui, maintenant qu'elle y pensait... peut être qu'il cherchait juste une bonne occasion pour renouer le contact histoire de ne pas se sentir idiot... Après tout si elle n'était pas allé à sa rencontre elle, c'était pour cette même raison... Cette idée plus à la Gryffondor, et la soulagea. Et tout d'un coup, elle se sentit un peu moins tendue... La jeune femme jeta un oeil sur le crin de licorne qu'elle avait caché dans son livre, et un grand sourire apparut sur son visage.

Pourquoi? parce que finalement, elle se disait que le jeune Serpentard n'était peut être pas irrécupérable... et que peut être, elle ne le laissait pas tout à fait indifférent... Elle était fière tout d'un coup, mais ce n'était que des suppositions. Mais elle préférait se laisser aller à penser ça, étant donné qu'elle même n'était pas indifférente au jeune homme, plutôt penser qu'il ne l'aimait pas et qu'elle n'avait aucune chance d'un jour devenir au moins amie avec lui. Il avait un fort caractère, tout comme elle, alors elle ne savait pas vraiment si ils pourraient s'entendre, mais elle verrait bien. Et puis elle était assez patiente comme fille, même si trop impulsive et qu'elle réagissait au quart de tour. Mais parfois qu'est ce qu'il pouvait être agaçant...
Elle releva la tête, et son regard croisa celui de Murchadh...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un cours sans fin [FE]   Mar 20 Oct - 19:15

Murchadh, qui n’avait tout d’abord pas remarqué l’étrange attitude de Céleste –au moins aussi étrange que la sienne-, leva un sourcil sceptique devant l’air béat qu’elle prit lorsqu’elle se saisit du crin qu’il lui tendait. Oui, un crin de licorne. Il se savait intelligent mais tout de même : cela n’était pas extraordinaire au point d’en être hypnotisé. Légèrement flatté par ailleurs, il lui lança une dernière fois un regard bizarre avant de retourner à son chaudron. Céleste ne tarda pas à l’interrompre de nouveau par son manque de concentration

C'était quoi déjà trois fois dans le sens des aiguilles d'une montre? "


Oooookk. Etait-elle totalement amnésique ? Tout à faite distraite ? Venait-elle d’ignorer simplement ce qu’il venait de dire ou était-elle-même totalement bête ? *Ah ouais d’accord. Là, on n’est pas tiré d’affaire…* Patiemment, bien qu’il sentait qu’il n’allait pas tarder à retomber dans une grande lassitude, il se tourna à nouveau vers elle et planta son regard dans le sien. Lentement, pour être sur qu’elle saisisse bien le sens de ses paroles, il reprit :


-Non. C’est trois fois dans le sens contraire. De droite à gauche
, ajouta-t-il en décrivant de son index le mouvement dans l’air, de crainte qu’elle ne connaisse pas non plus sa droite ou sa gauche. Il continua de la regarder quelque instants, le visage interrogateur, avant de s’occuper de sa propre potion. En se penchant pour déposer dedans les nouveaux ingrédients il y aperçut le reflet de Céleste. Joyeux de cette vision, il lui sourit. Un sourire que Céleste ne pouvait pas voir mais pour lequel le reflet de cette dernière était en première ligne pour l’admirer. Il resta quelques instants, inerte à le contempler, n’osant briser la beauté de l’image qui se trouvait sous ses yeux. Cette image qui évoquait en lui tant de choses… Secouant la tête pour sortir du rêve que le simple reflet de la Gryffondor avait provoqué, il lâcha ses feuilles de jasmin par dessus bord et les regarda s'écraser à la surface de l'eau, ridant le visage jeune de la fille qu'il convoitait malgré lui. L'écossais jetait de furtifs coups d'oeil à sa droite, tentant mentalement de se convaincre que ce n'était seulement pour vérifier la justesse des gestes de Céleste ⭐ Il ne releva que franchement la tête avec bravoure lorsqu'il entendit celle-ci prendre la parole et demander quelque chose de parfaitement stupide :


"Sinon... euh ça va mieux toi depuis la dernière fois?... "


Il déclara d'un ton calme et parfaitement naturel :


-Non : je suis mort.


A question idiote réponse idiote. Murchadh, qui avait tenté d'éviter de repenser à la situation qu'ils avaient eu à affronter n'était pas ravi d'en entendre parler à nouveau et espérait que cela suffirait à clore le chapitre sur cet incident. Il n'aimait pas qu'on lui rappelle les erreurs qu'il pouvait commettre -ce qui était compréhensible si on observait tout l'acharnement qu'il mettait pour ne pas en faire-, non seulement parce qu'il estimait ne pas en avoir besoin mais aussi parce que cela lui était particulièrement insupportable, encore plus spécifiquement quand c'était une fille qui l'obsédait et qui avait sa part de responsabilité dans l'histoire
Parcouru du très étrange () pressentiment que sa réponse ne conviendrait pas, il en profita pour enchaîner sur de banales politesses, dépourvues d'intérêts que Murchadh n'aurait d'ailleurs jamais prononcé s'il n'en ressentait pas, de l'intérêt.


-Mais toi, tout va bien ? Tu as renoncé à l'idée de t'en prendre aux arbres de la Forêt Interdite ?


La fin, bien que susceptible d'être mal prise ou mal comprise ne se voulait en rien méchanceté gratuite mais pure taquinerie amicale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un cours sans fin [FE]   Sam 24 Oct - 7:47

Et voilà, elle passait encore pour une idiote... Bon en tout cas, elle avait écouté cette fois ci, et avait entreprit de tourner sa potion dans le bon sens. Enfin dans le sens contraire des aiguilles d'une montre. Et une fois encore, sa potion s'éclaircit pour devenir bleu clair. C'était une bonne chose, il ne devait plus rester beaucoup pour qu'elle soit argent n'est ce pas? bleu c'était plus proche de l'argent que le violet... Du moins, c'est ce que Céleste se disait... En jetant un œil en biais à Murchadh, elle continua à préparer ses ingrédients et les jeta dans son chaudron. Il n'en restait plus qu'un, et ce serait l'heure de vérité. Argenté ou pas argenté?... Alors qu'elle était en train de se triturer les méninges afin de savoir si elle écrasait bien les salsifis, la réponse à sa question idiote lui revint en pleine tête. La prochaine fois, elle se tairait. Ce qu'il pouvait être acide parfois... Oui il n'était pas mort, c'était un fait! mais elle voulait juste savoir s'il allait bien.

En fait, elle voulait savoir pourquoi il ne lui avait pas adressé la parole tout ce temps et que maintenant, tout d'un coup il venait et se mettait à l'aider. Elle trouvait cela étrange, et troublant. Mais s'il le prenait comme cela... Après le cours elle prendrait ses affaires, et elle partirait! :?: Mais il n'en resta pas là. Comme pour se faire pardonner ses paroles un peu blessante d'auparavant, il lui demanda aussi si elle allait bien. Si elle avait renoncé à se jeter la tête la première dans la forêt interdite. A la première question, son coeur se serra et son regard se voilà légèrement. Est ce qu'elle allait bien? elle ne le savait pas. Depuis cette drôle de rencontre, elle avait rompue avec son petit ami, et elle avait encore un peu de mal à s'en remettre. Mais cela, elle n'allait pas le lui dire...
Quand à la seconde partie de la question, cela eut pour effet de chasser l'effet de la première et de la faire sourire, pire, elle pouffa même de rire. Il pensait vraiment qu'elle serait capable d'aller se mettre en danger dans la forêt? et elle, en était elle capable? Elle cessa de rire comme une idiote et répondit tout simplement.

"Non, Je suis morte. C'est peut être pour cela qu'on peut se parler. Pas de chance pour toi, tu as atterrit au même endroit que moi! il va falloir que tu me supporte... "

Elle tourna les yeux vers Murchadh, et lui sourit. Un vrai sourire qui voulait signifier qu'elle ne disait pas cela pour être méchante. Elle répondait juste sur le ton de la plaisanterie elle aussi, bien qu'elle ait aussi voulut lui montrer que sa première réponse n'était pas des plus informante pour elle. Mais qu'importe. Il n'avait pas envie de revenir dessus, et puis finalement, ce n'était peut être pas une mauvaise idée n'est ce pas? et s'ils recommençaient sur de nouvelles bases? Oui peut être qu'ils pourraient bien s'entendre, peut être même très bien s'entendre... Céleste se mordit la lèvre et se retourna vers son chaudron. Il ne fallait pas oublier qu'ils étaient en cours, et le professeur les regardait d'une drôle de façon. Alors pour se donner contenance, elle y rajouter son salsifis. Mauvaise idée... Elle avait oublié de retirer tout le jus. La potion commença alors à faire de drôle de bulles, puis un tourbillon se forma dans le chaudron avant que le liquide ne devienne jaune.

"Oh non... "

Céleste faillit pleurer. Elle qui était sur le point de réussir, il fallait qu'elle fasse quelque chose de complètement irréfléchi. Et en plus, elle le savait qu'il ne fallait pas le faire ça... décidément, elle n'avait pas de chance la pauvre. Elle jeta un oeil au professeur pour s'assurer qu'il n'avait rien remarqué, mais il était trop occupé à crier après un élève qui venait de casser dans l'armoire tout une rangée de bocaux. Elle en soupira de soulagement, et se tourna vers Murchadh avec des petits yeux suppliants de chien battus. Peut être que la potion était rattrapable, peut être qu'il allait lui dire comment il faudrait faire? peut être qu'il allait lui sauver la mise...

"Euh Murchadh.... "


Quand il lui jeta un oeil, elle lui montra son chaudron d'un air dépité, et le regard interrogateur. Peut être qu'il ne fallait pas qu'elle abuse quand même, mais après tout, c'était lui qui était venu faire équipe avec elle non? Il devait bien s'attendre à ce genre de choses, elle qui état archi nulle en potion! Elle se dit que c'était une chance, il avait l'air de meilleure humeur que d'habitude. Mais elle savait à quel point elle pouvait être chiante. Mais tout d'un coup, elle se surprit à penser à ce que le cours dure un peu plus longtemps, désirant que le temps ne passe pas, craignant de devoir s'en aller de son côté à la fin de celui-ci. C'était bien la première fois qu'elle ne souhaitait pas que le cours de potion passe très vite...
Oui, après tout, elle ne savait pas quand est ce qu'il le reverrait la prochaine fois, ou du moins, s'il serait disposer à lui adresser la parole...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un cours sans fin [FE]   Lun 26 Oct - 16:00

Murchadh écouta amusé la réponse de Céleste qui ne semblait pas partager tout à fait son sens de l'humour et de la répartie. Bon d'accord, sa réplique n'avait pas été des plus aimables mais on avait pas idée de poser des questions dont la réponse était aussi flagrante... Pas idiot, il avait bien pensé que Céleste y avait glissé quelques subtilités et que l'objet de sa question n'était pas réellement celle qu'elle posait mais par pratique il avait préféré ignorer cette possibilité. Si elle avait quelque chose à dire, qu'elle le dise directement et pas de manière aussi tordue... un peu de sincérité, quoi.
Le Serpentard était très mal placé pour oser appliquer un tel raisonnement me direz-vous mais la contradiction faisait entièrement partie de son caractère et c'était sans doute bien l'une des choses qu'on ne pourra jamais lui retirer, quelque soit l'acharnement qu'on y mettait.

[...] il va falloir que tu me supporte... "


-Tu risques de craquer avant.


Il se tourna en répondant de son sourire le plus éclatant, période de trêve appréciable. Comme quoi, tout était possible : même trouver un terrain d'entente entre Murchadh MacLochlainn et Céleste Otaway. Il remarqua d'ailleurs d'ailleurs avec une certaine satisfaction que la Gryffondor n'avait pas plus insisté sur le sujet de leur première rencontre, odieuse catastrophe dans la mémoire du jeune homme. Il reporta son attention sur l'objet de leurs travaux d'un œil radieux. Tout allait bien pour lui en ce moment : il avait réussit une approche et un échange agréable avec la fille qui lui faisait perdre raison et le feu qui chauffait sa potion, d'une couleur argentée dont il n'était pas peu fier, paraissait ronronner de bonheur pour lui. Un instant, Murchadh était parvenu à oublier la capacité démesurée de Céleste à détruire les instants de pure tranquillité et de joie... avant que celle-ci ne vienne le lui rappeler d'elle-même. Agacé au possible, voir la jeune fille au bord des larmes l'apitoya suffisamment pour qu'il se retienne de lui hurler dessus. Pourquoi gâchait-elle toujours tout ?! Comment s'y prenait-elle pour balayer d'un coup tout ce qu'ils avaient réussi à établir ?

Le garçon poussa un profond soupir de fatigue qui lui permettait également de garder le contrôle de son énervement. Consentant, il regarda d'un air peu inspiré la potion de Céleste dont les cloques qui se formaient à la surface annonçaient clairement la fin des haricots pour la pauvre fille. Même si ce résultat lamentable était, au sens de Murchadh, le prix que devait payer Céleste pour son inattention il ne pouvait se résoudre à la laisser dans pareille misère. Non seulement parce qu'il se ferait au moins autant engueulé qu'elle pour ne pas lui avoir porté assistance alors qu'il s'agissait de binôme mais aussi parce que l'avoir entendu prononcer son nom sur un ton aussi désespéré avait tout simplement fait naître en lui un improbable sentiment d'altruisme.


-Je crois qu'on a plus le choix...

Dégâts irréversibles pour la mixture de sa partenaire, Murchadh se retourna rapidement pour observer le professeur qui leur tournait toujours le dos et bondit par dessus leur table. Il se doutait pertinemment que ce qu'il allait faire déplairait à Céleste, mais avaient-ils encore vraiment le choix ? Murchadh ne se sentait pas du tout prêt à assumer le poids des erreurs de la jeune fille avec elle alors que lui avait tout fait pour qu'ils réussissent. Le vert et argent s'empara de sa baguette pour jeter un sortilège de confusion aux deux élèves situés devant eux et s'empara du chaudron et de son contenu de l'un des deux voisins pour échanger avec la catastrophe de Céleste. Confundo lancé, la victime se tiendrait elle-même pour responsable du ratage de son devoir.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un cours sans fin [FE]   Dim 1 Nov - 19:10

Craquer? elle craquer? oui, elle fondait littéralement... Quoi ce n'était pas ça le sens de la phrase? ah eh bien tant pis, parce que Céleste était grand sourire, et se disait qu'elle aimerait bien qu'il craque lui aussi... Craquant... Oui il était complètement à croquer... alors que toutes sortes de pensées saugrenues qui n'avaient pas lieu d'être dans un cours de potion lui traversait l'esprit, la potion de Céleste ne faisaient que dépérir. Mais finalement, elle ne savait plus s'il fallait s'en soucier. Et d'un autre côté, elle ne devait pas se laisser aller à de telles pensées. Non, non et non. Ils n'étaient même pas des amis tout les deux, et si aujourd'hui ils faisaient équipe, cela ne devait être qu'un concours de circonstances. Oui il devait certainement n'avoir rien à faire d'elle. Il y avait tellement de jolies serpentarde complètement tarées... La jeune Gryffondor se mordit la lèvre en s'en voulait d'avoir laissé son esprit vagabonder de la sorte, laissant en partir sa préparation, mais le mal était fait. Bien sûr, elle s'était déjà tourné vers son sauveur, enfin celui qu'elle espérait qu'il sera... et finit pas se dire qu'il allait lui rire au nez, mais ce que le jeune fit la laissa bouche bée.

Il ne venait pas de lancer un sort aux deux élèves de devant avant de leur voler leur potion? non il n'avait pas fait cela? il n'avait pas fait cela pour elle? oui c'est surtout les deux derniers mots qui flottèrent un moment dans la tête de la jeune femme avec insistance alors qu'elle regardait Murchadh avec de gros yeux ronds. Elle vérifia que le professeur ne les regardait pas, puis vérifia où en était la potion volée, apparemment elle n'était pas trop mauvaise... Elle était sur le point de devenir argent. Pas parfaite certes, mais pour Céleste c'était bien plus que suffisant. Elle aurait certainement pour la première fois de sa vie une note convenable en potion. Ce qui ne serait pas le cas des élèves devant elle.
Puis elle se tourna vers le Serpentard, le regardant avec dureté,il venait de faire quelque chose de complètement insensé selon elle, et tout en se rapprochant de lui, elle baissa la voix, mais le ton n'en était pas moins coupant.

"Non mais tu es malade d'avoir fait une chose pareille? et si on s'était fait prendre hein? on aurait fini tout les deux en retenu! préviens au moins quand tu te lances dans des actions suicidaires!"

Céleste était heureuse. Oui cela ne se voyait pas vraiment, et s'entendait encore moins, mais elle était extrêmement flattée qu'il puisse prendre de si gros risques pour lui éviter une punition sévère. Mais elle se devait de lui dire que ce n'était pas des choses à faire, tempérament de Gryffondor oblige et pour se donner contenance.
Mais aurait pu la laisser tomber, et la laisser couler seule de son côté. Peut être s'inquiétait il pour sa propre note?... C'était possible, mais le professeur ne l'aurait pas moins bien noté, surtout si Céleste était sa coéquipière. Sa joie redescendit néanmoins légèrement alors qu'elle se disait que finalement, c'était plus pour lui qu'il l'avait fait, pour sauver sa propre note, pas pour elle... L'idée lui noua l'estomac, mais elle lui avait crié dessus et il ne devait certainement pas apprécier cela. Il l'avait tout de même aidé, peut importait les raisons non? il n'était pas obligé... Elle leva alors sa petite frimousse vers lui, en espérant qu'elle n'était pas déjà énervé et dans tout ses états, et elle laissant échapper dans un murmure.

"Merci..."

Elle lui fit un petit clin d'œil, et retourna à la préparation de la touche finale de la potion. Elle devait se concentrer pour la réussir du mieux qu'elle le pouvait. Elle avait fait cette dernière manipulation avec soin, mais ne voulait pas encore une fois gâcher sa potion. Elle entreprit tout d'abord d'observer soigneusement ce que faisait le jeune homme à ses côtés, et quand elle pensa avoir assimilé les gestes, elle fit de même. Mais n'étant vraiment pas certaine du tout du résultat, elle se résigna une ultime fois à se tourner vers le Serpentard. Un moment, elle resta muette, le contemplant en train de travailler, souriant en remarquant ses gestes soignés. Mais très vite, il dû remarquer que la jeune femme l'observait, et pour ne pas paraître idiote, elle s'empressa de demander ce qu'elle avait décidé de demander.

"Je n'ai pas envie encore une fois de tout gâcher, alors tu m'aide pour l'ingrédient final? j'ai regardé comment tu faisais le mélange, mais... enfin je ne sais pas si c'est aussi bien que toi... "

Il ne fallait pas croire que les mots sortaient facilement, au contraire, Céleste qui était très fière avait beaucoup de mal à demander de l'aide. Surtout à lui... mais elle s'était dit que peut être, ce moment partagé les rapprocherait un peu, et que par la suite, il pourrait discuter en dehors des cours. Que peut être, il la détesterait moins... Car il fallait regarder les choses en face, depuis qu'ils s'étaient rencontrés, Céleste ne cessait de penser à ce jeune homme grognon et aux mauvaises manières. Oui il était désagréable certes, mais il y avait ce quelque chose d'irrésistible qui avait fait plongé Céleste, peut être aussi, parce que grâce à lui elle avait oublié les soucis plus grave qu'elle avait eut ce jour là... Quoi qu'il en soit, elle n'arrivait pas à l'oublier, et plus elle le regardait, plus elle avait envie de le contempler encore...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un cours sans fin [FE]   Sam 7 Nov - 20:07

Murchadh s’était bien entendu attendu à une telle réaction venant de la Gryffondor mais ne s’en offusqua pas moins derrière toute sa stoïcité. Il aurait pu relativiser : après tout, il n’avait pas pour habitude se faire remercier par Céleste (preuve en était de la surprise qu’il l’avait parcouru lorsqu’elle l’avait fait). Mais le fait que ce soit cette dernière qui prononce pareille reproche prenait une toute autre dimension et une toute autre envergure. En réalité, elle l’avait blessé. Et à la colère du garçon de se sentir si faible face à elle de se réveiller à nouveau. D’un ton tout aussi tranchant, il répliqua du tac-au-tac :

-Si tu n’étais pas si nulle je n’aurais pas eu besoin d’en arriver à de telles extrémités.


Son regard était aussi pénétrant que glacial et n’exprimait aucune sympathie… alors que derrière se dissimulait un sentiment beaucoup plus fort ; le grain de sable dans l’engrenage qui lui faisait péter les plombs dès qu’il l’apercevait et que Céleste n’imaginait sans doute même pas concrètement. Parmi cet indémêlable amas de sentiments tous plus contradictoires les uns que les autres, il ressentait l’envie de la gifler, de l’obliger à ramper mais aussi de la prendre dans ses bras et de l’embrasser. Un instant de trouble le saisit lorsqu’elle osa à nouveau lever les yeux vers lui. Le jeune homme avait l’impression que l’air du cachot habituellement humide s’asséchait autours de lui par le désir ardent et frustré qui le brûlait de l’intérieur. Il trahit son air qu’il voulait de marbre en déglutissant légèrement. Incrédule, le son de de la voix de Céleste le remerciant continuait de tinter à ses oreilles. Murchadh aurait donné n’importe quoi pour sortir de l’état dans lequel la jeune fille le plongeait si profondément qu’il craignait s’y noyer à jamais.

-Il vous reste 5 min !


Ce fut finalement la voix du professeur, démesurément moins charmante que celle de la rouge et or qui lui ramena les pieds sur terre. Le brun tenta de se concentrer à nouveau et une dernière fois sur sa potion avant la fin du cours et qu’alors le glas d’une note correcte sonne. Exercice de haute voltige que de se forcer de passer à un état tendu par un désir qui ne se verrait sans doute jamais satisfait à celui d’élève attentif.


"Je n'ai pas envie encore une fois de tout gâcher, alors tu m'aide pour l'ingrédient final? j'ai regardé comment tu faisais le mélange, mais... enfin je ne sais pas si c'est aussi bien que toi... "


Murchadh, qui en avait de toute façon terminé avec sa potion, baissa l’intensité du feu sous son propre chaudron avant de s’approcher en restant le plus impassible possible de Céleste pour voir la manière dont elle s’y prenait.


-Il te faut plus d’assurance dans tes gestes… tu y vas trop lentement parce que tu es hésitante. Ais confiance en toi.


Et tandis qu’il lui expliquait comment s’y prendre, il se plaça derrière elle, juste derrière son dos et saisit délicatement son poignet pour lui montrer la marche à suivre, accompagnant ses gestes avec sa propre assurance et sa connaissance en la matière. En la touchant, il avait sentit un frisson le parcourir : il se retint de l’écraser dans ses bras pour l’enlacer.


-Maintenant, lui murmura-t-il à l’oreille, plonges y ta tige de Géranium Dentu.

Il se saisit du bocal dans lequel le dernier ingrédient d’une longue préparation reposait et le tendit ouvert à Céleste. En jetant un coup d’œil à la pendule, il se replaça devant sa propre préparation. Le temps imparti était écoulé et le cours touchait à sa fin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un cours sans fin [FE]   Dim 8 Nov - 19:30

Céleste devait bien l'avouer. D'accord. Elle était nulle en potion. Et le fait qu'elle ne soit pas attentive ne lui donnait pas plus d'avantage. Au contraire. Mais finalement, en y réfléchissant bien, pour une fois dans sa vie, elle se félicitait d'être aussi nulle. Le jeune homme avait dit cela d'une manière un peu cinglante, mais il fallait dire qu'il réagissait à sa propre provocation. Alors elle n'y tint pas plus compte que cela. D'ailleurs, alors qu'elle tentait de terminer sa potion, le professeur leur signala qu'il ne restait plus que cinq minutes. Le coeur de Céleste ne fit qu'un bond. Cinq minutes... Non, elle ne s'inquiétait pas vraiment pour sa potion. Elle savait qu'elle allait la terminer à temps, surtout si son partenaire d'un cours l'aider, mais a bien y penser, elle ne voulait pas que cela se finisse. Oui leur relation n'était pas des plus agréables et stables, mais il y avait ce quelque chose sur quoi elle ne pouvait pas mettre le doigt et qui la piquait au vif.

Mais alors qu'elle commençait à paniquer, d'une panique dont elle n'arrivait pas à contrôler l'origine, faisant ressentir ses craintes sur ses gestes et sur sa préparation de sa potion, il se passa quelque chose dont elle ne s'attendait pas le moins du monde. Murchadh était venu l'aider... Oui, ce n'était pas exceptionnel, certes, mais c'était la façon dont il l'avait fait qui l'était. Céleste le sentit se rapprocher doucement d'elle, et son coeur se mit à battre à cent à l'heure, elle eut quelques frissons qui lui parcoururent le corps qu'elle tenta de retenir pour ne pas que Murchadh le voit. Oui elle ne voulait pas lui faire un tel plaisir. Mais elle ne pu s'empêcher de rougir et de se mordre la lèvre. Certes, il était derrière elle, et il ne pouvait pas la voir. Fort heureusement. Sinon elle se serait vraiment sentit gêné. Mais quand il l'avait touché, sentir sa peau, sa chaleur, son souffle si près d'elle... Céleste crut qu'elle allait s'évanouir.

Pire encore, quand il se mit à lui murmurer à l'oreille, elle se retint de justesse de pousser un petit crise de surprise et déglutit avec peine. Elle tendit une main tremblante afin de prendre ce que lui tendait le jeune homme. Elle aurait voulut le faire avec plus d'assurance et de dignité, elle était tout de même à sa merci la pauvre rouge et or! elle attrapa alors la tige et la plongea dans le chaudron comme lui avait dit si gentiment le Serpentard. Et puis paf! magie, sa potion vira à l'argent... Les yeux de la jeune femme s'écarquillèrent, et elle poussa un petit cri de joie. C'était la première fois qu'elle réussissait une potion. Enfin, si on pouvait considérer que c'était elle qui l'avait faite... Mais dans un élan de joie, elle se retourna et sauta au cou du vert et argent.

"Merci Murchadh. C'est la première fois que j'arrive à bout d'une potion..."

L'étreinte fut brève, car quand elle comprit ce qu'elle était en train de faire Céleste recula se cognant à la table, et faillit renverser tout le chaudron de potion sur elle, mais fort heureusement, elle le retint de justesse. Elle se détourna de Murchadh, trop honteuse pour soutenir son regard. Qu'est ce qui lui avait prit? elle savait pourtant qu'il n'aimait pas ce genre de choses... Quelle idiote... Elle attrapa une petite fiole, y déposa un peu de liquide, et y écrivit son nom. Elle espérait tout de même avoir une note convenable pour une fois. Devant elle, l'élève au chaudron jaune en ébullition en avait les larmes aux yeux. Son coeur se serra un peu en pensant que par sa faute, il aurait une mauvaise note. Mais fort heureusement, il s'agissait de quelqu'un qu'elle n'appréciait pas vraiment. Alors elle se dit que c'était bien fait au fond...

"C'est finit. Ramenez moi vos potions avec vos noms dessus puis vous pouvez partir. N'oubliez pas de me dire avec qui vous avez fait équipe... "


Céleste leva la tête d'un air triste, et s'empara de sa petite fiole d'une main toujours tremblante. Elle n'allait jamais plus pouvoir croiser son regard à présent... Mais qu'est ce qui lui avait prit... Elle déposa la petite fiole sur la table du professeur qui la regarda d'un air soupçonneux. Elle fit un petit sourire timide avant de se précipiter au dehors. Mais avant de sortir, elle lança un petit regard dans la salle pour savoir où était le vert et argent, mais elle avait beau regarder vers le bureau du professeur, elle ne le voyait pas dans la foule mouvante. Etait il déjà sortit?...
Céleste déçu, posa sa main sur la poignet de la porte afin de quitter la salle, et le meilleur cours de potion qu'elle n'avait jamais eut...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité


MessageSujet: Re: Un cours sans fin [FE]   Sam 21 Nov - 13:32

Il n'avait pas remarqué toute l'étendue du trouble qui agitait Céleste quand il s'était approché d'elle, déjà trop troublé lui-même et occupé à se concentrer sur l'exercice et non pas sur la proximité de sa voisine trop attirante. Murchadh se doutait quelque part qu'elle n'était pas seule responsable de la tension qui régnait dans l'air mais il s'empêchait également avec de minables subterfuges d'y penser. Comme regarder furtivement, par exemple, la Poufsouffle dont le physique était à plaindre quelques rangs devant.

Alors donc qu'il avait réussi, grâce à divers moyens à aider Céleste sans être totalement obnubilé par sa présence qui lui engourdissait d'ordinaire le cerveau, une chose à laquelle l'écossais ne s'attendait pas le moins du monde se produisit, brisant le morceau d'innocence dans lequel il avait tenté de se plonger. Son instinct lui avait conseillé de se cacher sous la table, affolé par tant d'enthousiasme explosif qui jaillissait d'un coup et qui cherchait trop à s'exprimer à son goût. Mais Murchadh n'eut que le temps d'apercevoir l'ombre d'une réflexion. Avant qu'il n'ait pu tenté quoique ce soit, il se retrouva étreint contre Céleste. Son corps contre le sien... cela ne dura que quelques secondes mais le brun crut bien qu'il allait devenir fou. A sa propre surprise, il ne repoussa pas Céleste mais lui rendit maladroitement son étreinte. En entendant ses remerciements glissés à son oreille, le vert et argent oublia un instant être en cours. Il oublia même tout. Tous ceux qui les entouraient, les exercices, Poudlard même... pour un moment de pure évasion et de rêverie.

Il ne reprit pied dans le monde réel uniquement lorsque la jolie brune s'échappa de ses bras et manqua de tomber, entraînant tout sur son passage. Katrina l'Ouragan était donc de retour. Pas de doute alors, ce qui venait de se passer n'était pas lié à son imagination joueuse mais bel et bien réel.

Une lueur de triomphe passa dans son regard et son sourire mince s'étira en un air victorieux, sous une myriade de yeux indiscrets qui les fixaient sans y croire.

Plongé dans une bonne humeur qui ne lui ressemblait pas, Murchadh ne s'aperçut pas de la gêne qui avait saisit sa coéquipière. Il avait un filtre rose devant les yeux et était même bien incapable de comprendre que l'élève de devant, avec qui il avait échangé la potion de Céleste, pouvait ne pas positiver autant qu'il le faisait. Son sourire s'agrandit d'avantage lorsqu'il eut à écrire le nom de celle qui le rendait dingue sur la même fiole, juste en dessous du sien. Attrapant ses affaires après avoir remis la potion au professeur, le jeune sorcier chercha du regard la fille Otaway. Son filtre rose commençait à s'assombrir de plus en plus au fur et à mesure qu'il la cherchait en vain pour totalement disparaître quand il comprit qu'elle avait déjà déguerpi sans même un « au revoir » ou de ces jolis sourires qu'elle savait si bien faire. En dehors de la salle et de retour à une humeur mal-aimable, il tenta une dernière fois de savoir où elle se trouvait, peut-être dissimulée dans la foule des élèves qui ne cessait de s'accroître, certains quittant la salle et d'autres pour y entrer.


-Céleste ?

Il avait parlé d'une voix plutôt forte mais savait qu'elle ne pouvait probablement pas l'entendre, ou même ne voulait peut-être pas. Dépité, il traversa la masse compacte des élèves d'un regard noir et d'un silence polaire. Non, ce n'était pas à eux qu'il voulait parler.
Revenir en haut Aller en bas



Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Un cours sans fin [FE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un cours sans fin [FE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le palais Sans-souci en Danger
» Il n'y pas de vie sans agriculture...
» cours de latin
» Land des Gabions, un modèle de site pour les sans-abri
» Elèves sans frontières, malades sans frontières

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Deathly Hallows - Harry Potter RPG  :: Corbeille :: Zone de Divertissement & de Créations :: Le Bordel du Staff :: Le st@ff du ForUm :: Potions, Créatures & Sortilèges en vente-